• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 3 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : Solidaires
      <b>IMG_20220407_114221</b> <br />
    • Album : manif du 4 février 2021
      <b>l</b> <br />
    • Album : initiative 16 octobre
      <b>JF3_2382_HD</b> <br />
    • Album : AG du personnel 25 09 2020
      <b>DSC_4775</b> <br />
    • Album : action 1er juillet
      <b>DSC_4063</b> <br />
    • Album : action 25 juin
      <b>DSC_3926</b> <br />
    • Album : Solidarité avec les personnels de la santé
      <b>3</b> <br />
    • Album : Montage de l'expo pap chap à Montreuil
      <b>DSC05698</b> <br />

Adresse aux Syndiqué-e-s des Organisations CGT de Seine-Maritime

Posté par cgtchapelledarblayupm le 12 janvier 2024

*cgt

Adresse aux Syndiqué-e-s des Organisations CGT de Seine-Maritime 

 Cher.e.s. Camarades,

Tout d’abord, permettez-moi, au nom de la Commission Exécutive (CE) et du Bureau de l’Union Départementale des Syndicats CGT de Seine-Maritime, de vous présenter nos vœux de santé et bonheur pour vous et vos proches à l’occasion de cette nouvelle année 2024 qui commence. Une année qui est à placer sous le signe de notre résistance, incontournable face aux attaques antisociales nombreuses déployées par le gouvernement et le patronat.

Il n’est pas de coutume de nous adresser à vous directement, mais la CE, réunie le 8 janvier 2024, a souhaité que nous le fassions, car l’actualité sociale est dense et les mauvais coups pleuvent contre les salarié.e.s, les retraité.e.s, les privé.e.s d’emploi et les jeunes. De même, les repères des travailleuses et travailleurs sont de plus en plus bouleversés par ce rouleau compresseur libéral et ce monde qui place l’argent avant les Humains. Et les raccourcis sont parfois vite faits chez les salarié.e.s, voire chez nos syndiqué.e.s, pour trouver des responsabilités ailleurs, notamment au travers des idées nauséabondes d’extrême droite et de droite extrême, qui sont en réalité l’attelage du capitalisme qui détruit nos droits et nos conquis sociaux.

Tous ensemble, nous savons que nous pouvons collectivement gagner une société plus juste, plus Humaine, en portant et en gagnant sur nos revendications et sur nos valeurs au travers de nos luttes sociales, de classe et de masse.

Ainsi, dans la période, 4 sujets nous semblent prioritaires à conforter collectivement dans tous les syndicats.

Il s’agit d’abord de porter nos valeurs autour de la Paix, dans un monde actuel où la guerre fait de plus en plus rage, pour servir toujours un peu plus les intérêts des puissants au détriment des peuples. La situation au Proche Orient est entièrement inscrite dans ce contexte, et il est indispensable que la CGT, avec tous ses syndicats et sections, puissent prendre part massivement aux différentes initiatives pour contraindre nos gouvernants à agir pour une Paix juste et durable entre les peuples palestiniens et israéliens.

Autre sujet d’extrême importance, c’est la loi dite « asile – immigration », qui a été votée par une majorité de députés en décembre, mais qui n’est pas encore promulguée. Le président attend l’avis du conseil constitutionnel prévu fin janvier pour publier les décrets s’y afférant. Cette Loi, si elle était appliquée, serait un tournant dangereux dans l’histoire de notre République. D’abord parce qu’elle ne répond pas aux causes de l’exil forcé d’hommes, de femmes, d’enfants fuyant les guerres ou le réchauffement climatique, ni aux défis de l’accueil dans la dignité, ni au défi de la définition d’une politique digne et humaine d’intégration. Ensuite, parce qu’elle a été rédigée sous la dictée des marchands de haine, l’extrême droite et la droite extrême, qui rêvent d’imposer à la France leur projet de « préférence nationale ». Elle torpille également les piliers porteurs de notre pacte républicain, hérité du Conseil National de la Résistance (CNR), qui a permis de fortes conquêtes sociales, dont nous commémorons d’ailleurs les 80 ans cette année. Elle s’attaque ainsi au droit du sol autant qu’aux droits fondamentaux proclamés par la Constitution: au travail, à l’éducation, au logement, à la santé…

Là aussi, la CGT doit être fortement présente dans les actions menées en territoire, pour montrer notre attachement à la liberté, à l’égalité et à la fraternité et gagner le retrait de cette loi inique ! …/…

Le troisième point, et pas des moindres, c’est la question du pouvoir d’achat, aujourd’hui très contraint par la hausse excessive du coût de la vie, qui, lui aussi en réalité, ne sert qu’à continuer à alimenter les poches de ceux qui les ont déjà bien remplies. La hausse des prix atteint 4,9 % sur 2023. Sous l’effet de l’inflation nos salaires reculent, et remplir le réfrigérateur, payer ses factures ou partir en vacances devient de plus en plus difficile.

Pire, 8 millions de personnes, soit un quart des travailleuses et travailleurs, sont aujourd’hui précaires. L’inflation est amplifiée par les profits : en Europe 45 % de la hausse des prix est liée aux marges des entreprises. La France est championne d’Europe des dividendes versés aux actionnaires, mais évidemment pas des augmentations générales de salaire et de pension. Plutôt que d’augmenter nos salaires, on ne nous concède que des primes non cotisées, exceptionnelles et individuelles au bon vouloir des employeurs (“prime de partage de la valeur” – dites prime Macron). Il en va de même pour la prime de participation ou l’intéressement qui ne répondent pas à la hausse du coût de la vie et ne comptent pas pour notre protection sociale (maladie, chômage, maternité, paternité, invalidité, retraites).

C’est clairement un choix capitaliste de la part du patronat et du gouvernement, qui n’hésitent d’ailleurs pas à s’en servir, après avoir vidé les caisses de la protection sociale, à s’en servir comme argument pour s’attaquer toujours plus à nos conquis sociaux, à l’image des réformes antisociales adoptées en 2023 : l’injustifiée réforme des retraites, dont les Femmes en sont les premières victimes ; la scandaleuse réforme de l’assurance chômage ; l’abjecte loi de programmation fixant le budget de la sécurité sociale… Nous avons donc là aussi à agir, et cela, au plus près des salarié.e.s, avec nos syndiqué.e.s et syndicats.

Nous pouvons d’ailleurs nous servir aisément de la campagne salaires et pensions, initiée par la confédération, pour s’organiser dans toutes les entreprises et administrations, afin d’exiger l’ouverture de négociations salariales, qu’elles soient annuelles ou non ! A noter d’ailleurs, en dehors des différents appels qui sont prévus par champs professionnels, que la CGT souhaite se saisir de la journée du 8 mars 2024, pour agir massivement partout par la grève, afin de réclamer les augmentations de salaires et de pensions qu’ils nous doivent, tout en faisant le lien pour dénoncer l’écart salarial toujours fort qui existe entre les travailleurs et travailleuses dans ce pays.

Dans la dernière période, il faut aussi noter une répression syndicale qui est forte contre les militant.e.s de la CGT, et les atteintes à la liberté syndicale de nos syndiqué.e.s et structures CGT sont régulières. Il est donc extrêmement important que tous les Syndicats prennent la mesure de l’attaque contre la CGT, et que nous soyons toujours très réactifs pour être nombreuses et nombreux présent.e.s en soutien aux initiatives décidées par les syndicats et Unions Locales, afin de montrer que lorsqu’on s’attaque à un.e syndiqué.e de la CGT, on s’attaque à toute la CGT !

Vous le voyez, face au rouleau compresseur libéral, la CGT, avec l’ensemble de ses organisations, se doit d’être plus forte et plus visible dans les différentes actions et initiatives. Ça passe par un investissement plus important de nos syndiqué.e.s et aussi par le renforcement, en allant proposer l’adhésion de manière quasi-systématique. C’est incontournable si nous voulons gagner nos conquêtes sociales !

Nous savons compter sur votre sens des responsabilités pour agir en conséquence dans vos bases, afin que nous puissions gagner l’implication de toutes et tous nos adhérent.e.s CGT dans le rapport de force qui nous oppose au patronat, à l’actionnariat et au gouvernement, notamment lors des différentes initiatives décidées par nos différentes instances de décision syndicale.

Nous vous invitons donc à vous tenir régulièrement informés des différents appels CGT sur vos territoires, et aussi à nous faire remonter vos différentes initiatives et actions qui participent de votre activité syndicale. Acceptez, Chères Camarades, nos salutations fraternelles.

Pour la CE de l’UD CGT 76, Christophe Callay Secrétaire Général Union Départementale CGT de Seine-Maritime

189 rue Albert Dupuis 76000 Rouen Tél : 02.35.58.88.60 – Fax :02.35.58.88.69. – E-mail : ud@cgt76.fr – www.cgt-76.f

Laisser un commentaire

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...