• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 6 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : action 1er juillet
      <b>DSC_4011</b> <br />
    • Album : action 25 juin
      <b>DSC_3915</b> <br />
    • Album : Solidarité avec les personnels d e la santé
      <b>1</b> <br />
    • Album : Montage de l'expo pap chap à Montreuil
      <b>DSC05659</b> <br />
    • Album : Manif au havre le 24 janvier
      <b>20200124_095506</b> <br />
    • Album : Manif 15 janvier
      <b>DSC_3525</b> <br />
    • Album : actions du 14 janvier
      <b>DSC05505</b> <br />
    • Album : Manif 28 decembre
      <b>20191228_145507</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 10 février 2020

Motion adoptée par l’Assemblée des syndicats CGT de Seine Maritime

Posté par cgtchapelledarblayupm le 10 février 2020

Motion adoptée par l’Assemblée des syndicats CGT de Seine Maritime 

(120 participants), le 5 février 2020 à Gonfreville-L’Orcher.

logo_ud-cgt-76 Répression contre les travailleurs, les syndicalistes et les jeunes.

Nous ne laisserons pas faire. Ensemble, défendons nos droits.
  
Le gouvernement Macron-Philippe veut imposer sa casse des retraites par la répression,

des brutalités, et des coups de force antidémocratiques.
 
Après 2 mois de grèves et manifestations, 61 % du pays demande le retrait du projet de loi.

Nous sommes majoritaires. En défendant nos retraites nous défendons toute la Sécurité Sociale.

 
Le gouvernement répond en réprimant, en cherchant à faire peur :

Il vise particulièrement ces derniers jours les énergéticiens, électriciens et gaziers, très mobilisés.

Des grévistes, dont de nombreux militants CGT, sont mis en cause et assignés devant les tribunaux par employeurs et gouvernement. 5 militants CGT viennent d’être condamnées par le Tribunal de Grande Instance de Caen à des astreintes de 500 euros par infraction et par jour si le blocage reprend.

Certains risquent des poursuites pénales ou des mesures disciplinaires internes aux entreprises. 

Les mouvements très importants initiés par les Ports et Docks contre la casse des retraites, ont eu à subir, notamment face aux opérations « Ports morts », de nombreux constats d’huissiers, allant jusqu’à des ordonnances d’expulsions ordonnées par le Tribunal judiciaire, sans avoir de possibilité de contester ces décisions abusives et unilatérales de la justice à la botte des employeurs. PSE dans certaines entreprises de manutention portuaire, du chantage à l’emploi, des campagnes de dénigrement, ont également été mises en place par les différents employeurs. 

Les enseignants et les lycéens qui veulent défendre le Bac comme diplôme national, contre les épreuves E3C sont particulièrement mis sous pression et réprimés. La police de Castaner allant jusqu’à gazer et brutaliser des élèves et des profs. Des lycéens ont eu jusqu’à 48h de garde à vue (en Ile de France).  En Seine Maritime, comme partout en France, il y a multiplication des menaces, de convocations, de sanctions financières, de provocations et de brutalités policières contre les manifestations, les regroupements et les blocages.
 
La justice s’exerce contre les salariés, les jeunes et tous ceux qui résistent à la finance, aux patrons et à Macron, mais les employeurs et Ministres pourtant responsables de mise en danger quasi permanente des salariés et de la population (cf. Lubrizol et les multiples accidents du travail mortels) ne sont pas inquiétés.
 
Nous avons collectivement un devoir de solidarité pour stopper cette escalade antidémocratique. Tous ensemble nous défendrons les libertés syndicales, le droit de faire grève et de manifester.

Nous appelons les syndicats à être présents le 27 février, à 13h devant le palais de justice à Rouen, pour défendre Vianney convoqué au Tribunal. Nous appelons tous les syndicats à mener campagne pour le respect des libertés et du droit à s’organiser, par des motions, prises de positions et en répondant aux initiatives communes.

 Assez de coups de force !  Retrait du projet Macron de retraite par points.

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...