• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 7 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : Solidaires
      <b>IMG_20220407_114221</b> <br />
    • Album : manif du 4 février 2021
      <b>l</b> <br />
    • Album : initiative 16 octobre
      <b>JF3_2382_HD</b> <br />
    • Album : AG du personnel 25 09 2020
      <b>DSC_4775</b> <br />
    • Album : action 1er juillet
      <b>DSC_4063</b> <br />
    • Album : action 25 juin
      <b>DSC_3926</b> <br />
    • Album : Solidarité avec les personnels de la santé
      <b>3</b> <br />
    • Album : Montage de l'expo pap chap à Montreuil
      <b>DSC05698</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2019

Crise ouverte dans le recyclage du papier carton

Posté par cgtchapelledarblayupm le 30 octobre 2019

*

Crise ouverte dans le recyclage du papier carton

La France collecte bien ses déchets de papier carton mais n’a pas de solution de recyclage faute d’industrie papetière suffisante. La Chine ne voulant plus des déchets de carton, comme ailleurs en Europe, les stocks débordent et aucune solution n’est en vue.

C’est la crise ouverte dans le recyclage des déchets de papier et de carton. Ce type de déchets se recycle si bien que, très tôt, la France a mis en place un système de collecte performant. Il en récupère 79 %, quand la moyenne européenne est de 72 %. Mais les déchets collectés et triés, encore faut-il qu’ils trouvent preneur pour être recyclés. Or la France, qui a collecté l’an dernier 7 millions de tonnes, manque d’usines papetières et se retrouve avec un excédent annuel de 1,7 million de tonnes. « Dans quasiment tous les centres de tris, les stocks débordent, ils ont dépassé le niveau autorisé », alerte Jean-Philippe Carpentier, le président de Federec, la fédération des recycleurs.

Selon ses estimations, le chiffre d’affaires réalisé par les recycleurs revendant les déchets de papier carton triés a chuté de 26 % sur la seule année 2018, passant de 918 à 729 millions d’euros. Et la crise s’est amplifiée cette année, les prix s’effondrant avec l’absence de débouchés. « Ils ont été divisés par 3 en deux ans et ont chuté de 50 % en moyenne en 2019 comparé au prix moyen de 2018 », estime Jean-Philippe Carpentier.

Fermeture chinoise0000

En cause, la fermeture progressive des frontières de la Chine aux importations de déchets. Elle n’a jamais beaucoup importé de papier ; mais 80 % de ses produits manufacturés étant destinés à l’exportation elle était le premier consommateur mondial de déchets de carton, qu’elle recyclait en nouveaux emballages. C’est terminé. La Chine n’a accepté cette année que les déchets de carton américains (plus épais que les Européens) et se fermera totalement en 2020.

Pourquoi, alors qu’elle ne peut pas être autosuffisante en carton ? « Il y a une volonté politique de fermer les petites unités de recyclages polluantes, dans le cadre de sa lutte contre les émissions de CO2 », explique le président de Federec. La Chine n’acceptera donc plus en 2020 que de la matière vierge, à charge pour l’Asie du Sud-Est de recycler les déchets en bobines de « vierge ». Résultat : les 8 millions de tonnes d’excédent annuel de déchets de papier carton européens se sont réorientées ailleurs, notamment en Asie du Sud-Est, justement. Mais cette dernière se trouve à son tour engorgée et se ferme.

Aux affres du carton s’ajoute le problème structurel du papier, dont la consommation baisse avec Internet. La collecte de déchets de papier recule, mais reste encore supérieure aux besoins de l’industrie papetière française, qui fond encore plus vite. Le papetier finlandais UPM a ainsi annoncé en septembre la mise en vente de sa papeterie de la Chapelle Darblay en Seine-Maritime, d’une capacité annuelle de 240.000 tonnes de production de papier. Il la fermera si aucune offre acceptable n’est reçue pour janvier 2020.

L’enjeu de la Chapelle Darblay

Afin de débloquer la situation, l’Asie du Sud-Est va devoir s’organiser face à l’afflux de déchets. En France, « notre espoir est qu’un repreneur de la Chapelle Darblay réorientera la production vers le carton, ce qui offrirait un débouché français », commente le responsable de la branche papier carton de Federec, Pascal Genneviève. Plus largement, « il faut que la France investisse dans son industrie, pour vendre en Chine et ailleurs des bobines de matière neuve faite à partir de déchets de papier carton recyclés, souligne Jean-Philippe Carpentier. Mais cela demande des capitaux et un changement de mentalité ». Cette dernière pourrait évoluer rapidement, la fermeture des frontières chinoises ayant servi de révélateur aux insuffisances du recyclage européen en général et français en particulier.

 

Publié le 30 oct. 2019 à 6h42

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Une belle réussite …

Posté par cgtchapelledarblayupm le 30 octobre 2019

*

Une belle réussite …

 

Un franc succès pour la Chapelle, beaucoup de monde, environ 1200 personnes, sont venues visiter notre belle Chapelle et apporter leur soutien et solidarité dans notre combat pour sauver le site et tous les emplois.01

 Tous les remerciements des visiteurs vont au personnel Chapelle, qui a su montrer la vraie valeur de notre industrie et merci à tous pour toutes vos explications et réponses à toutes les questions des visiteurs.

Merci pour la démonstration de votre savoir-faire.

*

Merci à toute la CGT d’avoir apporté leurs soutiens aux travailleurs de la Chapelle Darblay et d’avoir visiter notre site.

On espère que les syndiqués, voir tous les salariés, se sentent réellement soutenue par notre CGT

Pour la deuxième fois en 1 ans, notre secrétaire général Philippe Martinez nous a prouver son attachement a notre site et son engagement à la          défense de notre site et de tous nos emplois

Grace à vous tous, notre confiance en l’avenir est intacte.

 

2Et les autres ?

Très peu de politique se sont donner la peine de venir nous voir, malgré les invitations de notre fédération et même de notre confédération, la communication et les articles de presses … peut-être faudrait-il qu’on passe les voir ? avec les salariés ?!!

On peut le faire, on sait le faire et on vous le rappelle… nous l’avons déjà fait !!!

 

 

Infos de dernière minute : 

On apprend une nouvelle visite d’éventuel repreneur mercredi …. 

Et comme le hasard fait bien les choses : une nouvelle commande de Brite repousse l’arrêt conjoncturel prévu mercredi à jeudi…

On voudrait plus de repreneur, c’est à espérer d’avoir des visites tous les jours comme ça… ça ferait tourner les bécanes à plein temps.

 

 

Agenda : NOVEMBRE 2019 

4 : rencontre avec notre expert Sécafi

12 : CSSCT

14 :  CSE

20 et 21 : CEN (comité exécutif national ) FILPAC

27 : KEF (comité entreprise européen )

 1

 

OUI le papier journal est stratégique.

OUI Chapelle Darblay a un avenir. 

 

EN ROUTE VERS LES 100 ANS.

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Article paris normandie 28 octobre

Posté par cgtchapelledarblayupm le 28 octobre 2019

PARIS NORMANDIE  

Grand-Couronne : les salariés de Chapelle Darblay ont ouvert

les portes de leur usine menacée

 
Grand-Couronne. Plusieurs centaines de visiteurs se sont rendus à l’événement de la papeterie Chapelle Darblay qui lutte pour sa survie.

 
Dès 9 h samedi 26 octobre, puis sans discontinuer toute la journée, des centaines de visiteurs ont rejoint, souvent en famille, le bâtiment du comité d’entreprise, point de départ de la visite de la papeterie Chapelle Darblay, à Grand Couronne.

Usine mise en vente par son propriétaire UPM, mais défendue corps et âme par les salariés, les « pap chaps » et leurs représentants syndicaux CGT, organisateurs de cette vitrine sur site.

Un succès populaire réconfortant pour les porte-paroles Cyril Briffault et Julien Sénécal: «Il faudrait que ces marques d’intérêt montent jusqu’aux repreneurs !

Ce succès populaire est éclairant. Nous sommes publiquement utiles par le recyclage et vertueux dans notre fonctionnement, économiquement et environnementalement sain ! Les gens avec bon sens l’ont compris. Pourquoi les politiques en responsabilité ne l’intègrent-ils pas ? ».

Par groupe d’une trentaine, durant une heure environ, les visiteurs ont été guidé par les salariés mobilisés, des cadres aux ouvriers, fiers de leur savoir-faire et de le faire savoir. Parmi les visiteurs Patrice Dupray, le maire de Grand-Couronne: «La balle est clairement dans le camp du gouvernement. Il y a urgence à agir pour faire pression sur UPM dont le silence devient assourdissant ! ».

Philippe Martinez à la rescousse Car le temps presse et les visiteurs l’ont bien compris. Certains de leurs commentaires sont parfois virulents: «Si cette usine ferme, ce sera un irréparable gâchis ! Un crime contre le bon sens et l’environnement ! ».

Présent, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, ne disait pas autre chose: « Cette usine ancienne a un avenir! Le futur n’est pas toujours la nouveauté mais aussi l’expertise. J’ai convié quatre ministres à m’accompagner ici aujourd’hui pour s’en rendre compte, ils ont dû se perdre en route…Ils parlent beaucoup d’industrie! Ils en parlent, puis ils viennent aux enterrements des usines. Alors si UPM ne veut plus du site, qu’ils le donnent et on s’en occupe!

paris normandie 28 oct

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Une belle réussite …

Posté par cgtchapelledarblayupm le 27 octobre 2019

*

Un franc succès pour la Chapelle, beaucoup de monde , environ 1200 personnes, sont venues visiter notre belle Chapelle

et apporter leur soutien et solidarité dans notre combat pour sauver le site et tous les emplois.

Tous les remerciements des visiteurs vont au personnel Chapelle,  qui a su montrer la vraie valeur de notre industrie

et merci à tous pour toutes vos explications et réponses à toutes les questions des visiteurs,

merci pour la démonstration de votre savoir faire.

*

De grandes bouffées de solidarité et de fraternité.

Merci à toute la population, à nos soutiens locaux et à toute notre CGT, toujours à nos côtés dans la lutte.

un grand merci à Philippe Martinez.

Grace à vous tous,  notre confiance en l’avenir est intacte.

DSC_2512DSC_2514 DSC_2515 DSC_2516DSC_2517 DSC_2527 DSC_2540 DSC_2493 DSC_2489 DSC_2602 DSC_2573 DSC_2565 DSC_2550 DSC_2547

20191026_174047 DSC_2489 DSC_2493 DSC_2504DSC_2511DSC_2498

1 2 3 10 9 8 7 6 5 4 11 12 13 14 15

20191026_111606 20191026_111940 20191026_112121  20191026_131659 20191026_150606 20191026_150622 20191026_173953 20191026_174017 20191026_174021 20191026_174037 20191026_174047IMGP3480

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

la lettre de soutien de la Mission Ouvrière (mouvements d’action catholique).

Posté par cgtchapelledarblayupm le 27 octobre 2019

00

002001

 

Le 25 octobre 2019 

LA MISSION OUVRIERE DE ROUEN

AUX TRAVAILLEURS DE DARBLAY UPM

ET LEURS FAMILLES.

 

L’ESPOIR DE CHOIX DIFFERENTS 

Après l’annonce de la vente de l’usine par UPM nous voulons nous adresser à vous pour vous dire notre peine, notre révolte et notre solidarité. 

La MISSION OUVRIERE est attentive à votre lutte comme en 2014. 

            – Nous entendons vos cris devant cette injustice subie. 

            – Nous voyons votre détermination et votre courage. 

            – Nous admirons votre capacité à vous organiser, votre savoir faire, votre compétence pour analyser, gérer, et proposer des solutions pour redémarrer la production. C’est là, la dignité des travailleurs trop souvent bafouée, trop souvent ignorée.

 Avec vous, nous pensons que l’humain a plus de valeur que tout l’or du monde et nous dénonçons les logiques financières qui cassent l’industrie et méprisent l’avenir et la vie des travailleurs.

 Notre conviction d’hommes, de femmes, de croyants nous fait dire que les biens de la terre sont pour tous et non pour une minorité qui les accapare.

             . L’économie et la politique doivent être au service de tous et non soumises aux forces de l’argent. 

            . L’avenir peut être autrement si nous luttons pour la justice et la solidarité. 

            . Tant qu’il y a de la vie et de la lutte, il y aura de l’espoir : l’espoir de choix différents.

 

NOUS SOUHAITONS LA REUSSITE DE VOTRE ACTION POUR LA DIGNITE ET L’AVENIR DE TOUS. 

                                                                                              La Mission Ouvrière de Rouen

                                                                                              3 rue Forfait – 76100 ROUEN

                                                                                              Tel : 02 35 72 07 55 

                                                                                              H. Guilbert : 06 49 32 39 93

ACO (action Catholique Ouvrière)

JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne)

ACE (Action Catholique des enfants)

Prêtres et Religieuses en Monde Ouvrier

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Lettre de notre Secrétaire Général Philippe Martinez

Posté par cgtchapelledarblayupm le 25 octobre 2019

 

Lettre de notre secrétaire général Philippe Martinez,  

Logo-cgt 

 

*fichier pdf PHILIPPE E. et 3 MINISTRES – Industrie – 15 10 2019

*

 

               à    

M. Edouard PHILIPPE, Premier Ministre

     Mme Elisabeth BORNE,  ministre de la Transition écologique

M. Bruno LEMAIRE, ministre de l’Economie et des finances

M. Franck RIESTER, ministre de la Culture et de la communication

*

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Soutien et courrier de notre Filpac, à l’adresse des gens de pouvoir ….

Posté par cgtchapelledarblayupm le 25 octobre 2019

Comme vos élus Chapelle Darblay vous l’ont dit à plusieurs reprises

logo_filpac-cgtlors des assemblées générales, logo_filpac-cgt

vos élus sont ouvert à toutes les pistes…

*

Ministère de l’Economie et des Finances

Monsieur Bruno LE MAIRE

139 rue de Bercy

75572 Paris Cedex 12

A Montreuil, le 9 octobre 2019

Lettre RAR : 1A 162 224 5743 0

Monsieur le Ministre,

Je ne doute pas que vous soyez informé de la situation de la Papeterie UPM Chapelle Darblay, située à Grand-Couronne en Seine-Maritime.

Ce groupe finlandais, estimant que la consommation de papier journal est inexorablement appelée à diminuer, a l’intention de fermer purement et simplement l’usine, au plus tard en juin prochain.

Bien sûr, afin de faire bonne figure, UPM affirme chercher un éventuel repreneur, tout en se gardant bien de décrire ses critères de recherche et les clauses restrictives qu’il imposerait à cet hypothétique acquéreur.

Vous n’êtes pas sans savoir non plus que ce groupe a fermé, il y a quelques années, une autre papeterie dans le département des Vosges.

Déjà à l’époque, il promettait devant le préfet de céder le site de Docelles à qui le voudrait, pour l’euro symbolique.

Dans le même temps, afin que personne ne puisse réutiliser le matériel abandonné, il avait ordonné la destruction du coeur de la machine en faisant saboter les cylindres de l’outil de production.

Vous comprendrez donc que nous mettions en doute les annonces du groupe UPM et la bonne foi de ses dirigeants. Si rien n’est fait, nous redoutons fortement la répétition de ce scénario pour l’usine de Chapelle Darblay, c’est-à-dire sa fermeture probable et le nouveau désastre social et économique qui s’ensuivrait, dans ce bassin d’emploi.

Pourtant, cette papeterie, non seulement est la seule à produire du papier journal 100 % recyclé, et assure presque 50 % des besoins en ce domaine de notre pays, mais elle fonctionne dans un cercle vertueux de cycle court et de recyclage permanent : elle utilise les vieux papiers des bassins économiques d’Île-de-France et de Seine-Maritime, transportés par péniche sur la Seine de Paris à Rouen, ce qui permet d’avoir un impact écologique moindre.

Le site de Grand-Couronne fabrique en outre sa propre énergie grâce à l’utilisation d’une chaudière biomasse.

Il s’agit bien du type de process de production que vous recommandez…

Pour toutes ces raisons, nous devons intervenir rapidement afin de protéger cet outil écologique et performant, au service des éditeurs de la presse quotidienne française.

Il est nécessaire que l’État, les collectivités locales et régionales, les recycleurs et les éditeurs de presse – nationale comme régionale – prennent leurs responsabilités afin de pérenniser Chapelle Darblay.

Pour cela, la création d’une société coopérative d’intérêt collectif nous apparaît l’outil le plus adapté. Cette structure permettrait de garantir l’approvisionnement en papier des imprimeries de presse à un tarif stable et non soumis aux fluctuations imposées par les multinationales.

Elle serait également garante d’une utilisation éco-citoyenne des vieux papiers des grands bassins économiques proches.

Elle constituerait enfin une première, démontrant notre volonté commune de porter haut et fort une vision d’avenir aussi bien sur la presse, fondement de notre démocratie, que sur l’industrie papetière dans ce qu’elle a de plus écologique.

C’est pourquoi nous sollicitons une rencontre avec vos services dans les meilleurs délais, afin de stopper le groupe UPM dans sa stratégie de la terre brûlée, qui ne laisserait derrière lui que la misère et le désarroi des populations.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

Patrick BAURET    Secrétaire Général  FILPAC

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Journée porte ouverte, on vous attend toutes et tous !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 25 octobre 2019

 

5

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Philippe Martinez sera parmi nous samedi

Posté par cgtchapelledarblayupm le 23 octobre 2019

*

C’est une super nouvelle pour le syndicat Cgt Chapelle Darblay et ses syndiqués et tous

les salariés, notre secrétaire général Philippe Martinez sera avec nous samedi en fin de matinée, pour

notre journée porte ouverte, tout cela dans la continuité de nos actions lors des 90 ans de notre

Chapelle, il continue de nous apporter son soutien et son aide dans notre dossier de reprise.

Comme vous pouvez le voir, il n’hésite jamais à mettre la main à la pâte !

 DSC02858 DSC028575

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

COMPTE RENDU DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DU 21/10/2019

Posté par cgtchapelledarblayupm le 23 octobre 2019

*

COMPTE RENDU DU CONSEIL DE SURVEILLANCE

DU 21/10/2019

 

Présents lors de cette réunion : 

-       Mr Schwab :    Président du conseil de surveillance

-       Mr Pichard:     membre du conseil de surveillance

-       Mr Kubiak :     Président UPM France SAS

-       Mr Senecal :    Secrétaire CSE d’établissement de Chapelle Darblay

-       Mr Dauxerre : Représentant du collège cadres

-       Mr le Commissaire aux Comptes

 

Ce conseil de surveillance qui n’est qu’un exercice formel pour UPM a été l’occasion pour vos élus d’interpeler sur les questions qui nous préoccupent tous. 

Pourquoi avons-nous autant d’arrêts conjoncturels : 

Les taux d’opérations machines appliqués par le Groupe UPM sont définis et arbitrés par la « one european sales company » en fonction des contraintes supportés par chaque site : 

Mr schwab nous répond que « Chapelle ne sera ni favorisée, ni défavorisée par rapport à un autre site » tout en précisant que la situation de mise en vente fait que notre taux d’opération doit être maintenu à un niveau raisonnable, reste à savoir ce qu’ils entendent par raisonnable, quand on sait que notre taux d’opération du mois d’octobre sera de 65% !!!!! ( 1 jour sur 3 à l’arrêt. ) 

UPM favorise son porte-monnaie grâce à ses contrats de production d’énergie comme à Shotton et Schongau, si ces usines ne produisent pas, UPM perd ses bonus verts !!!

Donc adieu à nos contrats overseas (Malaisie…) qui couvrent la machine de nos collègues anglais. 

 

Vos élus ont rappelé au Groupe et à son Directeur que Chapelle Darblay est un site particulier et donc qu’il soit pris en considération notre situation : 

-       les conséquences des arrêts à répétition sur la machine et sur le moral du personnel (risque de casse sans parler des risques psycho-sociaux)

-       les risques environnementaux qui pèsent sur la station d’épuration

-       Les conséquences sur les contrats d’approvisionnement en vieux papiers avec les collectivités locales au risque de bloquer les centres de tri. 

M. Schwab nous a confirmé que les contrats représentent un atout pour le site Chapelle Darblay.

 

Vos élus ont réitéré la demande à UPM de suspendre ou réduire les arrêts conjoncturels et de continuer à produire quitte à stocker et montrer une usine qui tourne ! 

Mr Schwab précise que dans ce marché en décroissance, UPM ne prendra pas le risque économique de produire plus que la demande. 

Pour lui « la situation actuelle suite à l’annonce reste une situation normale avec un fonctionnement normal pour le contexte que nous connaissons à Chapelle» .

UPM respectera donc ses obligations « Désolé, point ! »

 

Point sur les finances : 

-       Les allocations de quotas de CO2 pour la période 2016/2019 représentent 260 kt. :

46 kt ont été revendues en 2019 sur la base de 21€/t. à 25€/t.

Le stock résiduel pour Chapelle Darblay en allocation CO2 doit nous être communiqué. 

-       Le résultat net d’UPM France SAS finira en négatif (-1,151k€) en 2019 donc UPM ne paiera pas d’impôts sur les Sociétés. 

Point sur la période de vente et les marques d’intérêts :  

  1. Schwab nous  a fait un point sur la situation : 

-       Les potentiels acheteurs ont été identifié très en avance et 200 acteurs ont reçu un teaser, 70 ont renoncé.

-       A un mois de l’annonce, le bilan reste encourageant avec une visite réalisée.

-       Discussion avec France Investissement (Business France) en lien avec les acteurs étrangers.

-       7 industriels ont signé la NDA (Non Disclosure Agreement ou clause de confidentialité à signer avant d’avoir accès à la Data Room) : ces industriels sont principalement des acteurs du packaging (4) et dans une moindre mesure du graphique et du Tissue (3).

-       15 sponsors financiers ont aussi répondu. 

Question sur la demande de report de la fin de la période de vente de fin décembre à fin juin : 

Pour UPM, il est trop tôt pour se positionner sur cette question.

UPM ne ferme donc pas la porte selon nous et un point est fait mensuellement par le Groupe.

Le conseil de surveillance pourra être informé en fin d’année suivant l’avancement des discussions éventuelles qui pourraient repousser le délai. 

Question sur le prix de vente de Chapelle Darblay pour l’euro symbolique et sur la question des coûts liés à la dépollution du site : 

Pour couper court à toutes discussions comme il y avait eu pour d’autres sites (Docelles/Stracel), UPM ne cèdera pas son site pour l’euro symbolique, Mr Schwab rappelle que le site a une valeur, cependant c’est une somme de critères qui rentreront en discussion pour valider une offre de reprise : 

- le prix de cession du site

- la garantie financière de l’industriel

- La gestion du personnel dans le projet industriel

- les aspects environnementaux du projet 

M. Schwab comprend l’anxiété du personnel mais il rappelle que nous n’en sommes qu’au début des négociations et que les choses évoluent lentement dans ce type de procédure.

Il se veut avant tout prudent et nous rappelle qu’il ne souhaite pas créer de faux espoirs au personnel.

 *

Nous rappelons de nouveau auprès d’UPM et de M. Schwab que la situation sur l’usine reste très tendue en raison des arrêts conjoncturels qui s’accélèrent.

Les arrêts successifs et rapprochés ont des conséquences tant sur la machine que sur le personnel.

Nous rappelons que les salariés sont toujours au travail et restent exemplaires pour démontrer le savoir-faire PAP CHAP.

Ce savoir-faire fait l’objet d’une exposition à Grand-Couronne jusqu’au 15 novembre et qu’une Journée Porte Ouverte grand public aura lieu le 26 octobre prochain

 

Gd-Couronne, le 23/10/19

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

123
 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...