• Ils ne savaient pas que c’était imposible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : manif retraité du 15 mars
      <b>DSC01511</b> <br />
    • Album : manif 16 novembre
      <b>1</b> <br />
    • Album : Manif 10 octobre
      <b>DSC00970</b> <br />
    • Album : Manif des retraités 28/09
      <b>50</b> <br />
    • Album : manif 12 septemebre
      <b>DSC00764</b> <br />
    • Album : manif 1er mai 2017
      <b>1</b> <br />
    • Album : Nos retraités cgt en manif
      <b>SONY DSC</b> <br />
    • Album : solidarité Arjo Wizernes 13 fevrier
      <b>IMG_0804</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 9 octobre 2018

c’est mon coup de gueule … gégé

Posté par cgtchapelledarblayupm le 9 octobre 2018

*

C’est bien.

4000 manifestants à Rouen, 4000 gaulois (jeunes, actifs, retraités) venus crier,

Crier leur colère contre ce gouvernement qui est en train de dépouiller, les retraités, les salariés, qui est en train de réduire à néant les espoirs de notre jeunesse.

Qui est en train de supprimer tous les conquis issus des jours heureux en 1943. Petit rappel en plein milieu de la dernière guerre mondiale, les gens qui luttaient, qui résistaient, ont construit et mis en place des idées pour que suite aux horreurs, les citoyens de notre pays ne connaissent plus les malheurs surtout en cas de chômage et la misère qui va avec, pour pouvoir manger, se loger, se vêtir, se soigner, dignement ! Ils ont construit et créer la sécurité sociale !

 colère

Ce n’est pas suffisant

Seulement 4000 manifestants (à l’appel de 7 organisations) face à toutes ces attaques, ce n’est pas admissible, encore ce matin le gouvernement dit qu’il va s’attaquer à la retraite, les actifs d’aujourd’hui ne partiront plus à 60 ni 62 ans et ils ne bougent pas.


le gouvernement leur fait croire qu’il va augmenter leur pouvoir d’achat, après avoir supprimer les cotisations sociales maladie (le socle financier de notre sécurité sociale) il leur enlève les cotisations chômage !  et ils ne bougent toujours pas ? mais quand ces salariés-là seront au chômage, ils toucheront quoi puisque plus d’argent cotisé ?

Quand ils seront malades, puisque plus d’argent cotisé, qui paiera ? et ils ne bougent toujours pas ?

Le président de la république, le dénommé Manu, dit aux gaulois d’arrêter de se plaindre et ces mêmes soi-disant gaulois, ils ne bougent toujours pas ?

Que pour trouver du boulot, il suffit de traverser la route et j’en passe et les gaulois ne bougent toujours pas ou surtout pas assez en nombre.

Il y a un gros problème, il va falloir se parler autrement, si ça continue, bien- sûr qu’on va tout perdre, arrêtons de pleurer.

Comme l’ont fait nos vieux dans des conditions de vie bien plus pénibles qu’aujourd’hui (pour rappel les jours heureux en 1943, le monde était en guerre)   il va falloir se battre, résister, bordel !

Aujourd’hui c’est quoi les problèmes :

Les syndicats appellent à la lutte, à la mobilisation en particulier notre CGT, mais tous les syndicats ne retransmettent pas l’appel à la grève là où ils bossent, y compris la CGT ? donc les salariés ne font pas la grève !

Les salariés quand ils sont appelés à la grève, ils ne la font pas parce qu’ils bossent !

Donc la mayonnaise imaginée, décidée par tous nos dirigeants syndicaux ne prend jamais, et d’échec en échec, les salariés qui ne bougent pas ou pas beaucoup, bougent encore moins, donc la finalité, oui nous allons perdre tous nos conquis, tous nos acquis et ce sera de notre faute.

Si on ne peut pas, si on ne veut pas faire la grève et si on ne veut pas se mobiliser tous ensemble, les mêmes jours aux mêmes heures ? Oui on va perdre.

Par contre il nous restera, par exemple le football, qu’on ne verra pas à la télé parce qu’il faudra être abonné et ce sera bientôt bien trop cher avec nos futurs salaires de smicards, de plus est-ce qu’il nous restera des congés pour aller fêter les super héros sur les champs Elysées, pas sûr non plus.

 il est grand temps de réfléchir à tout ça sérieusement, sortir de ce jeu de rôles, de faire du vrai, de se parler franchement, comme on le fait en s’adressant à vous aujourd’hui, sinon oui, on se répète on va tout perdre !  Vous allez tout perdre, vous les salariés, qui votaient aux élections professionnelles.

 

Alors bien sûr, nous, on ne change rien, on ne lâche rien, on se bat

jusqu’au bout, parce qu’on n’a pas le choix, pour nous,

aussi par respect pour nos vieux et l’avenir de nos enfants et petits-enfants.

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...