• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : manif 5 fevrier
      <b>DSC03238</b> <br />
    • Album : Table ronde 90 ans Chapelle
      <b>b1</b> <br />
    • Album : manif retraité du 15 mars
      <b>DSC01511</b> <br />
    • Album : manif 16 novembre
      <b>1</b> <br />
    • Album : Manif 10 octobre
      <b>DSC00970</b> <br />
    • Album : Manif des retraités 28/09
      <b>50</b> <br />
    • Album : manif 12 septemebre
      <b>DSC00764</b> <br />
    • Album : manif 1er mai 2017
      <b>1</b> <br />

COMMUNIQUÉ UD 76 CGT, FO, FSU, Solidaires, Gilets jaunes, UNEF.

Posté par cgtchapelledarblayupm le 15 mars 2019

*

COMMUNIQUÉ

UD 76 CGT, FO, FSU, Solidaires, Gilets jaunes, UNEF.

fichier pdf communiqué intersyndical 150319

La Préfète de Seine Maritime vient de prendre un Arrêté interdisant aux Gilets jaunes d’approcher à moins de 300m du Rond-point des Vaches (à la sortie de Saint Etienne du Rouvray).

C’est une mesure supplémentaire visant à interdire les distributions de tracts et toute possibilité de se rassembler et de manifester.

C’est aussi une mesure contre le droit syndical, car les actions sur ce rond-point se sont combinées à 200 m avec la grève des salariés d’Europac pour arracher une mesure salariale au patronat.

L’Arrêté de Madame la Préfète tombe 48 h après que le gouvernement ait ordonné à l’Assemblée nationale de voter une loi anti manifestation.

Cela fait suite à une longue série de brutalités supervisées par le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Castaner, pour terroriser les manifestants et particulièrement les Gilets jaunes.

L’utilisation forcenée de tirs de flashball, de gaz, de grenade, de matraquages, aboutit à des milliers de blessés et souvent mutilés à vie, tout simplement parce qu’ils avaient manifesté contre Macron et ses mesures pour les riches. Les gardes à vue arbitraires sont de plus en plus utilisées pour s’opposer au droit de manifester.

Cette politique brutale et antidémocratique est dénoncée de toute part, par la Ligue internationale des droits de l’Homme, par l’ONU, par Monsieur Toubon, défenseur des droits, par une déclaration de 35 médecins ophtalmologistes éminents…

Les mesures du Président Macron et de Castaner, sont une honte pour le pays des droits de l’Homme.

Nous n’arrêterons pas de manifester, de nous exprimer, de faire grève, contre la minorité de privilégiés qui veulent casser les acquis et les droits pour maintenir leurs profits.

Nous en appelons à l’Unité pour défendre le droit de se rassembler, les libertés syndicales, le droit de manifester et de s’exprimer. Retrait de la loi anti-manifestation.

Annulation de l’Arrêté préfectoral.

Assez de brutalités contre les manifestations et les rassemblements.

Ils ne nous feront pas taire : Nous distribuerons à nouveau sur le rond-point des Vaches.

Nous manifesterons le 16 et le 19 mars, et autant de fois que nécessaire.

Les salariés utiliseront le droit de grève et de bloquer pour défendre leurs droits.

Rouen, le 15 mars 2019

Laisser un commentaire

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...