• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : Solidaires
      <b>IMG_20220407_114221</b> <br />
    • Album : manif du 4 février 2021
      <b>l</b> <br />
    • Album : initiative 16 octobre
      <b>JF3_2382_HD</b> <br />
    • Album : AG du personnel 25 09 2020
      <b>DSC_4775</b> <br />
    • Album : action 1er juillet
      <b>DSC_4063</b> <br />
    • Album : action 25 juin
      <b>DSC_3926</b> <br />
    • Album : Solidarité avec les personnels de la santé
      <b>3</b> <br />
    • Album : Montage de l'expo pap chap à Montreuil
      <b>DSC05698</b> <br />

UPM Paper ENA prévoit de réduire sa capacité de papier graphique de 305 000 tonnes en Europe

Posté par cgtchapelledarblayupm le 3 novembre 2016

*

UPM Paper ENA prévoit de réduire sa capacité de papier graphique

de 305 000 tonnes en Europe et supprime 275 postes.

(UPM, Helsinki, le 3 novembre 2016 à 11:30 EET) – UPM prévoit de réduire de manière définitive sa capacité de papier graphique en Europe de 305 000 tonnes. Ces réductions de capacité sont envisagées en Autriche et en Allemagne. 

UPM prévoit de fermer de manière définitive deux machines à papier :Logo_UPM

-              La machine à papier SC n° 3 d’UPM Steyrermühl, Autriche

-              La machine à papier SC n° 2 d’UPM Augsburg, Allemagne

Le nombre de salariés impactés par le plan est estimé à 150 pour UPM Augsburg et 125 pour UPM Steyrermühl. Les processus de consultation des salariés vont démarrer courant novembre en conformité avec la législation locale.

Il est prévu d’arrêter les machines après la finalisation des processus de consultation. 

Les économies résultant de ce plan s’élèveraient à 30 millions d’euros par an. UPM devrait comptabiliser des charges d’environ 75 millions d’euros comme un élément impactant la comparaison des résultats au 4ème  trimestre.

Sur ce montant, environ 45 millions d’euros seraient du cash.               

Selon le plan, les deux usines continueraient à produire du papier sur les machines à papier compétitives restant sur les sites. 

“La demande en papiers SC a décliné ces dernières années, de la même manière que les autres papiers graphiques, et le déclin devrait se poursuivre. Même dans des conditions de marché difficiles, nos salariés ont toujours donné le meilleur d’eux-mêmes et nous regrettons l’impact des fermetures envisagées sur le personnel. Cependant, nous devons ajuster nos opérations à la demande des clients sur le long terme,” déclare Winfried Schaur, Vice-Président exécutif, UPM Paper ENA.

 En raison des conditions de marché défavorables, nous avons mené une analyse approfondie de la compétitivité de nos machines de papier graphique. En raison de leur taille, de leur âge technique et du potentiel limité d’économies supplémentaires, la PM3 de Steyrermühl et la PM2 d’Augsbourg sont les machines SC les moins compétitives du parc de machines d’UPM. Les fermetures prévues assureraient une utilisation efficace de nos cinq machines à papier SC restantes,” déclare Anu Ahola, Vice-Présidente Senior, News & Retail, UPM Paper ENA.

 En début d’année, UPM a vendu son usine de Schwedt. La production annuelle de 282 000 tonnes de papier journal sera arrêtée à la fin du 3ème trimestre 2017. Le nouveau propriétaire convertira l’usine pour la production de testliner.

Laisser un commentaire

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...