• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 9 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : Solidaires
      <b>IMG_20220407_114221</b> <br />
    • Album : manif du 4 février 2021
      <b>l</b> <br />
    • Album : initiative 16 octobre
      <b>JF3_2382_HD</b> <br />
    • Album : AG du personnel 25 09 2020
      <b>DSC_4775</b> <br />
    • Album : action 1er juillet
      <b>DSC_4063</b> <br />
    • Album : action 25 juin
      <b>DSC_3926</b> <br />
    • Album : Solidarité avec les personnels de la santé
      <b>3</b> <br />
    • Album : Montage de l'expo pap chap à Montreuil
      <b>DSC05698</b> <br />

PAS D’INQUIETUDE !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 3 novembre 2021

*logo cgt

 

PAS D’INQUIETUDE !

 

Que personne ne se trompe, le calme n’est qu’apparent et vos derniers représentants, CGT et CSE restent à pied d’œuvre. On reste tournés vers le seul projet qui vaille pour Chapelle Darblay : celui de relancer le site industriel papetier de Grand-Couronne !  

Si, comme on le pense, UPM a fait des « avances » à Paprec et Samfi pour les garder au chaud cet été, si l’on a bien compris et qu’il ne laisse d’autre choix que la démolition de l’usine, alors :

 

La préemption sera inéluctable et

l’offre papetière verra le jour !

*

Même si les prochaines semaines resteront timides en actualité, sachez qu’en coulisse, les échanges entre partenaires et nous se poursuivent pour réunir les conditions favorables à la mise en œuvre du projet papetier le moment venu !

Petite rétrospective…

Cela fait maintenant 785 jours depuis l’annonce de fermeture du site de recyclage papetier Chapelle Darblay par le groupe UPM, que l’avenir de notre belle usine tient en haleine toute la communauté des Pap-Chap’ et bien au-delà, toute une filière, tout un territoire.Dessin affiche chapelle darblay 001

Cette longue période qui n’a pas été un long fleuve tranquille est à l’image de la Seine qui borde l’usine : sinueuse et parfois capricieuse mais jamais indomptable car elle aura permis l’émergence d’une offre industrielle, porteuse d’emplois papetiers qualifiés et de dynamisme économique pour la zone industrialo-portuaire de Grand-Couronne (et oui, l’automne nous donne l’âme poète !).

Certes, de mauvaises langues disent que l’offre Veolia/Fibre Excellence est sortie du chapeau ou encore que leur partenariat est fragile mais faites confiance à vos élus !

Une telle offre et de tels niveaux d’engagements de la part d’acteurs économiques et politiques majeurs et syndicalistes CGT, ne peuvent s’improviser et cette offre reste le fruit d’un travail et d’attentions de tous les instants.

 

Notre responsabilité d’élus qui vous représentent reste, comme nous l’avons toujours fait, de vous informer et vous rapporter des vérités et des faits, rien que les faits.

En aucun cas nous ne vous lancerons des slogans sur un nombre d’emplois douteux qui ne distinguent pas les emplois directs des emplois indirects,

En aucun cas, nous ne vous ferons miroiter une offre dite industrielle, encore à l’état de projet, basée sur d’hypothétiques financements encore mal définis.

 

Alors, même si le choix du groupe UPM, celui-là même qui a décidé d’abandonner le territoire en fermant son usine, s’est porté sur l’offre « hydrogène » Samfi/Paprec, au mépris du développement durable du territoire,

la seule offre pertinente pour Chapelle Darblay et pour la filière reste celle portée par Veolia en partenariat avec Fibre Excellence !

 

Alors oui, ces prochains jours, voire ces prochaines semaines vont nous paraître longues, comme pour beaucoup, avec de l’incertitude mêlée d’impatience mais nous devons rester concentrés et déterminés car des étapes importantes restent à franchir.

Pour le moment et après l’annonce du choix d’UPM de retenir l’offre SAMFI/Paprec, la vente n’est pas encore signée !

 

UPM précipite les dernières opérations d’enlèvements réglementaires

Manifestement, le Groupe UPM veut en finir rapidement avec notre Chapelle et surement d’ici à cette fin d’année !

Alors ça accélère du côté de la Direction depuis ce mardi 2 novembre au petit matin !

-          Réalisation des relevés électriques réglementaires,

-          Réunions de chantier avec les entreprises chargées d’évacuer les produits chimiques souvent périmés et encore présents en nombre sur les machines,

-          Organisation de bases vies dans le hall de réception des vieux papiers aujourd’hui vide,

-          Réactivation des ponts bascules pour peser les camions chargés de ces produits…

Et toutes ces opérations, nécessaires pour la levée des derniers points réglementaires préalables à la vente, doivent être effectuées avant le 15 décembre pour que la vente soit effective avant le 31 décembre

2021…On peut s’interroger sur la survenance de ces enlèvements qui étaient déjà planifiés avant fin octobre…2020 ! (Il ne fallait peut-être pas virer tout le monde aussi vite !)

 

Une période d’inquiétude, car si on se rappelle bien l’histoire, il ne faudrait pas que le groupe UPM soit tenté de reproduire ce qu’il a fait sur son site de Docelles en octobre 2017 !

Beaucoup nous interpellent sur le risque que le groupe UPM déménage brutalement machines et pièces détachées indispensables à la relance papetière du site et nous prenons ces avertissements au sérieux, très au sérieux !!!

Plusieurs fois la question de la sécurité du site et des machines a été évoquée à l’Assemblée Nationale et même au Sénat… Mais pour le moment, la CGT et les élus du personnel restent les seuls à surveiller le site… Gageons que l’Etat ne tardera pas à se réveiller lui aussi !!!La Direction et les pouvoirs publics ont été avertis

Alors toute cette agitation quoique nécessaire, doit nous rendre plus vigilants car beaucoup (trop ?) d’allers et venues de camions et personnels vont avoir lieu ces prochaines semaines…

Afin de pallier toute découverte désagréable, et même si le Directeur déclarait en décembre 2019 dans le reportage de Canal Plus « l’info du vrai » que « l’histoire bégaie rarement », nous l’avons fortement sensibilisé sur l’inutilité de vouloir « neutraliser » l’outil industriel ou de vouloir opérer une quelconque opération de repli avant que la situation n’ait été clarifiée.

 


tousensemble-300x200Toute opération visant à enlever ou saboter l’outil de production entrainerait inévitablement une mobilisation forte sur le site de toute la cgt et tous ses soutiens et que pas un seul morceau de notre bécane ne sortirait ! A bon entendeur !

 

 

 

 

*

L’imminence de la préemption et son objectif clairement affiché de promouvoir une offre de reprise papetière pour le site ne peut qu’appeler à la modération ! 

Rien n’est encore joué !

Ce ne sont pas vos élus qui le disent mais bel et bien le Groupe UPM qui, lors du conseil de Surveillance d’UPM France SAS du vendredi 29 octobre dernier, auquel nous avons assisté, a envisagé 2 scénarii pour les comptes prévisionnels d’UPM France SAS pour 2022, selon que la vente du site soit réalisée en 2021 ou non … 

Si ça, ça n’est pas un signe permettant de continuer à y croire !

 

Quand l’offre sera effective, la Métropole Rouen Normandie usera de son droit de préemption.

 

Il est important que chacun sache que tant que l’offre n’a pas été signée entre UPM et Samfi/Paprec, la Collectivité ne peut pas user de son droit de préemption.

Il nous faut donc attendre la conclusion de la vente que UPM envisage vers la mi-décembre.

C’est seulement à partir de cette date de signature que la préemption sera mise en œuvre et la vente à Samfi/Paprec remise en cause.

Il serait bien plus simple que le Groupe UPM entende raison et, contrarié dans son projet de céder son site à Samfi/Paprec, engage des discussions avec la Métropole et Veolia sans attendre.

UPM doit entendre raison et se rendre à l’évidence que la seule issue rapide et pertinente pour

L’ensemble des parties est de s’assoir autour d’une table avec la Métropole et ses partenaires en négociant  

sans tarder. 

Dans l’attente, et sachant que ces discussions pourront intervenir au-delà du 15 décembre, vos élus poursuivent leurs travaux de préparation en faveur d’une relance industrielle et papetière en étroite relation avec les partenaires de l’offre Veolia/Fibre Excellence.

Que nos détracteurs ou tout simplement les défaitistes ne comptent pas nous voir baisser les bras, car même si nos périodes de préavis se terminent, nous continuerons à peser jusqu’au bout et sachez que nous ne sommes pas seuls dans cette lutte devenue nationale, alors… On ne lâche rien !!!

*

De la vigilance mais pas d’inquiétude !

*

Fort du soutien et de la solidarité de lutte de notre CGT toute entière.

*

martinezCrevecoeurmars19

Nous ne lâcherons rien !

 

Une Réponse à “PAS D’INQUIETUDE !”

  1. erick dit :

    Les vrais cégétistes y ont toujours crus et y croient toujours . Les cégétistes par assurance ou assistance n’y ont jamais crus et n’y croient encore moins aujourd’hui . A jamais avec vous , bon courage le bout du tunnel n’est plus bien loin .

Laisser un commentaire

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...