• ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : manif retraité du 15 mars
      <b>DSC01511</b> <br />
    • Album : manif 16 novembre
      <b>1</b> <br />
    • Album : Manif 10 octobre
      <b>DSC00970</b> <br />
    • Album : Manif des retraités 28/09
      <b>50</b> <br />
    • Album : manif 12 septemebre
      <b>DSC00764</b> <br />
    • Album : manif 1er mai 2017
      <b>1</b> <br />
    • Album : Nos retraités cgt en manif
      <b>SONY DSC</b> <br />
    • Album : solidarité Arjo Wizernes 13 fevrier
      <b>IMG_0804</b> <br />

Nouveaux membres de l’Union Locale CGT Quevilly-Couronne

Posté par cgtchapelledarblayupm le 21 juin 2018

IMG_0792

Félicitations aux nouveaux membres élus à l’ Union Locale CGT Quevilly-Couronne

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Billet d’humeur ….

Posté par cgtchapelledarblayupm le 17 juin 2018

 

 

 

35463676_2514524535239584_7207022772717879296_n

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

UPM : Un nouveau record de rentabilité !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 14 juin 2018

 Comptes-rendus des réunions de CCE et CE de juin 2018. 

UPM : Un nouveau record de rentabilité ! 

 

                        9Avant tout, retour sur le combat des salarié-e-s de l’hôpital du Rouvray qui, malgré les nouvelles lois « travail » favorables aux employeurs, obtiennent, grâce à une lutte mémorable, une trentaine de postes supplémentaires, entre autres !

 Faut-il en arriver à une grève de la faim pour négocier avec l’employeur ?

Est-ce là le nouveau dialogue social ? 

Personne ne doit mettre sa vie en danger pour défendre des conditions de travail, dans notre service public et/ou dans l’usine. 

Bravo Bruno, et à toutes celles et ceux qui ont montré leur détermination, leur solidarité, comme le syndicat CGT Chapelle-Darblay. 

8

7IMG_0638

*

Comité Central d’Entreprise du 5 juin 2018.  

Tout le monde connaît les résultats mirobolants du Groupe. Voici les Conclusions de notre cabinet d’Expertise, Secafi.

 Quelques chiffres :

Résultat opérationnel total : 1259 M€

Cash-flow 2017 consacré à :6

331 M€ pour les investissements (usines de pâte, Raflatac Pologne et Finlande, plywood et usines de papiers spéciaux : Jamsankoski)

507 M€ pour les dividendes (actionnaires)

964 M€ pour les remboursements d’emprunts (L’endettement passe de 41% en 2013 à 2% en 2017 !) 

La croissance de la demande est attendue pour la plupart des divisions d’UPM, à l’exception de Paper ENA (rebaptisé Communication Papers) qui devrait voir sa demande continuer de se replier.

Le Groupe souhaite augmenter ses prix de vente en 2018, répercutant ainsi la hausse des coûts externes (matières, énergie), et poursuivre ses actions de réduction des coûts (fixes et variables).

Les projets d’investissement concernent :

  • La construction d’une nouvelle usine de fabrication de pâte en Uruguay (investissement de 2 milliards d’euros),
  • Les projets en biochimie/biofuels (notamment l’étude pour la construction d’une bioraffinerie en Allemagne), La conversion de la PM2 de Nordland pour des papiers spéciaux (étude de faisabilité),
  • L’augmentation des capacités en papiers spéciaux (release liner) à Jämsänkoski (Finlande) et Changshu (Chine).

A fin mars 2018, le résultat opérationnel « comparable » est en hausse de +17 % par rapport au premier trimestre 2017, tiré par la hausse des prix de vente sur la plupart des activités et en particulier sur le prix de la pâte, compensant largement la hausse des coûts variables. L’endettement net est réduit à 41 millions d’euros.

 

5Pour UPM France :  

En réduisant leurs capacités de production de papiers graphiques, les groupes papetiers ont généré une situation qui est temporairement sous-capacitaire par rapport à la demande, en particulier sur les papiers de presse.

 Cette situation leur permet en 2018 d’augmenter leurs prix de vente au-delà de l’impact qu’ils subissent par la hausse des matières premières et ainsi de reconstituer leurs marges.

 En 2017, le site de Chapelle Darblay n’a pas atteint son objectif d’Ebitda (résultat de 0,4 M€ vs un prévisionnel de 4,6 millions d’euros). L’écart, qui est de l’ordre de 4 millions d’euros, est expliqué par une performance industrielle inférieure aux attentes (temps d’arrêt et casses, vitesse de la machine limitée par le désencrage) ne permettant pas d’atteindre les volumes prévus.

Les crevaisons de chaudière ont également pénalisé les résultats pour un montant estimé à 2 millions d’euros (utilisation de la chaudière gaz impactant les coûts énergétiques).

La quasi absence d’investissements et la mise sous contrainte des dépenses de maintenance depuis l’arrêt de la PM3 apparaissent comme une des raisons de cette médiocre performance.

 La réorganisation en mode « lean » qui a suivi, limitant les marges de manœuvre, ainsi que les départs de salariés disposant de compétences clés peuvent être identifiés comme des facteurs complémentaires d’explication.

 La Direction a pris en compte ce dernier point en expérimentant une nouvelle organisation redonnant des marges de manœuvre et dont nous espérons qu’elle sera positive.4

Les ventes du site restent à notre avis trop orientées sur le grand export.

Certes le site tire ainsi profit de son positionnement géographique favorable, mais ses marges sont pénalisées par rapport aux autres sites du Groupe en raison des coûts de transport.

L’évolution des coûts matières (notamment les prix des papiers récupérés) nous paraît renforcer l’intérêt de mettre à niveau le centre d’affinage dans la perspective de l’évolution programmée des centres de tri.

 Enfin, les conséquences sur la charge de travail de la réorganisation des fonctions support sur Levallois, en particulier, nécessitent à notre avis une attention particulière.

L’avis des membres CGT du CCE, rendu le 5 juin 2018.

 A la lecture de cette expertise, nous constatons un décalage important entre les résultats du groupe UPM pour 2017 et les moyens que ses dirigeants consacrent à l’entretien des sites, en raison des différentes mesures de réduction de coûts, l’absence de budget de développement et la négligence apportée aux conditions de travail (absentéisme) issues des PSE successifs.

 La diminution importante de la fonction RH en est la principale responsable. Fonction RH garante d’une bonne GPEC. Elle-même indispensable puisque les seniors sont partis avec leur expérience et leur savoir.

 L’organisation dite « Lean » mise en place au grand dam des représentants CGT du personnel, se traduit aujourd’hui par de la lassitude, de l’usure et de la résignation causées par aucune vision d’avenir.

 Nous demandons pour 2018 et les années à venir, une prise de conscience des dirigeants, des encadrants afin que le personnel retrouve de la sérénité au poste de travail, gage de productivité.

 Productivité qui doit être garantie aussi par la formation professionnelle, l’apprentissage, très rapidement.

 Ceci pour les deux sites d’UPM France, Levallois et Chapelle-Darblay.

 

Comité d’Etablissement du 12 juin 2018.

 Vivement octobre !  3

Voilà en conclusion ce qu’il faut retenir de tous les aléas de production et d’organisation que nous avons pu dénoncer.

 Comme les problèmes de relation entre les élus et les cadres concernant ces deux sujets.

 Il n’empêche, la direction agit, on réagit, toujours avec ce but de pérenniser notre site, et défendre le personnel !

 Une fois n’est pas coutume, commençons par les effectifs et embauches.

 Effectifs : 250 personnes (dont 18 femmes) 

Chapelle : 197 (dont 14 cadres)

Fonctions : 15 (dont 9 cadres)

Autres : 38 (PSE, MLD) 

Suite à nos différentes interventions et négociations avec la Direction :

Deuxième électricien : mi-juillet

Poste de préventeur sécurité : Arrivée de Madame Clarisse Lepetit

Gestionnaire produits chimiques : en cours

Ingénieur process : en cours

Mécanicien : En cours

Nouveau : Superviseur Centre d’affinage. (poste à ouvrir)

 2Nous demandons, suggérons, à la Direction de communiquer plus efficacement pour rassurer une partie du personnel, inquiet de certaines décisions et orientations.

Ce poste de superviseur est plutôt une bonne chose dans la perspective du développement de notre centre, sachant que les flux entrants seront différents à l’avenir 2021 où les collectivités locales devront se prononcer. (quels contaminants, %, etc)

 Absentéisme en mai.

Moyen : 4.6%. Certaines équipes sont plus touchées que d’autres !

Par secteur. Logistique :7.85, Prod : 5.06, Serv. Techn : 4.7, Adm : 0.54

Intérimaires.

275 jours pour un coût de 84 K€.

Cumul 2018 : 1188 jours pour 336 700 €. L’équivalent de 7,8 postes !

Santé/Sécurité1

 Prenons l’exemple de l’équipe B, en difficulté depuis plus d’un an, celle-ci se retrouve amoindrie au mois de juin avec de nombreuses absences diverses. « On » attend les congés ?

Quel plan d’action, quel soutien reçoit-elle de l’équipe dirigeante ? Quelle place tient la santé et la sécurité du personnel restant ?                                                        

La balle est dans le camp de la direction !

 Le terme « équité » a été prononcé dans les dernières réunions !!!

Ajoutons le report des formations en cours à la Dip !!!

Plus les habilitations en bout de table, sans la signature du Directeur et la boucle est bouclée !!!

 Production. (18493 tonnes, 13% de Brite))

La vitesse moyenne de la machine est tellement basse qu’on se demande si c’est réel ?(1417,6 m/mn)

C’est grave docteur ?

 Ventes : Trop basses en France mais difficile d’en savoir plus avant la présentation que nous demandons, au prochain C.E. (Baisse de consommation, pénurie de papier journal, perte de clients ?)

France : 32% pour 45 au budget, Europe : 28% et Grand Export : 41%.

 

Prochaines réunions. 19/06 : CHSCT G + Elec, 21/06 : Nouvelle Organisation, 25/06 : D.P, 28/06 : PM3

t du mois de mai : + 1.8 M€

Résultat du mois de mai : + 1.8 M€. Cumul 2018 : + 4 M€. Un résultat atteint grâce essentiellement au prix de vente du journal et la revente d’électricité de notre chaudière, mais qui masquent la mauvaise marche de l’usine ! Pour combien de temps ?

On avance vers le résultat qu’on annonce depuis janvier : + 10 millions dans la poche d’UPM !

A moins que le personnel, en octobre, réclame son dû !!!

 

Grand-Couronne, le 14 juin 2018

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Compte rendu des négociations Intersyndicales hopital du Rouvray

Posté par cgtchapelledarblayupm le 12 juin 2018

Compte rendu des négociations Intersyndicales / Comité de Grève / ARS

Des jeudi 31 mai et vendredi 1er juin 2018

Rappel : fin 2017 l’ARS se proposait de prelever des moyens au Rouvray afin de les redistribuer a

Dieppe et au Havre. Les CH du Rouvray etant, pretendument, le ‟moins pauvre” des trois ! 

Le dernier projet d’hospitalisation ado etait dans les poubelles de l’ARS, retoque comme les

précédents. 

La création d’une UHSA était au point mort, peut-être, un jour, quelque part…

eb78e92e6790378a8485285c6737023c

Premier constat : le ton a changé !

Les Hauts fonctionnaires de l’ARS semblent découvrir le fonctionnement d’un Hôpital et des

soins qui y sont prodigués… Il est vrai que dans leur bulle technocratique” ils ne sont approchés,

habituellement, que par de rares Médecins triés sur le volet”.

Pendant une journée et demie Madame Gardel a eu, de la bouche des professionnels de

terrains, des exemples concrets de disfonctionnements ou de projets, qu’il serait intéressant pour tous, à développer au plus vite ! 

La Directrice de l’ARS propose de lui faire remonter nos projets soignants nous assurant des

échanges et un financement possible pour les projets retenus !

fichier pdf CRnego11juin2018

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Hopital du Rouvray….. La lutte et l’unité ont payé.

Posté par cgtchapelledarblayupm le 11 juin 2018

A tous les syndicats

aux UL, aux UP

 

Cher(e)s camarades,

 Une issue positive vient d’être arrachée par les hospitaliers du Rouvray, leur syndicat CGT, et l’intersyndicale organisée avec un comité de grève.Logo-cgt

 La grève était engagée de longue date sur des revendications précises.

 Aujourd’hui vendredi 8 juin, vers 16h, après un vote unanime de plus de 200 hospitaliers (la plus forte assemblée du personnel depuis le début du conflit), la signature de Madame Gardel, Directrice de l’ARS, a été obtenue, sur un protocole de fin de conflit.

 Sans tout détailler, nous pouvons dire que l’ARS s’engage à :

 - Créer et financer 30 postes pour les activités et structures de soin actuelles, selon un calendrier précis.

- Arrêt des fermetures de structures extrahospitalières, type CMP.

- Ne pas retirer le service d’Addictologie à l’hôpital du Rouvray.

- Attribution quasi assurée d’une structure d’hospitalisation pour les adolescents au Rouvray. Ceci devant mettre fin aux hospitalisations de mineurs dans les structures d’adultes.

- Projet restant à finaliser pour attribuer une Unité Hospitalière Spécialement Aménagée (concernant les détenus) au Rouvray.

- Accès à la Fonction publique pour un grand nombre de précaires (CDD) travaillant actuellement au Rouvray.

 C’est une victoire majeure qui a été obtenue par la mobilisation unie du personnel avec la CGT et l’intersyndicale. Toutes les structures de la CGT (UL, UD, fédération Santé Action Sociale, Confédération) ont pesé pour ce résultat.

 La solidarité des syndicats et des salariés des autres secteurs, a permis d’emporter la décision. En témoignent : La manifestation du lundi 4 juin dans Rouen, l’intervention très pressante des Ports et Docks vers la Préfecture, le blocage total de Rouen le jeudi 7 juin avec les cheminots, les hospitaliers, et de nombreux autres secteurs.

 Tout au long de la grève, les messages de soutien, les présences sur le piquet de grève se sont multipliés.

Les hospitaliers ont conduit leur grève. En obtenant des créations de postes, les hospitaliers du Rouvray ont fait reculer l’étranglement et les regroupements d’hôpitaux publics, ainsi que la politique d’austérité qui prétend détruire les services publics. 

 Nous sommes tous satisfaits de cette issue et de savoir que tous les collègues vont pouvoir se reposer et soigner leur santé.

 La lutte et l’unité ont payé.         Salut à Tous. 

Pour le secteur revendicatif

Bruno Ricque

 

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

NAO EUROPAFI

Posté par cgtchapelledarblayupm le 9 juin 2018

logo_filpac-cgtNAO EUROPAFI

Fin du mouvement de contestation

LA MOBILISATION A PAYÉ !

Voici en PJ les résultats de nos premières NAO    fichier pdf 25-2018 NAOFin du mouvement

Pour les salariés Europafi :  

Une augmentation générale de 1,2% des salaires à compter du 1ier juin 2018 ;  

La création d’une enveloppe égale à 0,8% de la masse salariale des agents Europafi au titre des avancements individuels ;  

Une prime exceptionnelle d’un demi-mois de salaire avec un minimum de 800 € pour compenser le non versement de la Participation cette année.  

La mise en place d’un système de compléments de rémunération (CDR) calqué sur le système Banque de France ;  

Un nombre de jours fériés garantis identique au Personnel BDF ;  

La prise en charge du congé de solidarité ;  logo_filpac-cgt

La mise en place d’un compteur d’heures à récupérer de 40 heures maximum ;

Le maintien intégral des ressources intégrant les primes de sujétion en cas d’accident du travail ;  

La révision de l’accord de participation avec un seuil réduit du déclenchement de la prime ;

Nous avons également obtenu le renforcement des effectifs de 12 agents, 

faisant passer la cible de la Papeterie de 260 à 272 EATP.

 

 

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Résultat de la lutte exemplaire des salariés du Rouvray

Posté par cgtchapelledarblayupm le 8 juin 2018

Résultat de la lutte exemplaire des salariés du Rouvray

34747377_10214580212690648_6707008761791250432_n Une issue positive vient d’être arrachée par les hospitaliers du Rouvray, leur syndicat CGT,   et l’intersyndicale organisée avec un comité de grève. La grève était engagée de longue date sur des revendications précises. Aujourd’hui vendredi 8 juin, vers 16h, après un vote unanime de plus de 200 hospitaliers (la plus forte assemblée du personnel depuis le début du conflit), la signature de Madame Gardel, Directrice de l’ARS, a été obtenue, sur un protocole de fin de conflit.

Sans tout détailler, nous pouvons dire que l’ARS s’engage à : – Créer et financer 30 postes pour les activités et structures de soin actuelles, selon un calendrier précis. – Arrêt des fermetures de structures extra-hospitalières, type CMP. – Ne pas retirer le service d’Addictologie au Rouvray. – Attribution quasi assurée d’une structure d’hospitalisation pour les adolescents au Rouvray. Ceci devant mettre fin aux hospitalisations de mineurs dans les structures d’adultes. – Projet restant à finaliser pour attribuer une Unité Hospitalière Spécialement Aménagée (concernant les détenus) au Rouvray. – Accès à la Fonction publique pour un grand nombre de précaires (CDD) travaillant actuellement au Rouvray.

C’est une victoire majeure qui a été obtenue par la mobilisation du personnel avec la CGT et l’intersyndicale. Toutes les structures de la CGT ont pesé pour ce résultat. La solidarité des syndicats et des salariés des autres secteurs, en particulier les cheminots, a été très importante. La manifestation du lundi 4 juin dans Rouen, et le blocage total de Rouen le jeudi 7 juin en témoignent. Tout au long de la grève, les messages de soutien, les saluts sur le piquet de grève se sont multipliés.

Les hospitaliers ont conduit leur grève. En obtenant des créations de postes, les hospitaliers du Rouvray ont fait reculer l’étranglement et les regroupements d’hôpitaux publics, ainsi que la politique d’austérité qui prétend détruire les services publics. Nous sommes tous satisfaits de cette issue et de savoir que tous les collègues vont pouvoir se reposer et soigner leur santé. La lutte et l’unité ont payé.34278614_1024936470995563_5077504719513976832_n

N’hésitez pas à faire circuler largement ce message, qui ne pourra être adressé à tous les syndicats que lundi.

 

 

 

le Salut Fraternel à notre camarade Bruno.

34672564_2102801159998205_5522434198616408064_n

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Des infos de la lutte exemplaire des salariés de l’hopital du Rouvray

Posté par cgtchapelledarblayupm le 8 juin 2018

Cher(e)s camarades,Logo-cgt

 Nous vous communiquons les dernières infos concernant la grève du Rouvray.

 Mercredi 6 juin au soir, la Directrice de l’ARS, Madame Gardel, déclarait dans les médias qu’elle annulait la négociation programmée pour le jeudi, en raison de la mauvaise volonté de l’intersyndicale. 

 La fédération CGT Santé est immédiatement intervenue au Ministère, l’UD est intervenue à la Préfecture pour exiger de pouvoir négocier le jeudi.

 Jeudi matin, 400 cheminots et hospitaliers, aidés par des militants d’autres boites ont totalement bloqué Rouen pendant plusieurs heures. Madame Gardel, selon Paris Normandie n’a même pas pu tenir sa conférence de presse car elle était bloquée dans les embouteillages. 

Dans la matinée d’hier, la Préfecture annonçait que la négo aurait lieu dans le Rouvray, le jour même à 14h30.

 A 14h, le personnel se réunissait à 200 en Assemblée devant la salle où se tenait la négo. La CGT, par la voix de Lydia menait l’Assemblée avec l’intersyndicale, dans une parfaite unité, pour que la négo débouche sur des avancées. Beaucoup de soignants affichaient sur leur blouse l’exigence des 52 postes. Le personnel comme un seul bloc faisait face à la Directrice qui rentrait à 14h30 dans la salle de négo.

 Pendant 5h, les négociateurs CGT, et l’intersyndicale se sont battus comme des chefs, la négo a été suspendue à 20h.

Les collègues ont obtenu à ce stade, 26 créations de postes financés, des engagements pour créer très rapidement une structure permettant d’hospitaliser les ados, un engagement pour créer une nouvelle structure d’hospitalisation pour détenus.

 Des points importants restent à négocier : l’arrêt des fermetures, la mise en stage des CDD.

La fédération est intervenue à nouveau cette nuit au Ministère pour arracher les points qui bloquent. L’UD est intervenue à la Préfecture à nouveau ce matin.

 La négo reprend ce matin à 10 h.

 Nous vous tiendrons informés de la suite.

Merci à tous les syndicats qui passent sur le piquet, apportent leur soutien, dans les actions ou par motion.

 Pour les revendications du Rouvray, on ne lâche rien.

 

Salut à Tous.

 

Bruno Ricque pour l’espace revendicatif.

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Suspension du mouvement de jeudi…..

Posté par cgtchapelledarblayupm le 6 juin 2018

 

Pour info, aux militants des PAP CHAP.

222Suspension du mouvement de jeudi…..

On reste vigilants et prêt à réagir ………

fichier pdf 20180606114427923

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Jeudi 7 Juin : Action prévue sur Rouen

Posté par cgtchapelledarblayupm le 5 juin 2018

^*

Lundi 4 Juin 2018 14 ème jour de grève de la faim !

Toujours en lutte, toujours déterminés.

Compte rendu de l’AG du 4 Juin 2018

Etat de santé des grévistes de la faim : 2 de nos collègues grévistes de la faim ont été évacués par le SAMU dans la matinée et la troisième a dû partir

dans l’après-midi. Un collègue a rejoint la grève de la faim ce jour.

Afin d’accompagner nos collègues grévistes de la faim et de maintenir la pression,

l’AG a décidé de mener des actions en dehors de l’Hôpital,

Jeudi 7 Juin :

Action prévue sur Rouen avec le soutien

des portuaires et dockers.

fichier pdf GREVE DE LA FAIM 14eME JOUR 4 JUIN 2018

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

12345...121
 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...