• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 5 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : Solidaires
      <b>IMG_20220407_114221</b> <br />
    • Album : manif du 4 février 2021
      <b>l</b> <br />
    • Album : initiative 16 octobre
      <b>JF3_2382_HD</b> <br />
    • Album : AG du personnel 25 09 2020
      <b>DSC_4775</b> <br />
    • Album : action 1er juillet
      <b>DSC_4063</b> <br />
    • Album : action 25 juin
      <b>DSC_3926</b> <br />
    • Album : Solidarité avec les personnels de la santé
      <b>3</b> <br />
    • Album : Montage de l'expo pap chap à Montreuil
      <b>DSC05698</b> <br />

Une riposte massive le 29 septembre !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 26 août 2022

*

Faire monter la mayonnaise pour le 29 septembre

*

C’est la rentrée. Dans les allées du supermarché, devant les paniers vides, la moutarde me monte au nez. Les cartables ne sont pas encore bouclés mais déjà, le président siffle la fin de la récré.

 2

Avec le blanc seing de la droite et l’extrême droite, il compte bien nous soumettre à une nouvelle cure d’austérité.

La stratégie est émoussée. En instrumentalisant les crises et le chantage à la dette, il entend achever la casse du système social français.

 

Retraites, salaires, temps de travail, assurance chômage, sécu… À quoi est-on prêt à renoncer ? Qui peut-on encore sacrifier ? Ne tombons pas dans le piège.

 

Il ne s’agit pas de faire des efforts dans l’intérêt collectif. L’objectif est de poursuivre une politique qui favorise une poignée de milliardaires.

Cette arrogance décomplexée passe mal. Très mal même sachant que la majorité a refusé de taxer les superprofits et d’augmenter les salaires.

 

À nous de tout faire pour contrecarrer cette ambition ravageuse en préparant dès aujourd’hui une riposte massive le 29 septembre.

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Le 29 Septembre, toutes et tous mobilisés es

Posté par cgtchapelledarblayupm le 25 août 2022

*

Le 29 Septembre, toutes et tous mobilisés es …

Capture d’écran 2022-08-25 201354

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

La clé du pouvoir d’achat : Augmenter les salaires !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 18 août 2022

 

Capture d’écran 2022-08-18 101322

Emmanuel Macron fait le choix de privilégier le versement de rémunérations variables sous forme d’intéressement/participation, de primes défiscalisées, de chèque alimentaire… au détriment de l’accroissement du salaire fixe.

Il affaiblit, en même temps, le financement de la Sécurité sociale.Capture d’écran 2022-08-18 102026

L’augmentation générale des salaires accroît mécaniquement les recettes fiscales et sociales. Et réduit de fait les déficits.

Les cotisations sociales : c’est du salaire redistribué au moment où l’on en a besoin (retraite, maladie, chômage…).

Avec les cotisations sociales, on évite de dépenser plus pour espérer conserver un bon niveau de prestation.

LES COTISATIONS SOCIALES, UN TRÉSOR À PRÉSERVER.

Les cotisations sociales c’est le salaire socialisé. C’est ce qui a permis de créer la Sécurité Sociale avec un budget à part, différent de celui de l’Etat.

C’est la part de salaire brut prélevée sous forme de cotisations en vue de sa redistribution sous formes de prestations (assurance chômage, maladie, pensions de retraites).

On cotise selon ses moyens et on reçoit selon ses besoins! C’est un principe fondamental de solidarité, et donc, un trésor à préserver. Les prestations sociales constituent un amortisseur social.

Elles sont indispensables lorsque la conjoncture économique se dégrade et en cas de crise financière, sanitaire, etc.).

Remplacer les cotisations sociales par l’impôt, certains y pensent… La CSG en est d’ailleurs un précurseur. Avec les cotisations sociales on s’assure des prestations solidaires.

Basculer vers l’impôt ce serait faire basculer vers le budget de l’Etat. Cela pousserait vers un système individualisé d’assurance privée, ouvert évidemment à tout va à l’actionnariat et à la finance.

Et on le voit partout où c’est ce système qui est instauré, il y a moins de solidarité et un réel affaiblissement des prestations et services.

UN HOLD-UP EN PRÉPARATION Côté patronal et gouvernemental, ils osent même affirmer que repousser l’âge de la retraite permettrait de dégager des recettes pour l’hôpital, l’école, voire l’armée… Mensonges !

Mais c’est la démonstration d’une volonté de détourner les cotisations vers des financements publics qui relèvent du budget de l’Etat pour les « minima » et fournir le « tout » à l’assurantiel.

Ce serait un véritable hold-up !

A l’inverse, augmenter les salaires, notamment les plus faibles, relance instantanément la consommation et donc la croissance.Et finance la Sécurité sociale !

LA CLÉ DU POUVOIR D’ACHAT : AUGMENTER LES SALAIRES !

AUGMENTER LES SALAIRES, c’est la solution pour sortir de l’austérité, contre l’inflation et préserver notre protection sociale !

QUE L’ETAT FINANCE LES SERVICES PUBLICS !

Avec une meilleure répartition des richesses, une autre fiscalité, c’est possible !

QUE LES EMPLOYEURS AUGMENTENT LES SALAIRES en rognant sur leurs marges, leurs profits et les versements de dividendes.

 

Union Départementale CGT de Seine-Maritime 189 Rue Albert Dupuis 76000 Rouen l Tél : 02 35 58 88 60 l Email : ud76@cgt.fr l http://cgt-76.fr 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

les ZFEm, une fausse solution, anti social !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 18 août 2022

Capture d’écran 2022-08-18 100622

 

Les lois LOM et énergie climat, imposent aux agglomérations de plus de 150.000 habitants de mettre en place à compter de 2025, une Zone à Faibles Emissions mobilité.

Des millions d’utilisateurs de véhicules à moteur thermique (Voitures, motos, utilitaires etc..) catégorisés par type « Crit’Air 3, 4 et 5 » n’auront plus le droit de circulation dans les 45 plus grandes métropoles françaises.

La Seine-Maritime est principalement concernée à ce jour, avec Rouen et 13 communes de sa métropole !

Mais l’agglomération du Havre est aussi visée d’ici à 2025… Commencé en janvier 2022, la Métropole de Rouen prévoit de poursuivre son projet de mettre en œuvre dès ce 1 er septembre 2022 les dispositifs de ZFEm décrétés sans concertation par le Gouvernement.

Ce sont des milliers de véhicules, considérés comme polluants, qui vont être interdits à la circulation et au stationnement ! Au nom de l’écologie, ce coup antisocial va toucher les moins riches, car l’écrasante majorité de la population n’a, hélas, pas d’autres choix que d’utiliser son véhicule au quotidien pour travailler, étudier, se déplacer, pour vivre en soit….Bien sûr, il faut continuer d’améliorer la qualité de l’air en ville.

Mais cela ne peut pas se faire au prix de répercussions fortes sur les salaires et les pensions.

D’autant que ceux qui polluent le plus sont les plus riches ! Les aides prévues par l’état pour changer de véhicule ne correspondent pas à la réalité de vie de la majeure partie des gens.

Elles concernent avant tout l’achat de véhicules électriques neufs : des voitures hors de prix, que la plupart des utilisateurs ne peuvent acquérir, même avec l’aide. Et quid de l’achat d’autres moyens de déplacement, comme les 2 roues ? Et quid de la réflexion sur la réalité de la pollution des véhicules électriques à terme, notamment en terme de recyclage ?

Le comble est que rien n’est prévu pour augmenter l’offre des transports alternatifs au 1er septembre : pas de transport en commun supplémentaire prévu sur l’agglomération, notamment aux périodes placées très tôt et très tard dans la journée, qui correspondent à celles où les salariés les plus précaires (« ceux qui se lèvent tôt ! ») ont besoin de se déplacer pour aller au travail. (pas de Bus, pas de Train, pas de Tram, pas de Métro…)

Pire, l’Etat avec la Région continuent de porter le contournement Est de l’agglomération rouennaise qui sera un facteur de pollution supplémentaire, et le transport routier des marchandises est exonéré totalement de l’application des critères ZFE…

Encore une ineptie quand on sait que 10.000 camions passent tous les jours sur la route industrielle, la plupart ne sont d’ailleurs que de passage, alors que le triage ferroviaire de Sotteville, capable de trier 6000 wagons par jours, est laissé à l’abandon total des pouvoirs publics et de la SNCF !

La CGT est donc en désaccord avec ces mesures exclusivement punitives.

Elles pénaliseront encore un peu plus les populations les plus démunies.

La solution prioritaire pour diminuer la présence de particules fines, passe par une politique de développement des transports en commun, et le redéveloppement du transport ferroviaire public de voyageurs et de marchandises, ainsi que des investissements importants à porter sur le mode fluvial aujourd’hui sous exploité tant pour la marchandise que le voyageur !

Ainsi, nous demandons que la Métropole mette en place un réseau efficient de transports en commun, prenant en compte la couverture de l’ensemble du territoire, de l’ensemble des modes alternatifs de transport, à commencer par le mode ferré, avec l’instauration de plages horaires étendues pour le déplacement de tous les salariés à n’importe quelle heure.

Des possibilités existent pour améliorer le réseau des transports, et la CGT porte de multiples propositions qu’elle construit aussi avec les associations d’usagers et plusieurs ONG.

Il y a besoin d’investir fortement pour répondre aux besoins globaux des transports, avant toute mise en place de mesures restrictives qui ne touchent finalement que les plus défavorisés.

D’ailleurs, l’attractivité des transports est une réelle question qui place aussi la nécessité de réfléchir à la mise en place généralisée de tarifs sociaux allant jusqu’à la gratuité des transports !

Pour cela nous appelons à un rassemblement LE SAMEDI 3 SEPTEMBRE 2022 à 15H SUR L’ESPLANADE EN BAS DE LA RUE JEANNE D’ARC A ROUEN pour protester contre l’application de la ZFE telle que prévue. La défense de l’environnement mérite mieux que des mesures punitives qui ne s’attaquent pas aux vraies causes et sanctionnent le droit à la mobilité des populations.

Le maintien du projet autoroutier payant du contournement est, la non prise en compte des 10 000 véhicules jours sur de boulevard industriel montre que la ZFE ne peut être la solution.

NOUS PORTONS L’EXIGENCE DU DÉVELOPPEMENT :  des transports en commun et leur accessibilité pour tous  du fret ferroviaire sur le tout routier  d’un Service Express Métropolitain ferroviaire tel que proposé par syndicats et associations La Métropole de Rouen et la Région Normandie doivent entendre les populations. Rouen, le 10 août 2022

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

A bon entendeur, pour Mr Darmanin …..

Posté par cgtchapelledarblayupm le 11 août 2022

*

A bon entendeur, pour Mr Darmanin …..de la part des pompiers,

ci après communiqué de la CGT

communiqué cgt

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...