• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 6 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : action 1er juillet
      <b>DSC_4011</b> <br />
    • Album : action 25 juin
      <b>DSC_3915</b> <br />
    • Album : Solidarité avec les personnels d e la santé
      <b>1</b> <br />
    • Album : Montage de l'expo pap chap à Montreuil
      <b>DSC05659</b> <br />
    • Album : Manif au havre le 24 janvier
      <b>20200124_095506</b> <br />
    • Album : Manif 15 janvier
      <b>DSC_3525</b> <br />
    • Album : actions du 14 janvier
      <b>DSC05505</b> <br />
    • Album : Manif 28 decembre
      <b>20191228_145507</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 29 mai 2020

dernière AG des PAP CHAP

Posté par cgtchapelledarblayupm le 29 mai 2020

*ftélécharger

Encore beaucoup de salariés présents malgré les règles de confinement, pour entendre et débattre des conditions financières du Pse.

mais aussi la volonté et l’espoir de notre CGT à continuer le combat des PAP CHAP pour retrouver un repreneur, avec tous les soutiens politiques actuels que vous pouvez voir sur le blog, on se dit qu’il y a toujours une chance, c’est ce qui nous fait nous lever tous les matins.

Bien sûr nous espérons que cela n’a rien à voir avec l’annonce du 2ème tour des élections municipales, il vaut mieux continuer à se dire les choses, à bon entendeur, on lâche rien …..

IMG-20200528-WA0007 IMG-20200528-WA0005 IMG-20200528-WA0001 IMG-20200528-WA0000

 

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Encore des soutiens ………

Posté par cgtchapelledarblayupm le 29 mai 2020

Monsieur Edouard PHILIPPE

Premier ministre

Hôtel Matignon

57 rue de Varenne

75700 Paris SP 07

Normandie, le 25 mai 2020

Monsieur le Premier ministre,

Il faut sauver Chapelle Darblay !

En septembre dernier le groupe papetier finlandais UPM annonçait la mise en vente de son usine de Grand-Couronne (Seine-Maritime), communément appelée Chapelle Darblay. Il s’agit d’un site unique en France, exemplaire au titre du développement durable et responsable. Chapelle Darblay emploie 228 salariés et au moins 800 emplois indirects (maintenance, logistique, prestataires extérieurs de restauration, d’entretien…) soit plus de 1000 familles. C’est ici qu’a été inventé le recyclage des papiers, en 1985. Bénéficiant de savoir-faire, d’une situation géographique et d’atouts logistiques exceptionnels, Chapelle Darblay est le seul site français produisant du papier journal 1000/0 recyclé. Sa puissance de recyclage est de 480000t/an soit le résultat du tri de 24 millions d’habitants. L’usine rayonne dans un périmètre de 400 km et concerne notamment l’agglomération parisienne, Orléans, Dreux, Chartres, Le Mans, Nantes, Amiens, Rouen, Caen, Cherbourg, Béthune, Ardenne, Aisne, Dijon…

Chapelle Darblay est un acteur écologique remarquable : sa chaudière biomasse représente 300/0 de la consommation régionale normande et est capable de chauffer l’équivalent d’une ville de 20 000 habitants. L’usine possède une station d’épuration pouvant subvenir aux besoins de 400 000 personnes. 50 000t de papiers sont transportées par voie fluviale, sur la Seine. Enfin Chapelle Darblay joue un rôle important auprès des acteurs de l’économie sociale et solidaire en développant des partenariats avec des entreprises d’insertion ou des entreprises adaptées.

Depuis des mois les salariés et leurs représentants, les élus locaux de tous bords alertent sur cette situation absolument paradoxale. Alors que la France affiche de hautes ambitions en matière d’écologie, d’économie circulaire, mais croule sous 1,6 million de tonnes par an d’excédent de déchets de papier carton, alors que le développement durable de la vallée de la Seine est censé être une priorité nationale, alors que la crise COVID nous rappelle l’urgence de recouvrer notre souveraineté nationale dans des domaines stratégiques, le seul site Français de recyclage papier risque, si rien n’est fait d’ici le 15 juin (date limite annoncée par UPM), de fermer purement et simplement.

Dans un territoire industriel déjà largement éprouvé par la fermeture de la raffinerie Petroplus en 2013, l’incendie de Lubrizol et Normandie Logistique en 2019, va-t-on laisser 1000 familles sur le carreau ? Faute de recyclage, va-t-on demain être obligé d’enfouir ou de brûler du papier en France ? Est-ce cela, la France d’après ?

Nous savons que les services de l’Etat, de la Région Normandie, de la Métropole Rouen Normandie, travaillent sur le sujet avec les représentants des salariés, les acteurs de la filière professionnelle et les élus locaux. Des solutions existent. Le site pourrait devenir recycleur pour des tiers. Des débouchés pour de nouveaux produits en cellulose, notamment dans le domaine du carton d’emballage et du conditionnement, sont envisageables et économiquement attractifs. Un repreneur industriel sérieux s’est manifesté. Mais les besoins financiers sont importants -le fonds de roulement est estimé autour de 80 millions d’Euros- et la crise sanitaire rend les choses bien plus compliquées. Le temps presse.

Nous demandons que le Gouvernement se rende enfin sur le site de Chapelle Darblay -ce qu’aucun de ses membres n’a fait jusqu’à présent- et affirme publiquement le soutien de l’Etat au projet de reprise. A l’instar de ce qu’avait réalisé le Département de l’Eure pour sauver le site M-REAL à Alizay en 2013, nous demandons que la puissance publique intervienne pour imposer à UPM un délai plus long, empêcher la fermeture et sauver le site en facilitant le rachat.

Le 1 1 février dernier, la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire était publiée au Journal Officiel. Le 13 avril dernier, le Président de la République nous invitait à « sortir des sentiers battus, des idéologies à « nous réinventer, [lui] le premier ». Il annonçait sa volonté de « bâtir une stratégie où nous retrouverons le temps long, la possibilité de planifier, la sobriété carbone, la résilience ». Il nous semble que Chapelle Darblay est l’occasion de traduire cela en actes.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de notre haute considération.

Signataires :

Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, ancien Président de la Région Haute-Normandie, Conseiller régional de

Normandie, élu municipal à Rouen

Benoit ANQUETIN, Marie de Saint-Aubin-Epinay

Laurent BEAUVAIS, ancien Président de la Région Basse-Normandie, Conseiller régional de Normandie Joël BIGOT, Maire-Adjoint de Petit-Couronne

Martine BLONDEL, Conseillère départementale de Seine-Maritime

Christophe BOUILLON, Député de Sei ne-Maritime, Conseiller départemental de Seine-Maritime

Mélanie BOULANGER, Maire de Canteleu

Jean-Pierre BREUGNOT, Maire de Gouy

Pierrette CANU, Conseillère départementale de Seine-Maritime

Raphaël CHAUVOIS, Conseiller régional de Normandie, Conseiller municipal de Ouistreham

Kader CHEKHEMANI, Conseiller régional de Normandie, Adjoint au Maire de Rouen

Bastien CORITON, Conseiller départemental de Seine-Maritime, Maire de Rives-en-Seine Guillaume COUTEY, Maire de Malaunay

Christine DE CINTRE, Conseillère départementale de Seine-Maritime, élue municipale à Rouen

Ludovic DELESQUE, Conseiller départemental de Seine-Maritime, Adjoint au Maire de Rouen

Mamadou DIALLO, Conseiller départemental de Seine-Maritime, élu municipal à Rouen

Tacko DIALLO, Conseillère départementale de Seine-Maritime

Jérôme DUBOST, Maire de Montivilliers, Conseiller départemental de Seine-Maritime

Vincent DUCHAUSSOY, Conseiller municipal de Déville-lès-Rouen

Caroline DUTARTE, Conseillère départementale de Seine-Maritime, Adjointe au Maire de Rouen Marylène FOLLET, Conseillère départementale de Seine-Maritime

Valérie GARRAUD, Conseillère régionale de Normandie

Valérie GIBERT-THIEULENT, Conseillère régionale de Normandie

Charlotte GOUJON, Maire de Petit-Quevilly, Conseillère départementale de Seine-Maritime

Franck GUEGUENIAT, Maire d’Epron, Conseiller régional de Normandie

Thierry JOUENNE, Maire de Sahurs

Muriel JOZEAUX-MARIGNE, Conseillère régionale de Normandie

David LAMIRAY, Conseiller départemental de Seine-Maritime, Maire de Maromme

Hugo LANGLOIS, Maire adjoint d’Amfreville-la-Mivoie

Agnès LARGILLET, Conseillère départementale de Seine-Maritime

Frédéric LE GOFF, Conseiller municipal de Moulineaux

Marie LE VERN, Conseillère départementale de Seine-Maritime

Julie LESAGE, Conseillère départementale de Seine-Maritime, Maire adjointe de Grand-Couronne Fabien LUCAS, Conseiller municipal de Darnétal

Brigitte MANZANARES, Conseillère départementale de Seine-Maritime

Frédéric MARCHE, Conseiller départemental de Seine-Maritime, Maire de Cléon Didier MARIE, Sénateur de Seine-Maritime, Conseiller départemental de Seine-Maritime Marc MASSION, Maire de Grand-Quevilly

Jean-Michel MAUGER, Conseiller municipal de Saint-Pierre de Varengeville

Nadia MEZRAR, Conseillère départementale de Seine-Maritime, Adjointe au Maire de Saint-Pierre-lès-Elbeuf

Myriam MULOT, Maire de Notre-Dame-de-Bondeville

Luce PANE, Maire de Sotteville-lès-Rouen

Jacques-Antoine PHILIPPE, Conseiller départemental de Seine-Maritime

Alexis RAGACHE, Conseiller départemental de Seine-Maritime, Adjoint au Maire de Sotteville-lès-Rouen

Didier REGNIER, Conseiller départemental de Seine-Maritime

Yvon ROBERT, Maire de Rouen, Président de la Métropole Rouen Normandie

Nicolas ROULY, ancien Président du Département de Seine-Maritime, Maire adjoint de Grand-Quevilly

Sylvaine SANTO, Maire de Roncherolles-sur-le-Vivier Nelly TOCQUEVILLE, Sénatrice de Seine-Maritime Catherine TROALLIC, Conseillère régionale de Normandie

Timour VEYRI, Conseiller régional de Normandie

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...