• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 3 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : Solidaires
      <b>IMG_20220407_114221</b> <br />
    • Album : manif du 4 février 2021
      <b>l</b> <br />
    • Album : initiative 16 octobre
      <b>JF3_2382_HD</b> <br />
    • Album : AG du personnel 25 09 2020
      <b>DSC_4775</b> <br />
    • Album : action 1er juillet
      <b>DSC_4063</b> <br />
    • Album : action 25 juin
      <b>DSC_3926</b> <br />
    • Album : Solidarité avec les personnels de la santé
      <b>3</b> <br />
    • Album : Montage de l'expo pap chap à Montreuil
      <b>DSC05698</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 18 février 2023

Déterminé·es à hausser le ton ―

Posté par cgtchapelledarblayupm le 18 février 2023

*

Déterminé·es à hausser le ton

*R

Ce matin, en déposant mon fils à l’école, une maman demande s’il y aura grève après les vacances. La réponse de l’enseignant est spontanée. De nombreuses classes seront fermées le 7 mars prochain.

 

Pas de place au doute. Une majorité refuse toujours cette réforme et reste mobilisée.

D’ailleurs, après le succès de samedi, la cinquième journée de mobilisation était encore incroyablement populaire, que ce soit sous le soleil d’Albi ou sous les étoiles avec les flambeaux à Besançon. 

Les cortèges sont toujours massifs… La détermination intacte !

Dans les airs flotte déjà comme une impatience du 7 mars. Le bras de fer n’est pas gagné. Mais la confiance peut se lire sur les sourires conquérants des manifestant·es. Le rejet de l’article 2, cette semaine, est encourageant. 

Le gouvernement peine à se rassurer.

Il s’enfonce même dans ses mensonges, s’épuise dans ses tentatives de diversion. L’incertitude plane sur l’examen de l’article 7. Le recul de l’âge de départ sera-t-il discuté avant ce soir ? Rien n’est moins sûr, chacun·e se renvoyant la balle comme une patate chaude. 

Sans attendre, le mouvement de contestation se poursuit sur le terrain.

Dans les territoires, les organisations syndicales interpellent les parlementaires. Avec un mot d’ordre : chacun doit assumer ses responsabilités et donner une réponse aux millions de personnes opposées à ce projet. 

On ne lâche rien !

La mise sous pression se construit aussi dans les entreprises. D’ici le 7 mars, l’intersyndicale appelle les syndicats à organiser des assemblées générales de salarié·es pour débattre des formes de lutte et définir les modalités du renforcement du mouvement avec la farouche volonté de tout mettre à l’arrêt pour gagner.

maxresdefault

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...