• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 3 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : manif du 4 février 2021
      <b>IMG_10171</b> <br />
    • Album : initiative 16 octobre
      <b>JF3_2376_HD</b> <br />
    • Album : AG du personnel 25 09 2020
      <b>DSC_4754</b> <br />
    • Album : action 1er juillet
      <b>DSC_4011</b> <br />
    • Album : action 25 juin
      <b>DSC_3915</b> <br />
    • Album : Solidarité avec les personnels d e la santé
      <b>1</b> <br />
    • Album : Montage de l'expo pap chap à Montreuil
      <b>DSC05659</b> <br />
    • Album : Manif au havre le 24 janvier
      <b>20200124_095506</b> <br />

Nouveau rendez-vous au Ministère du travail pour les élus CGT de Chapelle

Posté par cgtchapelledarblayupm le 5 septembre 2017

Nouveau rendez-vous au Ministère du travail pour les élus CGT de Chapelle, accompagnés par Pascal Morel, Secrétaire de l’U.D et le Représentant des Cadres. 

L’avenir du site dépend non seulement de la volonté d’UPM de garder une unité en France mais également des différents Ministères qui doivent jouer leur rôle en influant sur les décisions du Groupe.IMG_8870

Notre Table Ronde de la filière Papier est plus que jamais indispensable, à l’heure où cette matière première va bientôt coûter plus cher que la fibre vierge pour produire le journal, un comble !

Autre levier important, le prix de vente de notre produit, qui doit fournir les imprimeries françaises en priorité, là où la SPPP veut le beurre et l’argent du beurre, clairement en prenant les subventions et achetant en même temps des papiers à l’étranger.

Enfin, troisième levier et peut-être le plus important, le contrat avec EDF sur la revente d’électricité produite par notre chaudière « biomasse », qui arrive à échéance en 2021.

D’autre sujets sont abordés lors de ces échanges avec le représentant du ministre, comme les taxes foncières payées par l’usine qui ne prennent pas en compte l’arrêt de la PM3, les 810 000 euros de la Convention de Revitalisation qui doivent servir à « revitaliser » aussi le site, en finançant en partie le Centre de tri qui serait une bouffée d’oxygène indéniable pour nous, comme la revalorisation des cendres, pour ne citer que ces deux dossiers issus de notre Commission Industrielle.

Tous ces éléments peuvent et doivent rassurer le Groupe, nous aider à conserver ce site reconnu pour sa volonté de préserver l’environnement et pourvoyeurs de nombreux emplois sur le bassin de Grand-Couronne et Rouen, touché par un fort taux de chômage.

Conservons nos industries, conservons nos emplois avant de chercher à revitaliser par les emplois précaires qui nous guettent. L’emploi intérimaire a augmenté de 16% sur un an et l’industrie représente à elle seule 42.5% de ces emplois !!!

Nous sommes maintenant dans l’attente des réponses aux nombreux arguments en notre faveur !

Personne ne pourra se réveiller un matin en disant: « Je ne savais pas ». 

Laisser un commentaire

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...