• ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : manif retraité du 15 mars
      <b>DSC01511</b> <br />
    • Album : manif 16 novembre
      <b>1</b> <br />
    • Album : Manif 10 octobre
      <b>DSC00970</b> <br />
    • Album : Manif des retraités 28/09
      <b>50</b> <br />
    • Album : manif 12 septemebre
      <b>DSC00764</b> <br />
    • Album : manif 1er mai 2017
      <b>1</b> <br />
    • Album : Nos retraités cgt en manif
      <b>SONY DSC</b> <br />
    • Album : solidarité Arjo Wizernes 13 fevrier
      <b>IMG_0804</b> <br />

Compte-rendu des dernières réunions……

Posté par cgtchapelledarblayupm le 30 mars 2018

Compte-rendu des réunions, au 21 mars 2018.

De l’intérêt collectif… …Sur l’intérêt personnel.

« la Sécurité Sociale est la seule création de richesse sans capital. » Ambroise Croizat

Le premier doit prévaloir sur le second et les discussions sur le montant du « bonus » sont parfois difficiles à entendre, voire indigestes, quand on connaît la perversité du système. Il effacerait presque les soucis journaliers ?

8Plus UPM licencie, plus l’action monte et plus le bonus grimpe, en centaines de millions, tout cela fait vomir. Nous continuons et continuerons à dénoncer ce bonus, injuste, inégalitaire puisqu’en pourcentage.

Sur ce point, vaut mieux être cadre qu’ouvrier à 165 de coefficient. Et pourtant, est-ce que l’un mérite moins que l’autre ?

Nous autres, préférons travailler pour le collectif et l’annonce d’un poste supplémentaire, pour la gestion des prod.chimiques et matières d’emballages, le démontre.

Cela profitera à l’ensemble du personnel mais peut-être pas directement à un endroit précis. Il faut l’accepter ! En tout cas, notre pugnacité, une fois encore, à protéger le personnel, paie.

Il faut batailler ferme pour démontrer la nécessité de conserver certains postes qui sont la garantie de la maîtrise de l’outil. Le décompte des postes manquants, depuis 2015, que nous estimons à environ vingt, s’amenuise.

Objectivement c’est cet écart qui nous met dans une grande difficulté aujourd’hui ! Aurions-nous autant d’absentéisme ? Aurions-nous autant de défaillances ? Aurions-nous fini l’année 2017 avec 20 000 tonnes sous le budget de 240 000 ?

Ces questions nous les posons à la Direction ! 1

Comité d’Etablissement du 20 mars Effectif : 213. Déficit 10 environ ! Femmes : 18, Hommes : 195. Autres : 40 Notre analyse sur le déficit tient compte de la pyramide des âges, de l’usure des postes, de la souplesse qu’amène la prise en compte de ces paramètres. (Voir page centrale,

extraits INRS de février : Mieux vieillir au travail.) Souplesse amenée également par des postes à la journée ! CQFD Absentéisme. Un chiffre historique pour Chapelle à 7% en moyenne et 10% en production. 35 personnes sur le mois ! (Avec des arrêts qui s’allongent, sujet intéressant pour le Service RH.) Qui dit absentéisme, dit intérim : Pour février, 208 jours au total dont 99 en prod, coût 56600 €.

2Santé/Sécurité. Protéger et préserver celles et ceux qui tiennent encore le coup !!! Logistique : Etat des chouleurs. Energie : mise en route/Arrêt des installations.(Sulzer) Bobineuses : incohérence des plannings et arrêts (Brite). Désencrage : process. ETC……. Les accidents, dus à la fatigue du personnel, physique comme psychologique, viennent augmenter les autres absences….etc.

Gare à vous ! Déclaration 2017 sur l’emploi des handicapé-e-s. (6% de l’effectif) Non respecté à Chapelle ! Nous demandons, réclamons, que la Direction, représentée par ses Cadres, femmes et hommes, remplisse ses obligations, certains sujets ne se monnaient pas !!!

Marche de l’usine. Malgré un petit mois, 28 jours, que 17600 tonnes de production, 81 heures de défaillances, on sort plus d’un million de résultat ! Comment ? Grâce uniquement aux deux leviers que sont le prix d’achat de nos papiers (-10€/t) et le prix de vente du papier journal (+30€/t).

Quand le troisième levier va turbiner (la chaudière), ça va s’envoler vers un résultat à deux chiffres ! (Regagner la confiance du personnel devient vital !) Et on ne parle pas du bonus ! écrit volontairement petit. Ventes en % Février Budget France 37 45 Europe 20 25 Gde Export. 43 30

Le « Brite » représente 13% de la production et reste cher à produire actuellement, qualité du papier, process ? Des personnes travaillent sur le sujet ! Grade Tonnes au 28/02 65 900 68 1063 72 719 76 1688 Coûts variables au-dessus du budget pour environ 12€/t (Habillages et Energie) Coûts fixes sous le budget. 3

Mais nous ne sommes pas d’accord (!) sur les montants car le budget Maintenance est sous-évalué pour notre site. Réunion UPM sur la production de Brite. UPM fabrique environ 142 000 tonnes de Brite, le plus gros client étant l’Allemagne avec 40kt, vient ensuite la France avec 29kt et Singapour 10kt.

Chapelle est la seule unité à produire à partir de papiers blancs, liqueur pour les autres. UPM réfléchit, qui produit quoi, où et pour qui. Vaste programme. PM3 : Mise en sécurité des ateliers, première réunion fin avril. Nous « préconisons » de déplacer le déstockage de pièces du magasin, de la PM3 vers la Dip 1/2 où l’éclairage et la place amélioreraient la sécurité des intervenants. « C’est pas dur à comprendre !!! »

Déchets : L’épandage des boues, non brûlées ! coûte cher, 100 000 €. Etrangement, un nouveau coagulant permet d’améliorer la siccité des boues et favorise ainsi la combustion sans détériorer le lit de sable de notre chaudière. (on mène l’enquête…) Investissements. Stockage boues : les différentes manipulations vont coûter plus cher qu’un investissement !

Scie à mandrins : Demandez à un bobineur de calculer l’économie à réaliser, ça vaut le « coût » ! Robot Emballage : Se servir de l’aspect Sécurité, nombreux accidents du travail, pour obtenir son remplacement.

4Réorganisation 2017. Celle-ci tarde à se mettre en place, c’est le flou artistique où chacune, chacun commande ! Beaucoup de monde parle, hors réunions, ce qui n’arrange pas la situation.

Nos interventions partent toujours du terrain, comme les formations « sérieuses » donc longues ou la date de mise en place que nous préconisons après les vacances de printemps. Moins de congés et plus de temps pour les formations.

Que deviennent les filières Dip et Energie, questions posées. Rien sur les avenants et les coefficients des nouveaux postes.

Voilà ! A tout bon entendeur, entendeuse, salut !

5

Semaine de l’industrie, du 26 au 30 mars 2018.

Alors que la reprise s’amorce, que le papier redevient un support de qualité, pour les raisons que l’on connaît, nous pensons que Chapelle doit se servir de cette semaine pour rebondir et s’inscrire dans les années 2020…et plus !

Notre volonté n’est plus à démontrer et les premières actions, avec la Direction, voient le jour.

Echanges avec les écoles, visites pour pouvoir recruter plus facilement. Nous continuons, de notre côté par des interventions prochaines au KEF, grâce à notre représentant, A.Dauxerre et prenons contact avec la préfecture pour organiser prochainement une réunion des différents acteurs.

Chapelle doit investir et se développer !

8 mars, journée mondiale des droits des femmes. Comme Coluche à la création des restos du cœur, on parle, nous on agit.

Cette action va déboucher sur une meilleure prise en compte des conditions de travail des femmes, à travers les CHSCT et DP. Rassemblement le 3 avril, de 12h30 à 13h30, autour de l’exposition proposée dans les locaux du C.E. Sont invitées également les personnels extérieurs Atalian et Eurest.

Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues !

Réunion des Délégués du personnel du 21 mars. Le point le plus important de toutes les questions, la réponse positive de la Direction pour la création d’un nouveau poste, gestionnaire Prod.Chimiq.

Enfin ! la ténacité et les arguments paient. Reste à négocier la fiche de poste et ensuite le coefficient, et non l’inverse !!!

6L’action du 22 mars mérite une pleine page. Certaines, certains, doutent de l’utilité d’une telle journée.

Pourquoi être solidaire du Service Public ? Pour de nombreuses raisons, la première étant la défense de notre modèle social que les puissants, français et européens veulent faire tomber.

La seconde, peut-être parce que nous sommes tous confrontés à la fermeture de classes, de places dans les crèches, du planning familial, des files d’attente aux urgences, etc……. Services que nous utilisons, pourtant, tous les jours, pour nos familles, enfants, grands-parents, pour leur envoyer un colis, prendre le train, leur rendre visite à l’hôpital, maison de retraite. Arrêtons-là les exemples.

La troisième parce que le service public, c’est nous ! La quatrième parce que nos conjoint-e-s, enfants, y travaillent dans des conditions inadmissibles, conditions qu’on refuse dans le « privé

» ! Doit-on accepter le minutage de la VMC ? (Visage, Mains, Cul)…En raison des restrictions d’effectifs ? Ce n’est plus de la solidarité mais de la citoyenneté ! Comme le rappelle cette jeune avocate ou ce moment de partage sous la banderole des « pap-Chap » avec le personnel de l’hôpital du Rouvray.

On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas !

Plus que jamais ensemble et solidaires Grand-Couronne, le 27 mars 2018.

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Une belle manif à Rouen comme dans les autres villes de France …..

Posté par cgtchapelledarblayupm le 22 mars 2018

Une belle manif à Rouen comme dans les autres villes de France  …..

Du mécontentement, de la colère, mais aussi de la solidarité et de la fraternité, des manifestants en nombre, solidaires et fraternels, y compris du privé comme nos salariés papetiers  de la FILPAC.

Les privilégiés, les nantis qui sont à la tête du pays aujourd’hui ont eu la réponse méritée à leur provocation de croire qu’ils vont pouvoir voler les travailleurs.

Les travailleurs se sont toujours battus, toute leur vie, des dizaines et des dizaines d’années, pour acquérir ce qu’ils ont aujourd’hui que l’on appelle leur statut, leur sécurité sociale, leur fonction publique (les hôpitaux, les écoles, les crèches, la sncf, etc.,   etc. ) tout cela ils ne le perdront pas.

A Macron (provocateur en chef) qui veut commémorer le cinquantenaire de  mai 68, continue comme ca, tu prend le bon chemin, tu vas finir par croiser un pavé dans ta ………..,    

 DSC_7193 DSC_7194 DSC_7195 DSC_7196 DSC_7197 DSC_7198 DSC_7199 DSC_7200 DSC_7201 DSC_7202 DSC_7203 DSC_7204 DSC_7205 DSC_7206 DSC_7207 DSC_7208 DSC_7209 DSC_7210 DSC_7211 DSC_7212 DSC_7213 DSC_7214 DSC_7215 DSC_7216 DSC_7217 DSC_7218 DSC_7219 DSC_7220 DSC_7222 DSC_7223 DSC_7228 DSC_7230 DSC_7233 DSC_7234 DSC_7235 DSC_7239 DSC_7240 DSC_7243 DSC_7246 DSC_7247 DSC_7248 DSC_7250 DSC_7251 DSC_7252 DSC_7253

 

 

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

il veut tout casser!

Posté par cgtchapelledarblayupm le 21 mars 2018

.

cgt

IL VEUT  TOUT CASSER !  

macron

Parce que toutes les garanties sont attaquées,

défendons-nous

TOUS ENSEMBLE,  PUBLIC ET PRIVE !

         

Le gouvernement a décidé de mettre en cause le statut pour 5 millions de fonctionnaires, en développant la précarité, le salaire au mérite et la « mobilité » imposée. 

 Le gouvernement annonce en même temps la fin du statut des cheminots (les nouvelles embauches se feraient hors statut). Macron se dit prêt à utiliser les Ordonnances pour passer en force. 

 Président, gouvernement et médias voudraient faire croire qu’il s’agirait « d’améliorer le service aux usagers ».

 En quoi casser toute protection pour un cheminot va faire arriver les trains à l’heure ??

Comme si ce n’étaient pas les gouvernements qui avaient organisé la dégradation des lignes et matériels, qui avaient supprimé les emplois SNCF et impulsé une privatisation rampante.

réforme En quoi casser le statut de la fonction publique et organiser les fermetures permettraient un meilleur service public garantissant l’égalité de traitement de tous ??

 Chacun sait que ce sont ces gouvernements, pour prioriser la finance, qui taillent dans les services publics, regroupent, ferment, et privatisent à tour de bras… Cela a des

conséquences pour tous. Exemple : quand il y a 2 centimètres de neige le pays est paralysé… 

 MACRON a commencé par casser le Code du travail qui est le socle des droits collectifs pour tous les salariés… et maintenant il attaque les statuts. 

 Tous les salariés ont un « statut » : dans le privé ce sont les Conventions Collectives, codifiant les droits collectifs dans chaque branche. Actuellement, les branches patronales passent à l’offensive pour remettre en cause ces Conventions Collectives.

 Tout le monde du travail, privé comme public est attaqué… et demain ils veulent s’en prendre à tous les acquis sociaux (rémunérations, temps de travail, protection sociale…). Partout les droits syndicaux et les Instances Représentatives baisse pouvoir(DP, CHSCT, CE) sont remises en cause. 

 MACRON (et son sbire DELEVOYE) ne se limitent pas à faire les poches aux retraités avec l’augmentation de la CSG, ils veulent maintenant casser toutes les pensions en instaurant la retraite par points.

 

 Face à cette attaque globale, il faut une réponse globale :

 

JEUDI 22 MARS 

GREVE ET MANIFESTATIONS

 

Pour les « Pap-Chap », grève solidaire pour la défense de NOS services publics,

de 9h à 15h, personnel de jour : 9h30 à 14h.

 

POUR DEFENDRE :

  • nos conventions collectives, nos statuts.
  • nos droits syndicaux et nos CHSCT.
  • nos services publics.
  • nos pensions, en refusant la retraite par point.
  • abrogation des lois Rebsamen, El Khomri et des ordonnances Macron.

 

 ROUEN  10h Cours Clémenceau.

La CGT invite les salariés de tous les secteurs à se réunir, à débattre, à définir leurs revendications et à discuter des suites du 22, y compris la reconduction, pour construire le rapport de force indispensable

 

 Rouen, le 13 mars 2018 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Le 22 mars : Mobilisons-nous partout ………

Posté par cgtchapelledarblayupm le 16 mars 2018

Filpac-Cgt

Le 22 mars : Mobilisons-nous partout pour la défense 

logo_filpac-cgtde nos services publics, logo_filpac-cgt

de nos emplois et de notre qualité de vie !

15 mars 2018

Après la destruction du code du Travail par ordonnances, le Président Macron décide de détruire notre bien commun : nos services publics !

120 000 suppressions d’emplois dans les services publics alors même que :

  • Dans nos hôpitaux les accidents se multiplient faute de personnel et de leur épuisement ;
  • Dans nos écoles, collèges et lycées les enseignants sont difficilement remplacés et que des classes fermes sur tout le territoire ;
  • Dans nos collectivités territoriales, communes, départements, régions, des services utiles, voire indispensable à la vie de tous, sont supprimés faute de moyens ;
  • Dans la Culture avec des effectifs toujours moins nombreux qui rendent l’accès et l’entretien du patrimoine impossibles…

Alors que :

  • les bureaux de postes et les gares SNCF ferment pour une « rentabilité » qui ignore les besoins des populations ;
  • les transports publics se dégradent ;
  • nos campagnes se vident faute de services publics ;
  • nos ainés les plus dépendants sont à la limite de la maltraitance, etc.

L’avenir de nos services publics conditionne nos vies au quotidien et celle de nos familles.

Le Président Macron a décidé avec son gouvernement de privatiser et précariser notre bien commun pour le livrer à ses amis et donneurs d’ordre les milliardaires. Comblés par des centaines de milliards d’euros de cadeaux fiscaux, par la suppression de l’impôt sur la fortune et couverts pour leur exil fiscal, les grandes fortunes se délectent déjà du démembrement de notre service public financé par nos impôts et notre travail !

Pourtant, les profits explosent, tout comme leurs fortunes, à l’image du plus riche d’entre eux, Bernard Arnault, l’exilé Belge, qui a vu sa fortune augmentée l’année dernière de 77% pour faire de lui le 4e milliardaire le plus riche de la planète !

Les moyens financiers existent ! Les utiliser pour le bien-être de tous dépend seulement d’un choix politique !

Sans services publics pas d’industrie, sans industrie pas de services publics !

Nous sommes liés et dépendants les uns des autres. La défense de nos services publics c’est la défense de nos emplois ! Le fret, l’énergie, les routes, mais aussi la qualification et la technicité des travailleurs de l’État sont notre bien commun. Ainsi que les services de santé qui sont le fruit d’une volonté forte de disposer d’un service public reconnu et de qualité en ce domaine.

Détruire tous ces biens commun et précariser celles et ceux qui y travaillent, c’est casser définitivement un atout essentiel pour les investissements dans les services comme dans l’industrie, c’est compromettre fortement un avenir pour nos territoires et c’est surtout dégrader totalement notre mode de vie et notre modèle républicain.

Alors le 22 mars pas d’hésitation !  Mobilisons-nous pour nos services publics !

Faisons converger nos luttes et changeons, Tous ensemble, la donne !

Montreuil, le 14 mars 2018

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

IL VEUT TOUT CASSER !

Posté par cgtchapelledarblayupm le 15 mars 2018

 

IL VEUT  TOUT CASSER !

*

Parce que toutes les garanties  sont attaquées,

défendons-nous TOUS ENSEMBLE, 

PUBLIC ET PRIVE !

macronfichier pdf tract UD76

JEUDI 22 MARS

POUR DEFENDRE :  

  • nos conventions collectives, nos statuts.
  • nos droits syndicaux et nos CHSCT.
  • nos services publics.
  • nos pensions, en refusant la retraite par point.
  • abrogation des lois Rebsamen, El Khomri et des ordonnances Macron. 

ROUEN   10h Cours Clémenceau.

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Infos luttes de l’UD CGT

Posté par cgtchapelledarblayupm le 12 mars 2018

Info Luttes N°07

A toutes nos organisations CGT de Seine Maritime 12 mars 2018.

15 mars journée d’action des retraités ! rendez vous 10h30 devant le théâtre des arts.

22 mars : grève et manifestations dans la Fonction publique ! rendez vous 10h cours Clemenceau.

 

13Nos impôts pour nos emplois, pas pour le patronat, ni l’actionnariat !

                    fichier pdf info luttes N07b

Parce que toutes les garanties sont attaquées,

défendons nous.

TOUS ENSEMBLE, Public-privé !

 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

La Machine au service de l’Homme

Posté par cgtchapelledarblayupm le 6 mars 2018

La Machine au service de l’Homme

La Machine au service de l’Homme dans CGT UPM Chapelle Darblay papchap6mars18-1-250x399

Retour sur la journée du 21 février, autour de la négociation annuelle obligatoire.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Qu’au moins une fois par an, certains sujets doivent être abordés, les salaires, le temps de travail, l’égalité Homme/Femme, par exemple.

A chapelle-Darblay, à travers les réunions des Délégués du personnel, du Comité d’Etablissement et du CHSCT ces sujets sont régulièrement discutés, voire négociés dans des réunions spécifiques de Commissions d’Emploi/Formation.

Pour l’instant, car aux prochaines élections professionnelles de 2019, avec le nouveau Comité Social et Economique, tout cela pourrait voler en éclat !

Cette commission, depuis des années, faute de services sacrifiés (RH, Sécurité, Formation…) et de nombreux PSE ne peut prendre en compte tous les soucis du personnel.

Comme la prise en compte de l’usure due aux années de travail, usure que nous argumentons pour faire évoluer les « congés Ancienneté ouvrier », cette année, après négociation, faute de la prise en compte de la Pénibilité et d’un plan d’actions idoine.

Rappel du tableau actualisé des congés d’ancienneté :

ouvrier ETAM
10 à 19 ans 1 journée 15 à 16 ans 1 journée
20 à 21 ans 2 journées 17 à 21 ans 2 journées
22 à 26 ans 4 journées 22 à 26 ans 4 journées
Supérieur ou égal à 27 ans 6 journées Supérieur ou égal à 27 ans 6 journées

 

poleCapjanv18bis-250x148 dans CGT UPM Chapelle Darblay

Une négociation annuelle qui arrive alors que le Groupe UPM réalise des résultats records en 2017.

Résultats sur le dos des personnels des papeteries, en pressant de plus en plus les budgets, comme celui de la Maintenance des sites. 

Résultats UPM qui approchent le milliard d’euros !

 


naojcdecaux-250x214

Chapelle, plus que certaines autres usines plus récentes ou mieux entretenues, doit recevoir l’argent qui fait défaut depuis cinq ans, minimum ! Ce fameux million !

Ce ne sont pas les quelques milliers d’euros pris sur nos budgets, pour une caméra ou un filtre, qui vont nous permettre de réaliser les résultats attendus cette année.

 

Résultats attendus Chapelle: environ 8 millions d’euros ! Pour qui ? 

1 million tout de suite, pour la sécurité du personnel, à travers des travaux d’entretien demandés depuis plusieurs années pour certains. (Nous avons les documents.)

L’argument de la Direction, toujours le même, qui ne trompe plus personne aujourd’hui, sauf peut-être quelques cadres, tente de culpabiliser le personnel à travers les coûts fixes et la masse salariale.

papchap6mars18-2-250x164Asseyez-vous :

Soyons clairs, sur le coefficient référence de l’ouvrier 155, les « économies » se montent à 4, 63 € brut, par mois.

Pour l’employeur, les gentillesses se montent à 40,88€ brut, par mois .

Et pour tordre le cou aux annonces du gouvernement anti-ouvrier en place, sur la baisse des cotisations :

Baisse et abandon des cotisations maladie et chômage mais augmentation de 1.7% de la CSG pour tout le monde ! (ce qui revient à équilibrer entre hausse et baisse mais la CSG pénalise nos parents retraités !)

Augmentations en janvier 2018 : Gas-oil + 7cts, Ess + 3.5cts, transports (amendes, péages), gaz + 7%, prix des véhicules neufs à la hausse, tarifs postaux + 4.7%, assurances + 2% en moyenne, banques (frais de transfert) + 9%, forfait hospitalier + 2€ …

Des cotisations pour quoi faire ?

Pour protéger la population de dérives graves si le système venait à basculer dans le privé, comme beaucoup de nos gouvernants bourgeois le demandent.

Rappelons que nous sommes fiers de notre Sécurité Sociale créée en 1946 et que la baisse des cotisations pourrait la voir disparaître en créant un déficit coupable ! Si tu veux tuer ton chien…

Admettons que nous ayons une meilleure protection sociale que dans d’autres pays, la Direction doit agir sur la fiabilisation, le développement et la revalorisation pour équilibrer les coûts ! Point !

C’est comme les cheminots avec les pannes informatiques, « c’est pas leur faute ! ». nous c’est pareil, 220 000 tonnes de production, au papchap6mars18-3-250x174lieu de 240 000 ! La faute à qui ?

Devant la situation de l’usine, de plus en plus de personnes rejoignent le syndicat CGT pour défendre leurs intérêts et leurs conditions de travail.

Nous en profitons pour les remercier de leur confiance et rappeler qu’il est toujours plus facile de se faire entendre collectivement…

…Toujours ensemble et solidaire ! 

 

La proposition soumise à la signature du personnel, largement favorable, sera signée en ce début mars,

ce qui permettra d’avoir l’application sur le salaire de mars.

Grand-Couronne, le 6 mars 2018.

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Déclaration de l’ANCAV-tt

Posté par cgtchapelledarblayupm le 5 mars 2018

.

Déclaration du Conseil d’Administration de l’ANCAV-TT du 22 février 2018

LE TOURISME SOCIAL ET SOLIDAIRE EN ACTION POUR LE DROIT AUX VACANCES POUR TOUS

Le Conseil d’Administration de l’ANCAV-TT réuni ce jour, réaffirme avec force sa volonté d’agir pour gagner le droit aux vacances de qualité pour tous, comme l’accès à la culture, aux loisirs et au sport.

Il se propose d’engager en lien avec les CE, COS et CASC et autres structures des actions pour que cette démarche ne soit pas un simple slogan mais qu’elle devienne une réalité pour toutes et tous.

Quand dans notre pays, 50% de la population n’a pas accès à ce droit, les acteurs du tourisme social et solidaire porteur de valeurs, de solidarité, se doivent de créer toutes les conditions pour que la majorité de nos concitoyens puisse profiter de ce temps de découvertes et d’épanouissement que représentent les vacances.

C’est tout le contraire que proposent les ordonnances votées par la majorité gouvernementale sur la réduction des droits des salariés, comme de leurs institutions représentatives.

Le président de la république fidèle à ses engagements, s’est fixé pour objectif de précariser toujours plus les conditions de vie et de travail des salariés et leurs familles qu’ils soient du secteur privé ou public. C’est pour nous inacceptable.

Travail à temps partiel, du dimanche sont des éléments qui accélèrent la destruction de notre société, le vivre ensemble.

Dans ces conditions, l’action du tourisme social et solidaire (TSS) se doit de prendre le contre-pied d’une telle politique.

Face à l’ubérisation de notre temps de travail, de nos salaires, de notre mode de vie, le TSS se propose de redonner du sens au collectif, de créer du lien entre individus dans une société que gouvernement et patronat voudraient de plus en plus individualisée.

Dans le même ordre d’idée, c’est un recul social sans précédent par l’augmentation de 1,7% de la CSG dès janvier 2018 que nous imposent nos gouvernants. Cette perte de pouvoir d’achat touche les retraités comme les salariés du privé et du public sans véritable contrepartie pour ces derniers.

Retraités, salariés touchés directement dans leur rémunération et pour les jeunes actifs ou non, aucune réponse à leurs attentes alors qu’ils sont les travailleurs de demain.

Notre interpellation ne s’adresse pas aux « premiers de cordée » mais à toutes celles et ceux qui font, par leur travail, la richesse de notre pays.

C’est pourquoi l’ANCAV-TT, outil de la CGT pour le droit aux vacances, s’engage à agir pour qu’au moins 50% des moyens des CE, COS, CASC et autres structures consacrés aux activités sociales et culturelles bénéficient aux associations du Tourisme Social et cela d’autant plus qu’avec la loi HAMON, ces dernières sont pleinement reconnues comme un vecteur important de l’économie sociale et solidaire. Faire que tous les salariés quelle que soit leur entreprise (+ ou – 50 salariés) puissent bénéficier d’aide au départ en vacances, quand dans le même temps des millions/milliards d’euros sont offerts sans contrepartie aux plus riches.

Oui, il n’est que justice de réclamer plus de droit, plus de moyens pour permettre au plus grand nombre d’avoir le temps et les moyens de partir, se distraire et/ou se détendre.

Le temps et le moyen d’être avec sa famille, ses amis en vacances, aux spectacles, pour profiter de loisirs de qualité, de pratiquer des sports de détente.

Ces conquêtes du monde du travail, dans lesquelles le tourisme social et solidaire avec les organisations syndicales, ont pris toute leur place, sont aujourd’hui en danger.

Pour répondre aux attentes du capital et augmenter les profits, il faut s’attaquer aux conquis des salariés. C’est la politique qu’ont choisi Macron et son gouvernement, notamment à travers les ordonnances qui instituent dans les entreprises une seule instance représentative du personnel « le CSE », ce qui va encore aggraver les conditions de travail surtout avec la disparition du CHSCT.

Ce n’est pas moins de 200 000 représentants du personnel qui ne pourront plus jouer leur rôle pour la défense des intérêts individuels et collectifs des salariés au sein des entreprises.

C’est tout le contraire que nous voulons imposer.

C’est pourquoi, le TSS avec le mouvement syndical se doivent d’agir pour que le droit aux vacances, l’accès à la culture, comme celui aux loisirs et au sport soient au cœur des revendications.

Nous revendiquons également une contribution de l’employeur aux activités sociales et culturelles à hauteur de 3% de la masse salariale.

Un emploi en CDI, à temps complet, avec un salaire reconnaissant les qualifications de chacune et chacun, c’est la garantie pour tous d’avoir les moyens de profiter pleinement de son temps libre.

Plus de pouvoir d’achat pour les salariés, comme pour les retraités, c’est faire sens pour une société où le travail, comme les loisirs doivent permette l’épanouissement de tous.

Oui, le TSS depuis de nombreuses années, agit pour une autre société, pour un monde sans aliénation, sans égoïsme.

Un monde où il fera bon de se retrouver ensemble pour échanger, partager, quelles que soient son origine, son entreprise, sa situation professionnelle.

Le TSS, ses installations, ce n’est pas seulement les vacances, la culture, les loisirs et le sport, c’est une autre vision du monde.

A nous d’agir pour que cela devienne réalité. 

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Lettre ouverte au Président Directeur Général d’ArjoWiggins

Posté par cgtchapelledarblayupm le 4 mars 2018

Syndicat Filpac-Cgt ArjoWiggins Wizernes

Lettre ouverte au Président Directeur Général  d’ArjoWiggins SAS

Après plus de trois ans d’occupation de la papèterie ArjoWiggins Wizernes et avec l’espoir de pouvoir reprendre la production sur le site puisqu’un repreneur sérieux s’est positionné, le Syndicat Filpac-Cgt a décidé d’écrire une lettre ouverte à Pascal LEBARD afin de dénoncer ses méthodes et sa volonté d’empêcher, par tous les moyens, une reprise d’activité de l’usine qui permettrait à un nombre important de salariés de retrouver un travail dans une usine qu’ils connaissent parfaitement.

 

Wizernes, le 2 mars 2018

Lettre ouverte

LEBARD Pascal, Président Directeur Général, ArjoWiggins SAS 32 avenue Pierre Grenier 92100 BOULOGNE BILLANCOURT 

Monsieur le Président Directeur Général,

Suite au dernier Comité de Groupe France Extraordinaire ArjoWiggins du mercredi 21 février 2018 auquel notre organisation syndicale s’est invitée, notre syndicat ArjoWiggins a pris la décision de vous écrire cette lettre ouverte.

Concernant votre attitude envers les membres du syndicat CGT ArjoWiggins Wizernes et des ex-salariés de l’établissement de Wizernes : Effectivement, votre attitude injurieuse et violente a été choquante et totalement irresponsable de la part d’un dirigeant, qui plus est, envers des ex-salariés licenciés en recherche d’emploi, et de responsables syndicaux en mesure de licenciement.

Nous ne pouvons tolérer vos insultes haineuses ! Plus grave, et heureusement que Monsieur François Manteaux Directeur de Ressources Humaines de la branche graphique vous a retenu afin de vous empêcher de vous jeter sur ma personne, et tout cela devant des témoins. Nous ne vous demanderons pas d’excuses de votre attitude qui n’effacera jamais votre violence envers des victimes de votre stratégie de destruction d’emplois. Notre syndicat se devait d’écrire pour mettre sur la place publique quel PDG vous êtes.

Malgré les tensions dans cette rencontre, vous nous avez donné des infos intéressantes et surtout une qui a attiré tout particulièrement notre attention. Cette information relevée concernait la cession de la branche Sécurity : En effet, vous nous avez affirmé que vous vendez des actions de votre filiale de distribution Antalis pour remonter du cash et les donner au repreneur de cette branche afin de faciliter la reprise de la papèterie de Crève-Cœur à Jouy sur Morin.

Le syndicat CGT ArjoWiggins de Wizernes est satisfait de constater que vous donnez les moyens afin de faciliter et « assurer » le succès de la continuité de la papeterie de Crève-Cœur avec un autre acteur.

Nous vous avons demandé pourquoi cette différence de traitement entre la cession du site de Wizernes et celle de la branche Sécurity ?

Une fois de plus, vous avez tenté d’esquiver notre interrogation en vous attaquant à l’intégrité du repreneur pour le site de Wizernes, nous citons : « Le repreneur pour Wizernes, ce qui l’intéresse ce sont les machines pour les revendre ». Nous ne relaterons pas les autres dénigrements parfois vulgaires envers ce repreneur.

Nous réitérons notre question : Pourquoi cette différence de traitement entre la cession de la papeterie de Wizernes et celle de Jouy sur Morin ?

Pourquoi notre incompréhension est totale à cette différence de traitement ?

En effet, la papeterie de Crève-Cœur toujours en activité a de ce fait une valeur de vente en conséquence.

Or, vous vous obstinez à vouloir céder le site de Wizernes en demandant un « chèque » au repreneur. Vous avez arrêté la production de la papeterie le 13 juin 2015 avec pour conséquence, le licenciement de 307 personnes (sans compter les intérimaires), et transférer les productions sur les sites de Béssé sur Braye et Saint-Mars-la- Brière. Donc, du fait qu’il n’y a plus activité sur le site de Wizernes, ce n’est que le foncier et les machines qui créent de la « valeur ». Selon vos dires, vous estimez que la papeterie de Wizernes dans l’état actuel vaut entre 7 et 8 millions d’Euros, et que vous êtes prêt à faire une proposition inférieure au repreneur. Pourtant, les actifs de la papeterie de Crève-Cœur contiennent les terrains, les bâtiments, les machines, le personnel, et toute l’activité, donc une valeur bien plus importante de celle de Wizernes.

Le 17 novembre 2014, devant le personnel de Wizernes, vous vous étiez engagé à céder pour l’euro symbolique avec une partie de l’enveloppe provisionnée pour la fermeture du site à un repreneur. Depuis cette date, votre engagement s’est envolé !

Nous ne comprenons toujours pas votre obstination à garder la papeterie de Wizernes dans la société ArjoWiggins. Cette usine a un coût pour la société ArjoWiggins, en l’occurrence, les frais d’entretien, les fluides, le personnel restant, les impôts. Et si votre obstination persiste jusqu’au-boutisme, la société ArjoWiggins devra payer le démantèlement, et la dépollution du site. Vu la situation financière de Sequana / ArjoWiggins, ce coût qui vous devriez vous affranchir fera courir un risque pour les autres entreprises et des emplois restants du groupe encore en activités.

Et n’oublions pas l’épée de Damoclès qui plane concernant le procès que British Américan Tobacco a intenté contre Sequana. D’ailleurs, le jugement de la cour de Londres sera rendu en juin 2018 qui risque d’achever le groupe ArjoWiggins si celle-ci vous rend coupable.

Vos arguments sur un éventuel transfert des machines de Wizernes sur le site de Béssé sur Braye ne tiennent pas la route. Le site de Béssé sur Braye est dans l’incapacité de recevoir des nouveaux outils dans ses bâtiments faute de place et de charge de travail.

Monsieur Lebard, le syndicat CGT ArjoWiggins Wizernes ainsi que le Comité Interministériel de Restructuration Industriel soutiennent le projet du repreneur. Son projet viable permettra à un nombre important de salariés qui vous avez licencié de retrouver un travail dans une usine qu’ils connaissent parfaitement. Nous insistons, sur le fait que son projet n’entre pas en concurrence avec ArjoWiggins.

Nous insistons que sur les 300 salariés licenciés, seulement 89 ont retrouvé un emploi.

Monsieur Lebard, dans l’intérêt de toutes et tous (ex-salariés-es et salariés-es ArjoWiggins, l’économie du territoire de l’Audomarois), nous vous demandons de céder le site de Wizernes pour l’Euro symbolique au repreneur et cela le plus rapidement possible.

Comptant sur votre diligence, veuillez accepter nos salutations.

Pour le Syndicat, Franck SAILLIOT

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

Compte rendu des réunions du mois de Février 2018

Posté par cgtchapelledarblayupm le 27 février 2018

.

Compte rendu des réunions du mois de février 2018.

 

La pierre angulaire.

 

2L’élément essentiel, la cheville ouvrière.

 L’humain au cœur de l’organisation du travail, c’est nouveau chez UPM.

 A la lecture du numéro de janvier 2018 du journal UPM Paper ENA, on peut être surpris des propos de nos responsables (Schaur, Ahola, Schwab) mais pas dupes. Beaucoup de bons sentiments envers le personnel, surtout quand les papeteries tournent sur trois pattes, que les incidents, accidents et absentéisme grimpent…et que 2018 s’annonce comme une année faste et rémunératrice. Et là, qui crée la richesse ? Le personnel, celui-là même qui est un coût !

 

C’est vrai que les feux sont au vert en ce début d’année, meilleur prix de vente du papier journal (+ 25 à 30€/t), meilleur prix d’achat des MPR (-5 à -10€/t), meilleur entretien des installations (même s’il faudra du temps !) et l’Encadrement qui semble enfin concerné !

 Mais attention, il s’agit de ne pas baisser les bras maintenant, après une NAO où nous obtenons « réparation » pour les bons et loyaux services rendus par une grande partie du personnel. Et oui, les Dirigeants d’UPM pourraient nous attendre au coin du bois…pour demander des comptes.

 Alors, personne ne doit rester sur le quai à regarder le train passer !!!

 

 Winfried nous aurait-il écouté ?

 

 Extrait :IMG_9991

« Vous, en tant que salarié, êtes la clé de notre succès.

Nous nous engageons à continuer de développer notre culture et promouvoir un leadership permettant les initiatives, la collaboration ouverte et le développement personnel. »

 Clique si tu aimes !images

Réunion des Délégués du Personnel du 7 février 2018.

Etant absent pour maladie, P. Fagon est remplacé par A. Comte et B. Kipp.

 1-    Visites médicales.

robotiser-le-futur-700x588

Nous alertons la Direction sur la « légèreté » des visites pour des opérateurs travaillant dans l’industrie lourde et réitérons notre demande de profiter de nos matériels. (Vue et audition)

2-    Embauches.

L’effectif est toujours en deçà d’un site aussi important que le notre et le retard pris depuis 2015 pénalise tout le monde.

Prod. Chimiques : Bon exemple, notre demande légitime d’avoir une personne experte dans le domaine prend tout son sens avec l’accident récent de Saipol, à Dieppe. Un de plus !

3-    Habilitations « instrumentation »  Prod/maint.

La Direction doit respecter ses engagements et former le personnel. Personnel qui officie déjà dans ce domaine, sans l’habilitation…et la monnaie !

4-    Règles des congés.

Elle doit être respectée par tout le monde, validation comprise. Pour différentes raisons, sécurité comprise. (Ensuite, reste le bon sens !)

5-    Respect des protocoles.

Appel à l’intérim et/ou CDD lorsque les conditions de travail l’imposent, pour soulager le personnel ! (Personnel soulagé = Personnel motivé !)

6-    Pénibilité.

Nous attendons toujours un vrai plan d’actions !

7-    Autres questions.

Vêtements chauds, remplacement du distributeur de sandwichs, fontaines à eau.

 

 Comité d’Etablissement du 20 février 2018.

IMG_9992 Décidément, on ne fait rien comme les autres à Chapelle et on aime ça !

 La séance s’ouvre sur la prise de paroles du Cadre élu qui donne le compte-rendu de leur réunion, faisant écho à la délégation du personnel qui s’est exprimée le 23 janvier.

 Effectivement, si certains sont dans la cale, à la chauffe et d’autres sur le pont, au gouvernail, nous sommes toutes et tous dans le même bateau et chacune et chacun doit ramer !

 Les Pap-Chap, nous, voulons garder tout le monde, comme l’image si bien ce dessin !

 

 …Peut-être ce supplément d’âme qui nous caractérise !

 

Marche de l’usine.obpicjUjwBl

 Le mois de janvier est marqué par l’arrêt de la chaudière, la première semaine et une production trop aléatoire.

Pour la chaudière, des réflexions doivent être menées sur les combustibles et leur répartition. (Bois, boues et plastiques)

Pour la production, le pôle « fiabilisation » doit vite entrer en action pour éviter certains incidents…évitables !

 Sans ces aléas le résultat de ce premier mois serait dans le budget, à 700 000€ environ, et à multiplier par 12. Pas loin des résultats que nous, nous publions, différents de ceux d’UPM, évidemment ! (Selon la CGT…)

 Ventes. (16725 t). Dont 13% de Brite.

Destination

Janvier

Budget 2018

France

28%

45%

Europe

36%

25%

Gr.Export

36%

30%

 

Déficit de livraisons en France, mais janvier n’est pas représentatif. 70% des ventes sur le continent restent l’objectif.

Les coûts variables sont au-dessus du budget, en raison de coûts de production élevés, à commencer par l’utilisation de « très » vieux papiers pour le news, de papiers chers pour le Brite, auxquels il faut ajouter le manque à gagner de l’arrêt de la chaudière!!! (Evalué à 400 000 €).

 Santé/Sécurité.

Il faut ajouter l’absentéisme, indissociable de ces deux sujets fondamentaux. Nous rappelons sans cesse que l’usine tarde à retrouver de la sérénité et de la stabilité en raison des PSE successifs depuis 2009.

De plus, à la différence des autres sites, sûrement, l’encadrement qui a pondu cette organisation de merde est parti sous d’autres cieux. Difficile alors de reconnaître ses erreurs et de rectifier !

 Beaucoup de réunions abordent ces thèmes, mais pour quoi y dire et y faire ?

 Une industrie lourde comme Chapelle-Darblay, aux risques multiples, peut-elle se passer d’un Service de Prévention où se déploient : la sécurité du site, la prévention des risques, le stockage des produits chimiques ? La réponse est NON !

Peut-elle se passer d’un vrai Service Ressources humaines où se déploient : la Formation, les besoins du personnel, la gestion de l’emploi et des compétences (GPEC : Exemple avec les électriciens). La réponse est NON !

 Intérim.

197 jours en janvier !

(74 en Production, 79 en Logistique et 44 au Magasin.)IMG_9990

 Investissements.

Stockage boues, scie à mandrins, robot emballage, chouleur…Investir pour améliorer la productivité !

 

Effectifs.

Trois heures de réunion, quinze minutes sur le personnel ! (Cherchez l’erreur !)

Chapelle : 198, Fonctions : 15, Autres : 39

Femmes : 18.

 Nous demandons un tableau prévisionnel des départs potentiels en retraite.

réflexion

 Par définition, les frais fixes sont…fixes, il faut donc agir sur les autres leviers que sont les coûts variables et la revalorisation d’un maximum de déchets ettravailler sur le développement(Ex : rendement des turbines) pour abaisser les …coûts. CQFD.

 Chapelle-Darblay, à notre grand désespoir, ne respecte pas le nombre de personnes handicapées requis à l’effectif. « C’est pas en harmonie avec les propos de nos dirigeants, ça ! »

 

 Semaine de l’industrie, du 26 au 30 mars 2018.

Qui a eu l’idée d’y participer, nous ! Pour faire la promotion de notre usine, avec l’accord et la participation du Directeur et la contribution de celles et ceux qui se sentent concerné-e-s !

Comment ? Sur la base d’échanges avec les collèges et lycées de la région.

 Nous organiserons , de notre côté, le 26 mars, une visite de notre usine.

 Faut bien rire un peu ! (lu dans le numéro de janvier 2018 de Paper ENA)

 Extrait.

« Chez UPM Paper ENA, nous souhaitons vivre dans une culture d’entreprise où les responsables et les salariés sont perçus comme des êtres humains et aiment leur  métier. » La suite à lire absolument, on est sauvés !

 Maintenant que le papier devient rare, faute de nombreuses fermetures, encore faut-il qu’il soit de qualité et qui mieux que le personnel pour ça ?

 Ainsi M. Schwab, qui veille sur notre usine française comme sur la prunelle de ses yeux, choisit le sport, oh, pas le foot mais le tennis et pas n’importe qui, Roger Federer, pour rappeler que nous sommes des hommes et des femmes !

 Alors, cher Daniel, si nous vous suivons sur ce terrain, ou ce court, nous aurions préféré que vous parliez de notre champion olympique Renaud Lavillenie, avec son record mondial à 6m 16, ou de Marie José Pérec, passés par là aussi ; l’éloignement de vos bases vous fait oublier vos racines, assurément !

 Par contre, pour les six mois de recul, à part l’arrêt maladie, on voit pas !!!

 

IMG_9993Et pour finir,

 Le 8 mars, journée mondiale pour le droit des femmes. 

Nous proposons une assemblée des femmes, ce même jour, pour écouter, parler et revendiquer de nouveaux droits.

 17h au Comité d’Etablissement. En toute discrétion.

TOTEM-ega

 

Visiter le PREMIER site d’action pour l’égalité professionnelle, lancé par la CGT:

C’est bien simple en terme d’égalité professionnelle 60% des entreprises ne respectant pas la loi et seules 0,2% ont été sanctionnées.

Face à ce constat alarmant, la CGT a créé  http://www.egalite-professionnelle.cgt.fr 

(voir le blog CGT Chapelle-Darblay)

« Dans un monde où la liberté d’expression est de plus en plus menacée, le lien social de plus en plus restreint, la CGT est un endroit où on peut parler librement, où on peut exprimer ses opinions et les confronter avec d’autres. Un endroit où on peut parler de ses problèmes personnels pour essayer de trouver des solutions collectives. » (P. Martinez, janvier 2018, dans le journal Contact)
 

 

Grand-Couronne, le 27 février 2018

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

12345...119
 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...