• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 4 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : Solidaires
      <b>IMG_20220407_114221</b> <br />
    • Album : manif du 4 février 2021
      <b>l</b> <br />
    • Album : initiative 16 octobre
      <b>JF3_2382_HD</b> <br />
    • Album : AG du personnel 25 09 2020
      <b>DSC_4775</b> <br />
    • Album : action 1er juillet
      <b>DSC_4063</b> <br />
    • Album : action 25 juin
      <b>DSC_3926</b> <br />
    • Album : Solidarité avec les personnels de la santé
      <b>3</b> <br />
    • Album : Montage de l'expo pap chap à Montreuil
      <b>DSC05698</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 29 novembre 2016

Chez Pages Jaunes On achève les malades !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 29 novembre 2016

*Chez Pages Jaunes …..On achève les malades !

mardi 29 novembre 2016

Chez Pages Jaunes      On achève les malades ! dans CGT UPM Chapelle Darblay solocal29nov360e-d847f

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Solidarité pour Michaël PINCI

Posté par cgtchapelledarblayupm le 29 novembre 2016

 

Solidarité pour Michaël PINCI dans CGT UPM Chapelle Darblay declarationca0cc-c1bfc

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

projet filialisation upm France et avis des syndicats

Posté par cgtchapelledarblayupm le 29 novembre 2016

 

Synthèse du cabinet Secafi sur l’expertise du projet de filialisation et

avis des représentants du personnel lors du CCE du 21 novembre 2016.

 Le projet de filialisation de l’établissement de Raflatac et des activités de Plywood/ Timber renvoie à une volonté stratégique d’aligner les structures pays selon les BU mondiales du groupe UPM. Plusieurs éléments peuvent expliquer ce mouvement :

    Volonté d’avoir une structure plus décentralisée et plus proche du « business ». C’est à certains égards un « coup de balancier », après le mouvement inverse qui avait été opéré au début des années 2010 (regroupement de toutes les activités dans une même structure juridique, au moins pour la France).

     Volonté de céder un ou des business au niveau mondial. Nous n’avons pas d’éléments à date permettant d’accréditer cette idée, mais c’est une hypothèse qu’on ne peut exclure.

     Nous ne voyons pas d’intérêt fiscal spécifique à ce projet.

     Pas d’intérêt en terme de coût, la filialisation se traduisant même par un coût ponctuel non négligeable. (environ 500 000 euros).

     Le projet aura un impact sur les structures de représentation du personnel.

  Plus de représentants du personnel pour UPM Wood Materials SAS

  CCE UPM France SAS réduit à deux établissements, Chapelle Darblay et Levallois-Peret

  Le comité d’établissement de Raflatac deviendrait comité d’entreprise

 *

Avis des Représentants du Personnel au C.C.E, le 21 novembre 2016. 

Le projet s’inscrit dans un contexte difficile pour UPM France SAS :

-        Ouverture d’une nouvelle unité pour Raflatac en Pologne.

-        Situation difficile pour Chapelle Darblay après la précédente restructuration, au moment où le CCE ne perçoit pas une stratégie offensive pour assurer la pérennité du site :

  • Deux ans après l’annonce de l’arrêt de la PM3, aucun projet d’investissement n’a encore émergé malgré les annonces du Président de l’époque.
  • Le point bas de l’activité papier ne semble pas atteint en Europe, à la lecture des annonces du groupe et ce alors que les effectifs papier d’UPM ont beaucoup plus diminué dans les dernières années en France qu’en Allemagne notamment.

Sur les aspects comptables :

-        Nous ne connaissons pas la répartition entre capitaux propres et endettement des deux nouvelles structures juridiques.

-        Nous percevons bien les enjeux liés à ce choix encore à venir, notamment sur la stabilité financière des nouvelles structures et sur la participation.

-        Le CCE considère que la surcapitalisation que fait apparaître le scénario de fourchette haute ne se justifie pas au regard des éléments financiers.

-        Nous demandons à la Direction de fournir à l’expert les montants des capitaux propres dès qu’ils auront été arrêtés, afin que ce dernier puisse en informer le CCE lors de la réunion du 20 décembre

Sur les aspects sociaux :

-        Nous demandons que soient engagées dès maintenant entre les salariés PTP et la direction des discussions relatives à la non-application de la bonne convention collective depuis la fin des activités de transformation du bois en France, ainsi qu’à la perte de représentation et au maintien dans le temps de la prime compensatoire de perte des œuvres du CE.

-        Sur ce dernier point, nous vous demandons une réponse.

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...