• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : initiative 16 octobre
      <b>JF3_2376_HD</b> <br />
    • Album : AG du personnel 25 09 2020
      <b>DSC_4754</b> <br />
    • Album : action 1er juillet
      <b>DSC_4011</b> <br />
    • Album : action 25 juin
      <b>DSC_3915</b> <br />
    • Album : Solidarité avec les personnels d e la santé
      <b>1</b> <br />
    • Album : Montage de l'expo pap chap à Montreuil
      <b>DSC05659</b> <br />
    • Album : Manif au havre le 24 janvier
      <b>20200124_095506</b> <br />
    • Album : Manif 15 janvier
      <b>DSC_3525</b> <br />

UPM confirme la fermeture de Chapelle Darblay

Posté par cgtchapelledarblayupm le 17 juillet 2020

*

UPM confirme la fermeture définitive de son site de recyclage de Chapelle Darblay

Le site de recyclage de papier Chapelle Darblay,

situé à Grand Couronne s’arrête de fonctionner définitivement jeudi 16 juillet 2020.

Le papetier finlandais UPM a annoncé l’arrêt définitif jeudi 16 juillet de son site de recyclage de papier de Chapelle Darblay près de Rouen, confirmant la fermeture de l’usine presque centenaire et la suppression de 228 postes.

UPM, l’un des principaux producteurs de papier dans le monde, avait annoncé en septembre la mise en vente et à défaut la fermeture de ce site de papier journal à Grand-Couronne en Normandie, le seul site français de papier journal 100% recyclé. 

« La fermeture touche 228 personnes »

Mais aucun repreneur n’avait été trouvé, a fait savoir le syndicat CGT mi-juin, en dépit des appels d’élus à sauver le site. « UPM va arrêter définitivement la production à son site de papier journal Chapelle à Grand-Couronne en France. Le processus de consultation avec les représentants du personnel s’est achevé le 15 juin conformément au droit français et a été approuvé le 15 juillet par les autorités françaises », écrit UPM dans un communiqué.

image-26017636-20191014131047_27058800_20200716124549« La fermeture touche 228 personnes », précise le groupe finlandais, qui a débloqué un total de 78 millions d’euros de frais de restructurations pour fermer le site.

« Nous restons prêts à vendre les actifs de la papeterie si nous recevons une offre appropriée », a déclaré Anu Ahola, un vice-président d’UPM, cité dans le communiqué. Le groupe compte économiser 30 millions d’euros annuellement avec cette fermeture, qui réduit sa capacité de production de papier journal de 240 000 tonnes par an.

Chauffer une ville de 200 000 habitants

Le site, qui comptait 400 salariés en 2014, a une puissance de recyclage correspondant au tri de 24 millions d’habitants. Sa chaudière biomasse peut chauffer une ville de 20 000 habitants et sa station d’épuration peut subvenir aux besoins de 400 000 personnes.

Le secteur du papier européen dominé par des entreprises nordiques (UPM,Stora Enso…) fait face à un déclin de la demande depuis des années,notamment en raison du développement continu du numérique.

Le papier journal recyclé, produit sur le site de Grand-Couronne, est un des produits les plus touchés par cette tendance. Le carton d’emballage, dopé par l’e-commerce, est lui en meilleure posture.

PN Publié par Paris-Normandie

Laisser un commentaire

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...