• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : Montage de l'expo pap chap à Montreuil
      <b>DSC05659</b> <br />
    • Album : Manif au havre le 24 janvier
      <b>20200124_095506</b> <br />
    • Album : Manif 15 janvier
      <b>DSC_3525</b> <br />
    • Album : actions du 14 janvier
      <b>DSC05505</b> <br />
    • Album : Manif 28 decembre
      <b>20191228_145507</b> <br />
    • Album : 20 decembre la metropole
      <b>1</b> <br />
    • Album : Manif 17 decembre
      <b>DSC05326</b> <br />
    • Album : manif du 12 decembre
      <b>DSC05236</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 5 février 2020

Appel du 6 Février, toujours déterminé-e-s !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 5 février 2020

Annotation 2020-01-12 124512Annotation 2020-02-05 095012

 Loin de s’épuiser, le combat contre la réforme des retraites continue ! 

 L’UD CGT 76 se félicite de l’importance des mobilisations pour le retrait du projet de réforme des retraites du Gouvernement. Le soutien de la population au mouvement social s’amplifie, des initiatives unitaires sont prises dans la France entière comme dans le département de SeineMaritime les 29, 30 et 31 janvier.  La journée de grève et de manifestation du mercredi 29 janvier a rassemblé 11 500 personnes en SeineMaritime : 4 000 Rouen,7 000 au Havre, 400 à Dieppe, 100 à Lillebonne. C’est bien la preuve d’un rejet massif des propositions portées par le Gouvernement. 

 L’avis du Conseil d’État est un désaveu cinglant à la stratégie gouvernementale. Cette réforme est décidément injuste et dangereuse. Il confirme        nos analyses d’une réforme qui méprise les formes réglementaires et législatives et, sur le fond, fait ressortir le flou du projet. Il pointe les biais de l’étude d’impact et des 29 ordonnances auxquelles le texte du projet de loi renvoie comme autant d’éléments qui masquent la réalité de la réforme. Il contredit les engagements de compensation aux dégâts de la réforme que le gouvernement avait fait miroiter pour certaines catégories.

 Au lendemain de l’ouverture de la « conférence des financeurs », la CGT réaffirme ses propositions d’augmentation des recettes des régimes de retraites, qui passent par une meilleure répartition des richesses créées par le travail des salarié-e-s ! 

 L’UD CGT 76 appelle à faire du jeudi 6 février une nouvelle journée interprofessionnelle de grève et de manifestations à l’occasion du début des travaux de la commission spéciale de l’Assemblée Nationale.  

 Elle appelle à de fortes actions de mobilisation notamment pendant la semaine d’ouverture des travaux à l’Assemblée Nationale et tout au long des débats parlementaires !

JEUDI 06 FEVRIER 

         Grèves et manifestations

                                       Rouen : 10 h 30 Cours Clémenceau      

*       

                                             Le syndicat FILPAC CGT Chapelle Darblay

                   Appelle à la grève de 09h à 15h

                                       Participons massivement à la manifestation

Retraite : revendications CGT 

Prendre en compte la pénibilité des métiers et étendre les dispositifs de départ anticipé existants

Un départ à la retraite à 60 ans à taux plein et un revenu de remplacement à 75 % du revenu net d’activité (calcul sur les 10  

meilleures années ou les 6 derniers mois) minimum le Smic (à 1800€ brut -revendication CGT)

Comptabiliser les années d’étude et de précarité chez les jeunes

Indexer les pensions sur les salaires et non sur les prix.  

Financement :  

Emplois   

Dans un système à répartition, la retraite c’est d’abord une question d’emploi, car le nombre d’actifs conditionne le montant des cotisations. La promesse du président Macron est de ramener le chômage à son taux d’avant crise. Cela représente 2,4 % d’emplois en plus, soit environ 9 milliards de cotisations supplémentaires et 7 milliards d’économie sur l’assurance chômage. Gain total : 16 milliards.  

SalairesAugmenter les salaires, c’est plus de cotisations sociales :

1 % d’augmentation de la masse salariale dans le privé c’est 3,6 milliards de cotisations en plus et 5 % c’est 18 milliards. Sans parler de la revalorisation immédiate de la valeur du point d’indice dans la Fonction publique. Par ailleurs, l’égalité salariale et professionnelle entre les femmes et les hommes rapporterait 6,5 milliards d’euros en plus pour la Sécurité sociale. L’égalité femmes-hommes, c’est bon pour tous !  

Cotisations

Augmentation des cotisations : entre 0,2 et 0,4 point par an, on assure la pérennité du système : c’est en moyenne une augmentation de 1,60 € par mois pour les travailleurs et 2,40 € pour les employeurs.  

Exonérations

Remettre en cause les exonérations de cotisations patronales qui ne profitent pas à l’emploi et tirent les salaires vers le bas. Plus votre salaire est près du Smic, plus votre employeur est exonéré : à qui ça profite ? On a fait quelques calculs : si on les divise par deux, c’est 45 milliards de recettes en plus. Si on les supprime pour les entreprises du CAC 40 – qui se portent apparemment plutôt très bien – c’est au minimum 5,5 milliards en plus.

 Dividendes

Alors que la France bat des records en distribution de dividendes, taxer les profits financiers rapporterait 30 milliards par an.

 *

Dernière minute : un mouvement de manifestation est semble t’il

prévu vendredi matin à 04h30, à l’entrée de notre usine.

Le syndicat CGT Chapelle Darblay n’est pas à l’origine de cette action.

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...