• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 3 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : manif 5 fevrier
      <b>DSC03238</b> <br />
    • Album : Table ronde 90 ans Chapelle
      <b>b1</b> <br />
    • Album : manif retraité du 15 mars
      <b>DSC01511</b> <br />
    • Album : manif 16 novembre
      <b>1</b> <br />
    • Album : Manif 10 octobre
      <b>DSC00970</b> <br />
    • Album : Manif des retraités 28/09
      <b>50</b> <br />
    • Album : manif 12 septemebre
      <b>DSC00764</b> <br />
    • Album : manif 1er mai 2017
      <b>1</b> <br />

Lettre ouverte, en réponse à N. Beytout directeur de l’opinion.

Posté par cgtchapelledarblayupm le 24 mai 2019

*

Logo-cgt.svg

Le Secrétaire général

01 55 82 83 06 cabsg@cgt.fr

                                                                                                                                                  Monsieur Nicolas BEYTOUT Directeur de l’Opinion

                                                                                                                                                 14 rue Bassano  75016 PARIS
 
   Montreuil, le 23 mai 2019
 
 *
Monsieur,
 
Il n’est pas dans mes habitudes, ni celles de mon organisation, de répondre à une lettre ouverte.

*
Néanmoins, je m’autorise une entorse à ce principe afin de rétablir quelques vérités.

*
Les arguments que vous utilisez sont toujours les mêmes, éculés par le temps, entendus et répétés maintes et maintes fois. Je ne suis pas loin d’assimiler cette rhétorique à une certaine forme de mépris de classe.

*
Je vous reconnais pourtant un mérite, celui de la constance. A croire que le monde, votre monde, ne tire aucun enseignement de l’histoire, de la situation contemporaine comme des réalités sociales de notre temps.

*
Vous critiquez l’action de grève, c’est votre droit. Cependant, votre devoir d’honnêteté intellectuelle devrait vous inviter à plus de réserve lorsque vous évoquez celles et ceux qui n’ont que ce moyen pour se faire entendre face à des directions d’entreprises et des choix politiques bien plus soucieux de rentabilité financière que de pluralisme de la presse.

*
Car ce qui se joue aujourd’hui, Monsieur, c’est la fin du principe d’égalité et de solidarité hérité de la Libération, mis en place par la loi de 1947, dite Bichet.

*En effet, elle confiait la distribution de la presse à des coopératives d’éditeurs, lesquelles devaient accepter tous les titres. Avec le nouveau projet, n’importe quelle société, placée sous l’autorité d’un organe de régulation, distribuera à sa guise les journaux. Et les marchands de presse auraient la possibilité de refuser les titres dont ils ne veulent pas.

*
Je ne vous ferai pas l’injure de vous rappeler le rôle historique et essentiel de la CGT dans la diffusion de la presse en France. C’est bien son action constante et déterminante qui a permis au pluralisme d’opinion d’exister. Mais c’est peut-être ce qui vous gêne.
Avec mes salutations,

* 
Philippe Martinez Secrétaire général de la CGT 

Laisser un commentaire

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...