• Ils ne savaient pas que c’était imposible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : manif retraité du 15 mars
      <b>DSC01511</b> <br />
    • Album : manif 16 novembre
      <b>1</b> <br />
    • Album : Manif 10 octobre
      <b>DSC00970</b> <br />
    • Album : Manif des retraités 28/09
      <b>50</b> <br />
    • Album : manif 12 septemebre
      <b>DSC00764</b> <br />
    • Album : manif 1er mai 2017
      <b>1</b> <br />
    • Album : Nos retraités cgt en manif
      <b>SONY DSC</b> <br />
    • Album : solidarité Arjo Wizernes 13 fevrier
      <b>IMG_0804</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 22 juin 2018

Mobilisons-nous le 28 juin !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 22 juin 2018

Mobilisons-nous le 28 juin ! 

Le « raté » du 22 mai dernier, notre appel à la grève, nous rappelle que rien n’est acquis et que les décisions se prennent tous ensemble et qu’il convient de débattre d’avantage dans les ateliers pour mieux comprendre les enjeux locaux, notre usine, et nationaux, notre modèle social.

Nous proposons donc, des prises de parole (comme le 22 mai !) au pointage, le 22 juin à 20h30 pour l’équipe C qui partira en repos après les nuits, l’équipe E à 21h et les 25, 26 et 27 juin à 12h30 et 13h.

 Faisons du 28 juin prochain une journée de solidarité entre équipes, entre collègues et entre copains, pour défendre nos acquis sociaux, comme notre Sécurité Sociale qui sera remise en cause après la SNCF, après les privatisations, après notre système de retraite… Liste en cours !!!

*08

*

COMMUNIQUÉ UNITAIRE / CGT, FO, Unef, UNL, FIDL 

Extraits : Montreuil, le 13 juin 2018. 

…Nos organisations s’inquiètent d’une remise en cause de notre modèle social et républicain et, ce, dans un contexte d’explosion des inégalités. La persistance de l’austérité entraîne des réductions drastiques de missions publiques et sociales et menace les services publics comme l’intégralité de la protection sociale. La modération salariale et plus largement la non-redistribution des richesses, ainsi que les choix fiscaux qui sont faits en faveur des riches, viennent réduire le pouvoir d’achat des travailleurs et aggrave la paupérisation.

Les politiques mises en œuvre relèvent d’une logique d’individualisation au prix de la casse des statuts et des droits collectifs à tous les niveaux, dès les études. Elles mettent à mal la solidarité et la justice sociale, valeurs essentielles de la cohésion sociale.

Nos organisations affirment que leur rôle est essentiel à la démocratie sociale, notamment au travers de la négociation et du paritarisme. Elles constituent un contrepoids plus que jamais nécessaire dans une société qui se fracture et où le social devient une « simple » variable d’ajustement budgétaire. 

         
Face à cette situation et à des décisions régressives qui s’opposent aux demandes légitimes des travailleurs et de la jeunesse, l’heure est à la défense des valeurs essentielles comme notre modèle social. Les organisations syndicales et de jeunesse CGT, FO, Unef, UNL et FIDL s’engagent, dès à présent, dans la construction d’un rapport de force interprofessionnel.


Dans la perspective d’une mobilisation interprofessionnelle, avec la plus grande unité possible, elles invitent leurs structures fédérales, départementales et locales à se rencontrer et à faire de la journée du 28 juin 2018 une grande journée de revendications et de mobilisations en allant, notamment, à la rencontre des travailleurs et de la jeunesse. Des initiatives seront organisées partout sur le territoire.

*

* 

9Le syndicat CGT Chapelle-Darblay s’inscrit intégralement dans cette démarche du 28 juin prochain, qui doit être une passerelle pour faire de la rentrée sociale de septembre un temps fort de 2018 ! 

Que vont devenir nos jeunes, étudiants laissé-e-s sur le carreau par la dernière réforme gouvernementale ? 

Que deviennent nos parents retraité-e-s atteints de plein fouet par la réforme gouvernementale ? 

Que deviennent nos enfants, jeunes demandeurs d’emplois, touché-e-s par la réforme gouvernementale sur le travail ? (Les CDD d’un mois au plus représentent en ce moment 85% des embauches !) 

Que deviennent les travailleurs, les vaches à lait du gouvernement Macron ? (Augmentation pétrole, gaz…) 

Que deviennent les œuvres sociales des Comités d’Etablissements avec la disparition des C.E, remplacés par les CSE ?

Comment seront défendus les droits et les acquis des travailleurs avec la disparition des CHSCT ?

(Voir notre journal « Contact » sur les profits, sur la pauvreté…) 

Même si le 28 juin correspond au début des congés d’été pour les « Pap-Chap », nous demandons à celles et ceux qui sont disponibles, en repos, de nuit, de se mobiliser , de rejoindre leurs élus, leurs représentants : 

le 28 juin à 12h devant la Préfecture. 

Au préalable, nous vous invitons à une Assemblée générale à 10h devant le C.E pour débattre de tous les sujets concernant l’usine (profits UPM, résultats usine…) et le contexte social actuel et à venir pour la rentrée.

(accueil café et viennoiseries) 1

Equipe A : début des congés

Equipe B : Première nuit le 28 juin

Equipe C : Repos

Equipe D : Nuit le 27, repos le 28 juin

Equipe E : matin

Equipe F : Après-midi 

Soyons forts ce 28 juin 2018, soyons solidaires et soyons déterminé-e-s en étant ensemble, rassemblé-e-s…. . . . .  . . . . pour être encore plus forts !!! 

Grand-Couronne, le 22 juin 2018

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Jeudi 28 juin « Journée de revendications et de mobilisations »

Posté par cgtchapelledarblayupm le 22 juin 2018

 

Logo-cgt

logo_fo_r_t

 

logo_solidaires_grand

unef

*

*

*

*

*

Jeudi 28 juin : 

« Journée de revendications et de mobilisations »

Construire le rapport de force interprofessionnel par la grève

Emmanuel Macron et le gouvernement ne perdent décidemment pas de temps. Pas une semaine ne passe

sans qu’un ministre n’annonce une nouvelle mesure contre les garanties collectives et acquis des salariés.

Ces mesures s’accompagnent d’une redistribution de richesses à une minorité de privilégiés. Les 500

Français les plus fortunés possèdent déjà 571 milliards d’euros de patrimoine soit 117 milliards de plus

que l’année dernière !

Notre volonté est de créer au niveau interprofessionnel le rapport de force par la grève qui permettra de

faire entendre nos revendications et de stopper la mécanique infernale des mesures régressives.

Dans la perspective d’une mobilisation interprofessionnelle au retour des vacances d’été (septembre ou

début octobre) , nous réaffirmons nos revendications communes, entre autres :

fichier pdf tract intersyndical du 28 juin 2018

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...