• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : manif 5 fevrier
      <b>DSC03238</b> <br />
    • Album : Table ronde 90 ans Chapelle
      <b>b1</b> <br />
    • Album : manif retraité du 15 mars
      <b>DSC01511</b> <br />
    • Album : manif 16 novembre
      <b>1</b> <br />
    • Album : Manif 10 octobre
      <b>DSC00970</b> <br />
    • Album : Manif des retraités 28/09
      <b>50</b> <br />
    • Album : manif 12 septemebre
      <b>DSC00764</b> <br />
    • Album : manif 1er mai 2017
      <b>1</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 3 mai 2013

Le petit monde merveilleux de Chapelle-Darblay, bientôt impitoyable !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 3 mai 2013

Compte rendu du Comité d’Etablissement du 24/04/2013

 Le petit monde merveilleux de Chapelle-Darblay,

bientôt impitoyable !

 Le mois dernier, on s’inquiétait de savoir où ils nous emmènent, on commence à savoir … au bal costumé…tee-shirtLe petit monde merveilleux de Chapelle-Darblay, bientôt impitoyable !    dans CGT UPM Chapelle Darblay images002 obligatoire, derrière leur banderole ! Ou à l’abattoir,  à quand un barbecue ! À quand la maison du bonheur comme ils ont fait à Stracel… ! En tout cas…sans nous, on vous appelle encore et toujours à résister, à vous indigner, à ne pas participer à leur mascarade, y compris par l’action collective s’ils mettent la pression et se cache derrière de l’obligatoire, nous sommes des papetiers, des mécanos, des caristes, des administratifs, etc.,  pas des clowns encore moins des moutons, à nous salariés libres, ils nous restent notre droit à lutter et à cesser le travail quand nous ne sommes pas d’accord et en colère.

Alors que l’organisation du travail prend l’eau de toute part, la Direction a choisi de noyer le poisson en proposant des jeux, des cadeaux et autres fantaisies qui occupent une partie du personnel.

images dans CGT UPM Chapelle Darblay L’autre partie, consciente de l’intention de bêtifier, voire soumettre, les créateurs de la richesse que sont les travailleurs, refuse cette option prise par la Direction et défend, revendique sa liberté d’agir, de penser.

 La réussite passe toujours par le débat, l’échange d’idées et non par un quelconque standard sorti de l’imagination d’un savant et loin de la pensée collective.

Nos nombreuses questions restent sans réponses aujourd’hui alors que l’échéance de la restructuration approche.

N’oublions pas que le Directeur a des objectifs à remplir, lui aussi, sur les quatre points concernant les coûts fixes (se rappeler notre tract sur l’entrevue avec M. Lampinen).

images-1

 Trop d’encadrement : pas de réponse !

Coût intérim : Pas de réponse !

Coût maintenance : Pas de réponse !

Flexibilité : Pas de réponse !

 Est-ce du retard,  Est-ce une manœuvre ? Trop de temps passé sur le terrain ? Est-ce le rôle du Directeur de distribuer des tee-shirts « oui-oui » (qu’on retrouve parfois dans les poubelles !) ?


ure, nous restons persuadés qu’il vaudrait mieux rester à son poste et le défendre.
 Même si ces actions, journées servent d’exutoire pour des salariés qui ne peuvent plus voir leur chef en peint

Ras le bol de ce déploiement « de bons sentiments » alors que l’avenir du site et de vos emplois se joue certainement cette année.

 Nous disons aux jeunes : RÉVEILLEZ-VOUS, car vous bénéficiez d’avantages que vos ainés sont allés chercher pour mieux vivre !

Vous êtes l’avenir, accompagnez les anciens qui ont déjà beaucoup donné lors de toutes ces batailles, ces luttes, etc…     eux ont déjà fait leur part  !!!

Temps de travail, RTT, primes, 35h, etc…Tout cela pourrait voler en éclat très rapidement si…

Notre Directeur et la RH avouent à demi-mots qu’il faudra passer par une nouvelle organisation du travail.

Marche de l’usine.

Bon fonctionnement global des machines mais toujours quelques soucis d’emballage et de bobineuses. Ces dernières ne permettent pas toujours de travailler en sécurité, un comble avec des chefs de ligne plongés dans les pôles divers et autres responsabilités.

Ventes au premier trimestre : France : 24000 tonnes environ  Europe : 15600 tonnes environ  Grande export. : 49000 tonnes environ (environ 55%). Grâce aux ventes vers la grande exportation les machines sont bien couvertes.

 Investissements : 2.3 millions d’euros demandés pour : Les bobineuses, l’emballage, presse PM6, sècherie PM3, réseau incendie stockage.

 Effectifs : stables en mars.

Nous sommes 420 et donc pas assez !!!

Intérim : 319 jours en mars, essentiellement en logistique, pour un coût de 86700 €.

Vêtements de travail : Economie oblige ; il n’y aura pas de dotation pour 2012 et le nettoyage sera mis en place prochainement. Les moins bien lotis devront se tourner vers le stock tampon. Nos autres demandes sont acceptées.

Absentéisme : 3.37% en moyenne. Nous dénonçons ce chiffre qui ne reflète pas la situation dans laquelle se trouvent aujourd’hui les salariés, confrontés à des licenciements, à des inaptitudes de plus en plus nombreuses, à une pression de l’encadrement de moins en moins masquée qui culpabilise la personne  touchée, atteinte dans sa chair !

Des personnes qui renoncent à s’arrêter, mettant leur santé de côté pour le bien du service ! ?

Sécurité : Un mot sur les tournées d’observation : Légales ? Nous demandons à la RH de vérifier la légalité de ce document où une partie est subjective et interdite par le code du travail !

Pour le reste, on nous dit que tout va bien ; peu de soins, pas d’accident !!! Dans le petit monde merveilleux…

asterix-249x300Persiflages : Le petit monde merveilleux de Chapelle-Darblay …     Journée nettoyage : L’encadrement qui doit vouloir montrer l’exemple et se met au boulot : une nouvelle méthode de prise de congés ou comment camoufler un accident le jour de la fête du grand nettoyage, une chute, du mal à se rendre à l’infirmerie, un ou deux malaises quand même, une absence de plusieurs jours et retour au travail dans le plâtre. Comme c’est touchant cette servitude, pour mieux travailler d’une main……. de fer ……. y a pas à dire, ils sont beaux ces encadrants !!!

Encore : Où certains comptent des bouchons d’oreille pendant que d’autres comptent les jours avant leur licenciement ! Où certains sortent les balais, les fourches, les chiffons pendant que d’autres sortent leur carte de pointage au pôle emploi !

Et encore : Pour certain, la bosse du travail rejoint la bosse à la tête…mais ne laisse pas de trace. Bon rétablissement quand même.

Au fait, il paraît que la nouvelle politique sécuritaire n’a pas d’influence sur les déclarations de soins.

 

Conseil de surveillance du 25/04/2013, Paris. Levallois.     Le temps se gâte !

 Deux informations importantes avec l’annonce de la dépréciation de plusieurs sites UPM et l’accord flexibilité chez Raflatac.

Dépréciation de sites pour 1.7 milliards d’euros, dont notre usine dépréciée de sa valeur à hauteur de 76 millions d’euros.

Après notre stupéfaction, vient la question, dans quel but ? Se préparer à une vente ?

Processus mis en place à Stracel à l’époque. Certains demandent des investissements et d’autres baissent la valeur du site industriel !

Nous lançons dès à présent une enquête sur ce sujet capital.

Flexibilité chez Raflatac. Un accord sur la flexibilité est proposé sur leur  site et porte sur la création d’une équipe V.S.D avec les avenants aux contrats de travail qui stipuleraient que les salariés peuvent être amenés à changer de machine selon les commandes. Tout ceci avec le même effectif, il va sans dire ! Attention au refus de travail.

D’une manière générale la consommation de papier en Europe continue de chuter (total 2012 :-10%). Les experts évaluent à 50/50 la part du numérique et de la crise actuelle.

La grande exportation  représente aujourd’hui 42% du chiffre d’affaires de Chapelle.

A la direction de Chapelle de rassurer son personnel et de trouver des solutions partagées et non imposées, pour continuer à produire encore longtemps.

 

 Réunion D.P du 29/04/2013

Economies obligent, rien à espérer par le dialogue.

 Les primes de bonus égale pour toutes et tous : c’est NON. Pas d’égalité, ce sont les règles UPM et pas non plus de transparence quant aux sommes versées selon le statut. Que touchent les cadres ? La Direction ne voit pas l’intérêt de « divulguer » cette info.

Paiement à 100% du bonus sécurité pour les salariés qui ont eu à subir un accident : c’est NON. C’est lenon règlement UPM.

 Reconnaissance de la pénibilité pour les salariés postés âgés. C’est NON. Pas de négociation au niveau d’UPM.

Respect des accords.

Réponse : C’est aux superviseurs de faire respecter l’organisation du travail.

Ensuite le responsable de ligne juge la pertinence des choix, des demandes. (Comme la formation par exemple).

Pourquoi les remplacements ne se font pas jusqu’à l’ouvrier. (Superviseur de jour détaché par exemple). Pourquoi certains postes ne sont plus tenus ? assistant machine, etc…

Nous demandons à mettre les bobineuses PM3 en surcroît de travail et d’adapter l’effectif qui en découle. (Le chef de ligne l’a reconnu en réunion de CHSCT, nous attendons la mise en œuvre)

D’après notre RH, pas trop de retour de dysfonctionnement du protocole, donc …. Pas plus que ça de problèmes, à vous qui subissez d’apprécier.

refus-300x195 Médaille usine, 25h de gratification, pour 42 ans de présence. C’est NON. L’entreprise ne peut pas supporter un surcout de 58 000€.

 Congé accepté/refusé : La Direction s’appuie sur les Informations Législatives qui stipulent que pour  « raison impérieuse » un congé peut être annulé.

Ceci ne nous apprend rien, c’est une lapalissade de plus. De notre côté, nous vérifions auprès de l’inspection du travail le sens de ce terme et le cadre de son application.

D’une manière générale vous avez compris que la Direction a bloqué toute amélioration possible des conditions de travail et autres sujets. L’argent n’est disponible que pour des tee-shirts, pas pour des vêtements de… travail !

Versement du bonus 2012.001

Epris de justice, la Direction reverse un bonus hiérarchisé qui correspondrait à l’implication de chacun. Les ouvriers apprécieront. Notre colère leur passe au-dessus de la tête !

Sauf erreur de notre part, aucune information de la Direction ne circule sur le détail du calcul de celui-ci. Et pour cause.

Le chiffre avancé de 1.98% du salaire brut est minoré par le coefficient qu’UPM applique selon les circonstances.

Réellement, nous avons touché moins que ce que nous méritions.

 Continuez, continuons à faire des efforts…

 Nous proposons que le Comité de Direction de Chapelle-Darblay redistribue de manière égale, la somme globale à tous ses salariés, du plus bas au plus haut salaire !!! Chacun contribuant, à son niveau, à la pérennité du site. 

 Quelle belle idée, quelle idée généreuse.

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...