• ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : manif retraité du 15 mars
      <b>DSC01511</b> <br />
    • Album : manif 16 novembre
      <b>1</b> <br />
    • Album : Manif 10 octobre
      <b>DSC00970</b> <br />
    • Album : Manif des retraités 28/09
      <b>50</b> <br />
    • Album : manif 12 septemebre
      <b>DSC00764</b> <br />
    • Album : manif 1er mai 2017
      <b>1</b> <br />
    • Album : Nos retraités cgt en manif
      <b>SONY DSC</b> <br />
    • Album : solidarité Arjo Wizernes 13 fevrier
      <b>IMG_0804</b> <br />

Soutien aux grévistes de la faim du Centre Hospitalier du Rrouvray

Posté par cgtchapelledarblayupm le 4 juin 2018

IMG_2965 IMG_3337 IMG_3528 IMG_0357IMG_4037 IMG_4627 IMG_6208 IMG_8292 IMG_6673 IMG_7188 IMG_6290

 

 

 

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Non-assistance à personnes en danger!

Posté par cgtchapelledarblayupm le 31 mai 2018

 *

Non-assistance à personnes en danger !

 

Pour nos enfants,

Pour nos parents,

Pour nos grands-parents,

Pour nos ami-e-s,

Pour nous, futurs retraité-e-s !

 

Traduction du manque de solidarité envers nos services publics !

 

Que va-t-il rester de la Sécurité Sociale, de la CAF, qu’on n’ose plus appeler Caisse d’Allocations Familiales, des ex ASSEDIC :

ASSEDIC signifie Association pour lEmploi dans lIndustrie et leCommerceLes Assedic sont des éta-blissements publics à caractèreadministratif créés en 1958Ils avaient pour mission de percevoir lescotisations sociales et de verser les indemnités de chômagedaider lesdemandeurs demploi (inscriptionaccompagnementet daffilier lesentreprisesIls ont fusionné en 2009 avec lANPE pour former le Pôle Emploi.

 jour ferie

 

 

 

Se syndiquer, voter aux élections

pour le syndicat CGT

Chapelle-Darblay, c’est accepter,

reconnaître et défendre

cette solidarité, socle de nos valeurs.

 

« Dire ce qu’on fait et

 faire ce qu’on dit ! »

 

Comité d’Etablissement du 24 mai 2018.

 Ouverture de séance avec le nettoyage des vitres du C.E, pas de réponse du service concerné.

 Faire respecter la loi sur l’emploi des personnes handicapées, encore un sujet qui nous tient à cœur, nous,élus CGT ! (La Direction fait marche arrière pour 2019 et confie, à nouveau, l’entretien des espaces verts à un ESAT.)

 Il est vrai que l’humain tient de moins en moins de place dans cette usine où même le personnel accepte de travailler dans des conditions jugées impossibles il y a encore peu. Moins solidaire, moins concerné ?

 vous avez raison

 

Difficile pour la CGT du site d’accepter cette nouvelle situation.Situation qui risque de déraper avec la mise en place du CSE en décembre 2018, par anticipation d’un an, ce que nous apprenons ce matin, lundi 28 mai 2018, en découvrant l’ordre du jour du prochain C.C.E, le 5 juin !

Mais qui s’en soucie, qui va se défendre ?

 

Santé/Sécurité

 Avant la « disparition » complète de la médecine du travail, la CGT Chapelle-Darblay milite pour la prise en compte de l’usure du personnel et rappelle que notre infirmière peut effectuer certains contrôles, à vous d’en profiter ou pas !

 Lettre Sécurité de la Direction : Rien sur les nombreux avis faits par le personnel sur les pannes, défauts et défaillances du matériel. Grand débat lors de la réunion.

 Pour nous, le personnel continue à être maltraité. (Ex : 22/05) Mais il semble que les DRH reviennent d’un séminaire à Lourdes où ils ont dû entendre la voix d’Anu : Ne maltraite pas ton prochain !

(voir « la lettre d’information sur la stratégie » avec le sermon de D. Schwab.)

L’arroseur arrosé en quelque sorte…Les DRH suppriment la branche sur….Et puis la lumière !

 

Effectifs (251)

 Embauches : 

Préventeur, deuxième électricien : c’est fait.

Gestionnaire prod. Chimiques :nous demandons que ce poste, comme d’autres à la journée, soit proposé à des « postés » (comme la loi sur le travail de nuit le rappelle) en priorité. .

Nouvelle organisation :mise en place le 1eroctobre, après la formation des RDL au poste d’aide opérateur Dip. Nous demandons que le futur expert Dip soit détaché, et remplacé, au plus vite.

Ingénieur process :En recrutement.

 

Absentéisme.

Toujours élevé, de plus, le nouveau logiciel qui doit tout résoudre est illisible pour nous, gens d’en bas !

L’intérimqui suit la courbe de l’absentéisme coûte, plus que d’embaucher ! (CQFD) 

Coût cumulé : 252 k€ pour 913 jours !

 

Pour le reste,une production à plus de 20kt en avril et un coût Energie enfin positif se traduisent par un résultat à + 1,3 million d’euros…C’est la responsable qui va être contente !

 

Prochaines réunions :4

 Délégués du personnel le 29/05, Orga le 30/05, tournée CHSCT PM3

le 31/05, CCE le 5/06, CHSCT élec le 6/06….bon courage aux militants !

 

Le rédacteur étant en grève, le bulletin s’arrête ici……………………

 

Grand-Couronne, le 28/05/2018.

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

50 mois de combativité dont 36 d’occupation !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 30 mai 2018

Syndicat Filpac-Cgt ArjoWiggins Wizernes

LA LUTTE DES ARJOS POUR L’EMPLOI DE LA PAPÈTERIE EN BONNE VOIE !        

50 mois de combativité dont 36 d’occupation !

Les militants du syndicat CGT Arjowiggins Wizernes
 ont maintenu et continuent à maintenir une pression constante pour que leur papèterie redémarre.

Face à cette opposition forte de la CGT, « Monseigneur Lebard », le PDG du groupe Sequana/Arjowiggins a décidé de lâcher la papeterie à un repreneur.logo_filpac-cgt

Des aides financières pour la reprise de la papèterie Arjowiggins de Wizernes sont validées par les pouvoirs publics et l’état :

    • ce vendredi 25 mai 2018, en assemblée extraordinaire, les élus de la communauté d’agglomération du pays de Saint-Omer (CAPSO) ont voté à l’unanimité l’octroi d’une subvention de 900 000 euros ;
    • ce mardi 29 mai 2018, en commission permanente du Conseil régional des Hauts de France, les élus ont voté une aide de 1,3 millions d’euros ;
    • l’État a déjà validé une aide dérisoire de 1 million d’euros. Dérisoire, par rapport aux centaines de millions d’euros injectés dans le groupe Sequana/Arjowiggins qui licencie en fermant ces usines !

Le site industriel de Wizernes serait racheté par un industriel papetier local. Le repreneur crée une nouvelle société appelée WIZPAPER, qui produira du papier pour l’emballage et de la découpe de papier en feuille. Le projet est en cohérence avec l’activité de transformation d’emballage existante du repreneur.


L’embauche de 30 personnes au début, puis de 80 et 120 progressivement, sont prévus.

Le syndicat CGT Arjowiggins Wizernes, la Filpac-Cgt et l’Union Départementale CGT du Pas-de-Calais se félicitent de ces avancées mais ne crient pas « victoire » tant que la reprise n’est pas signée !

Sans l’occupation et le maintien en état de la papèterie par les camarades du syndicat CGT, il est certain que le site serait une friche industrielle !


Restons mobilisés jusqu’à la signature !

Wizernes, le 29 mai 2018

50 mois de combativité dont 36 d’occupation ! dans CGT UPM Chapelle Darblay Arjo29mai18-250x354

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Bientot un 2ème jour férié supprimé ?

Posté par cgtchapelledarblayupm le 27 mai 2018

Bientot un 2ème jour férié supprimé ?

jour ferie

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Une réforme gouvernementale encore plus dangereuse pour les petites retraites !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 27 mai 2018

Retraites

Une réforme gouvernementale encore plus dangereuse

pour les petites retraites !

jeudi 24 mai 2018 cgt

 

Le 17 mai, la CGT a abordé avec le haut-commissaire aux retraites, M. Delevoye, les questions relatives aux dispositifs de solidarité (chômage, maladie, invalidité) actuellement inclus dans le système de retraite.

Pour la CGT, il faut impérativement renforcer les droits à retraite de ceux qui sont touchés par  le chômage et la précarité, la maladie ou l’invalidité ainsi qu’harmoniser vers le haut les minima de pension.

La rencontre a porté sur  les problèmes que posent  une éventuelle transition des dispositifs d’un système majoritairement par annuités à un système dit universel par points.

Or les trimestres assimilés des régimes de base, dans le privé par exemple, permettent d’atteindre la durée d’assurance requise et permettent des départs en retraite plus tôt et sans décote. Ils atténuent les inégalités persistantes au travail.

Sortir la solidarité de la retraite c’est plonger des dizaines de milliers de salariés en particulier les femmes, dans la misère.

Le haut-commissariat découvre peut-être que quand on veut, comme E. Macron, passer d’un système de retraite par annuités à un autre par points, ce n’est pas simple.

Il n’est pas juste nécessaire de prévoir la transcription  des trimestres validés en  nombre de points.

Le caractère plus étroitement contributif d’un système uniquement par points conduit à des besoins supplémentaires en volume des dépenses de solidarité.

Changer de système c’est difficile et c’est risqué !

C’est encore plus vrai pour les minima de pension.

Ainsi, un trimestre acquis pour un salaire de 40% du SMIC (150 heures de SMIC), et le calcul sur les meilleures années dans le privé permet d’éliminer de nombreuses périodes de précarité et donc d’élever le niveau des retraites de la sécurité sociale des salariés ayant connu le plus de difficultés.

Les montants consacrés à la solidarité doivent être prévus, ce qui n’est pas automatique dans un régime à points.

Par ailleurs, dans le privé toujours le minimum contributif (688 €) est très inférieur au seuil de pauvreté  (1015 € en 2017). La CGT revendique une pension minimum au SMIC net pour une carrière complète.

Or tous les partisans d’une retraite à points expliquent que les dépenses de solidarité ne doivent pas être intégrées à la cotisation. Le patronat exige sans doute encore une baisse des cotisations employeur pour la  retraite et plus largement la protection sociale.

L’absence d’objectifs sur le niveau de pension, récurrente dans les séances précédentes de concertation, et les incertitudes sur le volume des dépenses de solidarité, nous confirme, que cette réforme a pour premier objet de baisser les pensions encore plus rapidement que la baisse déjà  programmée par les gouvernements précédents.

Pour améliorer les dispositifs de solidarité des régimes et leur efficacité et leur montant, ce que la CGT revendique, il n’y a nul besoin d’une réforme systémique en points.

Montreuil, le 24 mai 2018

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

tous concerné-e-s !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 18 mai 2018

cc cgtaa

fsu

logo_fo_r_t

sssolidaire 76

 

Fonctionnaires, agents des services publics

et usagers : tous concerné-e-s !

 

L

es organisations syndicales FSU – CFDT – CFE/CGC – CFTC – CGT– FO – SOLIDAIRES –UNSA réaffirment qu’elles ne partagent ni l’orientation, ni la méthode, ni le calendrier proposé par le gouvernement dans son document d’orientation intitulé « Refonder le contrat social avec les agents publics. »

 Les organisations ne partagent pas davantage les objectifs poursuivis par le gouvernement consistant à réduire le périmètre de l’action publique avec la perspective d’abandon voire de privatisation de missions publiques.

 Porteuses de propositions et de revendications, elles demandent l’ouverture de discussions sur d’autres bases.

 Elles exigent un dialogue social respectueux des représentants des personnels. Le Statut général des fonctionnaires, leurs statuts particuliers et leurs régimes de retraite doivent non seulement être préservés mais aussi développés, afin de conforter le Service public et donc le service rendu aux usagers.

 Les organisations soutiennent toutes les mobilisations propres à la Fonction publique et au Service public, dont la lutte des cheminots pour un Service public ferroviaire garant d’un aménagement du territoire au service des citoyens.

Le 22 mars a été une réussite.gg

 La grève du 22 mai s’inscrit dans un processus de mobilisation. Les organisations syndicales appellent à sa continuité et à son renforcement. …/…

 

 Aussi, les organisations syndicales se prononcent contre : 

  • le projet de suppression de 120 000 emplois et le recours accru aux contrats qui dégraderont les conditions de travail des agent-es.
  • la possible rémunération «au mérite» assise sur des critères antinomiques de ceux du service public.

 

 Les organisations exigent :

 Le développement des missions de service public au service de l’intérêt général. Cela nécessite la création d’emplois statutaires dans les services qui en ont besoin.

  • Un nouveau plan de titularisation des personnels contractuels.
  • Une réelle amélioration du pouvoir d’achat pour toutes et tous les agent-es : fin du gel de la valeur du point d’indice et sa revalorisation, rattrapage des pertes subies, abrogation de la journée de carence, respect des engagements en matière d’évolution de carrière, amélioration des déroulements de carrière.
  • Des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle
  • La défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers. Nous refusons la retraite « par points ».

 Les organisations sont attachées à une Fonction publique rendant des services de qualité à toutes et tous les usager-es sur l’ensemble du territoire, aux valeurs et principes d’égalité, de solidarité et de justice sociale, à la nécessité aussi de conforter les  agent-es dans leurs rôles et dans leurs missions.

TOUTES ET TOUS EN GREVE ET EN MANIFESTATIONS    

LE 22 MAI 2018 mon avenir

Rouen :    10 h cours Clémenceau

Appel à la grève pour les Pap-Chap

03Matin de 9H30 à 13H .

Après-Midi de 13H à 15H.

Jour de 9H30 à 15H.

Rouen, le 15 mai 2018

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Les retraités exigent des services publics de qualité.

Posté par cgtchapelledarblayupm le 16 mai 2018

les retraités exigent

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

TOUS CONCERNE-E-S ! le 22 mai

Posté par cgtchapelledarblayupm le 15 mai 2018

  

Fonctionnaires, agents des services publics et usagers :

TOUS CONCERNE-E-S !

Les organisations syndicales FSU – CFDT – CFE/CGC – CFTC – CGT– FO – SOLIDAIRES –UNSA réaffirment qu’elles ne partagent ni l’orientation, ni la méthode, ni le calendrier proposé par le gouvernement dans son document d’orientation intitulé « Refonder le contrat social avec les agents publics. »

La grève du 22 mai s’inscrit dans un processus de mobilisation. Les organisations syndicales appellent à sa continuité et à son renforcement.

Les organisations sont attachées à une Fonction publique rendant des services de qualité à toutes et tous les usager-es sur l’ensemble du territoire, aux valeurs et principes d’égalité, de solidarité et de justice sociale

TOUTES ET TOUS EN GREVE ET EN MANIFESTATIONS

LE 22 MAI 2018

ci joint tract inter syndical fichier pdf tract intersyndical 22 mai

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

DÉCLARATION DES ORGANISATIONS DE LA CGT

Posté par cgtchapelledarblayupm le 15 mai 2018

Filpac-Cgt

DÉCLARATION DES ORGANISATIONS DE LA CGT

14 mai 2018

          

Unions Départementales : Bouches-du-Rhône, Cher, Loir-et-Cher, Pyrénées-Orientales, Vaucluse, Val-de-Marne, Nord, Eure et Loir

Fédérations : Commerce, Construction/Bois/Ameublement, Mines/Energie, Industries chimiques, Journalistes, Sociétés d’études, Organismes sociaux, Industries du Livre, du Papier et de la Communication, Banques et Assurances

Étudiants, salariés, contre la répression, la régression : SOLIDARITÉ ET UNITÉ D’ACTION ! !

L’attaque généralisée du patronat et du gouvernement contre nos Services Publics, notre Sécurité Sociale solidaire, nos droits et garanties collectives, remet gravement en cause notre modèle social.

Pourtant, les richesses produites par les travailleurs n’ont jamais été aussi élevées pour pouvoir financer les Services Publics, la Sécurité Sociale, le développement industriel et ainsi répondre aux besoins des populations.

Les réformes réactionnaires se succèdent pour accroître les bénéfices des actionnaires organiser la mise en concurrence des travailleurs européens, alors que les conditions de travail, de vie et d’études, se dégradent pour les salariés, les privés d’emploi, les retraités, les lycéens et les étudiants.

Les attaques, la mise en place d’une justice de classe contre la représentation des salariés, leurs droits d’expression et leur capacité à intervenir dans la gestion des entreprises sont incessantes. Elles vont de pair avec les interventions policières disproportionnées et accompagnées de violences notamment dans les universités.

Cette répression dans les universités intervient alors que les étudiants sont mobilisés depuis des semaines et pour certains des mois, contre la loi dite d’Orientation et de Réussite (ORE).

La casse du service public de l’éducation supérieure et de la recherche s’inscrit plus généralement dans le processus de casse des Services Publics. Autour de l’éducation supérieure et de la recherche, les enjeux sont cruciaux, tant du point de vue de l’émancipation des individus, que des qualifications et de la recherche indispensable au développement économique du pays.

Nous condamnons donc avec la plus grande fermeté les violences contre les étudiants et les lycéens mobilisés. Nous serons en toutes circonstances à leurs côtés pour contribuer à l a libre expression de leurs justes revendications.

Conformément à l’appel de la CGT, nous mettons tout en œuvre pour favoriser la convergence des luttes et gagner le « Tous Ensemble » nécessaire face à la cohérence des attaques. Travaillons à rassembler le monde du travail, à partir des luttes développées dans les entreprises et à faire valoir nos intérêts communs, en revendiquant ensemble :

  • Abrogation des lois (Macron, El Khomri, Rebsamen) qui remettent en cause les garanties collectives (socle des conventions collectives, statuts),
  • Retrait des réformes et restructuration s annoncées : SNCF, Fonction Publique, Universités,
  • Suppression des exonérations de cotisations sociales et mise à contribution des revenus du capital au même taux que les revenus du travail. Retour de l’ISF. Il faut mettre fin aux 4 000 dispositifs de détournement des richesses, notamment le nouveau CICE, CIR, dispositifs Fillon, etc…
  • Financement de la Sécurité Sociale par l’augmentation des cotisations sociales patronales et non l’impôt (CSG…), retour aux élections des représentants des assurés sociaux
  • Obtention d’une série de nouveaux droits de haut niveau, inscrits dans le c ode du travail, les conventions collectives et les statuts , dont il faut rétablir le caractère obligatoire et non dérogeable,
  • Augmentation des salaires, du point d’indice et des pensions, sur la base d’un SMIC à 1 800 €,
  • Embauches avec mise en place immédiate des 32 Heures hebdomadaires avec maintien de salaire,
  • Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes,
  • Retraite solidaire à taux plein à 60 ans avec prise en compte des années d’études , 55 ans pour les métiers pénibles,
  • Maintien et développement d’une industrie et de Services Publics qui répondent aux besoins des populations et non au dogme de la rentabilité,
  • Réappropriation sociale et publique des entreprises ayant une importance stratégique pour garantir l’intérêt commun.

Tous ensemble, unis et déterminés, ARRÊTONS – LES ET

IMPOSONS NOTRE PROJET DE SOCIÉTÉ !!

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Ne jamais oublier ! notre histoire .

Posté par cgtchapelledarblayupm le 7 mai 2018

*

Ne jamais oublier !
les migrants
*
**

et surtout pour ne pas oublier !  jamais !

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

12345...116
 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...