• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : AG du 10 octobre
      <b>01</b> <br />
    • Album : manif du 24 sept bis
      <b>DSC04606</b> <br />
    • Album : Manif 24 09 les retraites
      <b>1</b> <br />
    • Album : manif 5 fevrier
      <b>DSC03238</b> <br />
    • Album : Table ronde 90 ans Chapelle
      <b>b1</b> <br />
    • Album : manif retraité du 15 mars
      <b>DSC01511</b> <br />
    • Album : manif 16 novembre
      <b>1</b> <br />
    • Album : Manif 10 octobre
      <b>DSC00970</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 24 mai 2013

Retraite : vers une réforme « impopulaire » mais « juste » ?

Posté par cgtchapelledarblayupm le 24 mai 2013

                            mais où va ce gouvernement élu                                  derrière une étiquette de gauche !   

Le député PS Michel Issindou, probable rapporteur du projet de loi prévu à l’automne, estime que la réforme des retraites sera « d’ampleur » avec des mesures de « justice sociale ». Mais il anticipe aussi des décisions « impopulaires » qui devraient susciter des tensions. 

Quelques précisions sur la future, nouvelle, réforme des retraites ? Le député PS Michel Issindou, probable rappoRetraite : vers une réforme « impopulaire » mais « juste » ? dans CGT UPM Chapelle Darblay ils-sont-fousrteur du projet de loi prévu à l’automne, a fait ce jeudi des déclarations devant plusieurs journalistes. «  C’est une réforme d’ampleur (…) Nous aurions tort de faire une réforme au rabais  », a-t-il dit, précisant que le gouvernement envisageait de déposer un projet de loi «  dans la deuxième quinzaine de septembre  », pour qu’il soit débattu au Parlement «  en septembre-octobre  ».

«  Il y aura des tensions, je pense que ce sera dur, il y aura des mouvements dans la rue, mais par rapport à 2010 (précédente réforme des retraites), l’opinion publique est plus prête à entendre les choses  », selon lui. «  De toute façon, nous allons être impopulaires avec cette réforme, et tant qu’à l’être, autant faire des choses utiles pour l’avenir (…), qu’au moins nous allions au fond des choses  », a-t-il ajouté.

Durée de cotisation allongée, rapprochement public-privé Ainsi, «  nous n’échapperons pas à un allongement de la durée de cotisation, car c’est la mesure qui produit le plus d’effets à terme  », a souligné le député de l’Isère. Mais «  en maintenant l’âge légal (de départ) à 62 ans, nous laissons une porte de sortie  », a-t-il précisé.

Par ailleurs, «  il y a un autre sujet qui fera débat, c’est celui du rapprochement public-privé  » : «  il faut crever l’abcès et nous ne réussirons pas si nous ne passons pas par cette phase-là  », a-t-il affirmé.

Faire contribuer les retraités ? «  Je pense qu’il faudra faire attention aux petites retraites, ne pas demander d’efforts supplémentaires à ceux qui sont, peut-être, en deçà de 1.500 euros  », a-t-il dit.

Mesures pour les femmes, la pénibilité La réforme comportera donc «  des mesures désagréables  », afin de combler le déficit de 20 milliards d’euros prévus en 2020, mais aussi des «  mesures de justice sociale  ». «  S’il y a des mesures très positives, sur les femmes par exemple, personne ne pourra s’opposer à cela  », juge-t-il. Les métiers difficiles seront aussi pris en compte : «  Quelqu’un qui a fait 10 ans à la chaîne, on peut espérer qu’il ne fera pas 40 ans  ». Pour autant, «  il faut des critères hyper simples  » pour définir la pénibilité, selon lui.

Tout dépendra également du «  rapport de forces  » qui sera établi entre le gouvernement et les partenaires sociaux, lors de la concertation qui débutera les 20 et 21 juin avec la conférence sociale, et devrait s’achever à la fin de l’été. Début juin, la commission sur l’avenir des retraites doit rendre son rapport qui contiendra «  les éléments de la réforme  », a estimé le député.

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Situation tendue à la papeterie Europac.

Posté par cgtchapelledarblayupm le 24 mai 2013

Saint Etienne du Rouvray : les salariés dénoncent un recul social

Situation tendue à la papeterie Europac. 

les salariés d’ Europac, réunis mardi en assemblée générale, ont clairement dit NON aux propositions de la direction. 

sous tension depuis l’annonce à la mi mars d’un projet de réduction des coûts et de délocalisation de certains services de Saint Étienne du Rouvray au Portugal, les salariés sont prêts à durcir de ton.

« le climat est très chaud »Situation tendue à la papeterie Europac.  dans CGT UPM Chapelle Darblay europac-150x84

André Pierre Terrier, responsable Filpac Cgt et secrétaire du comité d’établissement, estime que le climat est très chaud.

le personnel a refusé en bloc les propositions de la direction qui prévoit notamment que les futurs embauchés le seraient avec un salaire inférieur de 50% par rapport à ce qui se pratique.

Résultat : la rencontre qui était prévue avec la direction mercredi 22 mai a été reportée à une date non précisée. « Nous avons demandé des informations complémentaires qui manquent à l’expert comptable » ajoute le secrétaire du CE.

un comité d’établissement ordinaire est toutefois fixé la semaine prochaine. le mardi 28 mai. en attendant les salariés étudient une riposte qui pourrait aller jusqu’à des arrêts de travail. 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...