• Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

    Ils ne savaient pas que c'était imposible, alors ils l'ont fait !

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 7 visiteurs en ligne
  • Mes albums récents

    • Album : Solidaires
      <b>IMG_20220407_114221</b> <br />
    • Album : manif du 4 février 2021
      <b>l</b> <br />
    • Album : initiative 16 octobre
      <b>JF3_2382_HD</b> <br />
    • Album : AG du personnel 25 09 2020
      <b>DSC_4775</b> <br />
    • Album : action 1er juillet
      <b>DSC_4063</b> <br />
    • Album : action 25 juin
      <b>DSC_3926</b> <br />
    • Album : Solidarité avec les personnels de la santé
      <b>3</b> <br />
    • Album : Montage de l'expo pap chap à Montreuil
      <b>DSC05698</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 17 décembre 2020

Courrier de la cgt Normandie au président de la region Mr Hervé Morin.

Posté par cgtchapelledarblayupm le 17 décembre 2020

*Capture d’écran 2020-12-17 093930Capture d’écran 2020-12-17 093915

*

 

*

*

*

*

Caen, le 04 décembre 2020

 *

Monsieur le Président de région,

La crise sanitaire liée à la pandémie de la covid 19 continue de sévir avec ses conséquences humaines, sociales et économiques.

Les premières victimes en sont les populations avec le creusement des inégalités et une précarité grandissante et de plus en plus nombreux sont les citoyens qui doutent de la capacité de la Nation et des politiques publiques à les protéger.

Pour ce qui concerne la CGT la chose est claire : La santé doit primer « quoi qu’il en coûte » !

Ce rappel étant fait, nous nous permettons de vous interpeler sur les dispositions et mesures qu’en qualité de Président de Région vous avez décidé de prendre pour faire face à cette crise majeure.

Ainsi, parallèlement au plan de relance gouvernemental, vous avez mis en place pour la Normandie un plan de relance de 515 millions d’euros comprenant 39 actions pour « une relance économique rapide et durable ».

Une fois n’est pas coutume, ce plan n’a fait l’objet d’aucune présentation au CESER. Nous le déplorons car ce procédé met en danger la démocratie sociale.

Dans le préambule de ce plan il est indiqué : « la relance doit être à la fois économique et sociale, industrielle et durable. Après avoir considéré les besoins d’aujourd’hui et agi sur le court et moyen terme, il est aujourd’hui essentiel d’intégrer les enjeux de demain en jetant les bases d’un autre modèle, plus inclusif, plus conscient des défis environnementaux et énergétiques. »

Nous partageons ce propos liminaire car, comme nous l’avions écrit dans notre courrier à votre intention en avril dernier, il est indispensable de repenser notre modèle productif, en particulier notre souveraineté nationale. Nous insistons également pour que l’argent public soit au service de l’intérêt général.

Or, une fois encore nous constatons que les aides allouées aux entreprises dans ce plan ne sont assorties d’aucune conditionnalité et contrôle en matière sociale et environnementale.

Aussi, nous réitérons la demande de la mise en place d’un dispositif régional, dans lequel siègerait les organisations syndicales représentatives, pour que l’ensemble des aides publiques soient connues, justifiées, évaluées, accordées sur la base d’objectifs et critères précis en fonction d’un intérêt collectif établi.

Monsieur Hervé MORIN Président de la Région Normandie Abbaye aux Dames Place Reine Mathilde 14000 CAEN Par ailleurs, nous notons dans votre plan de relance l’absence d’un engagement de financement pour l’usine papetière Chapelle Darblay, acteur majeur de la filière du recyclage et de l’économie circulaire en Normandie et en France, dont l’utilité industrielle, sociale et environnementale est connue de tous.

Comment expliquer ce choix alors même que, malgré leurs licenciements, les salariés, avec la CGT, continuent de porter plusieurs projets de réindustrialisation, tous réalisables et prospectent à la recherche de repreneurs potentiels ?

Comment imaginer que la région Normandie puisse laisser tomber un tel outil industriel, emblème normand de l’économie circulaire, alors même que dans toutes ses communications la Région déclare avoir pris en considération « les enjeux nationaux et régionaux liés à la protection de l’environnement, à la transition énergétique et au développement durable… ».

Le CESER, saisi de cette situation, s’est exprimé solennellement à différentes occasions sur la situation de l’usine Chapelle Darblay (notamment lors de sa séance plénière du 18 juin 2020).

Pour mémoire, nous nous permettons de citer les propos du Président de cette assemblée représentant les « forces vives » de la région : « Chapelle Darblay est un test. Soit les pouvoirs publics (Etat, Région, intercommunalités) se mobilisent pour trouver un repreneur dans les semaines à venir et sauvent cet outil industriel de première importance, soit ils ne font rien et ceci démontrera le peu d’ambition à sauver l’ensemble du tissu économique de la Normandie, et singulièrement son industrie ».

Au-delà de cet engagement de la société civile représentée au CESER, je sais que vous avez échangé dernièrement sur ce dossier avec Philippe Martinez, Secrétaire Général de la CGT, aussi je souhaiterais poursuivre cette discussion avec vous. Il est évident que cette démarche est complémentaire à votre rencontre avec les élus CGT de Chapelle Darblay et le Secrétaire Général de l’union départementale CGT de Seine-Maritime.

De même, je souhaiterais que nous abordions l’ensemble des situations de travail, notamment au regard des PSE engagés dans notre région (au nombre de 36 au 30 septembre 2020) et ceux éventuellement à venir.

Les enjeux économiques, sociaux et environnement que révèle cette crise sanitaire nécessitent à n’en pas douter un véritable échange. C’est pourquoi je vous demande, Monsieur le Président de Région, de recevoir une délégation du Comité Régional CGT le plus rapidement possible.

Dans l’attente d’une réponse positive, veuillez agréer, Monsieur le Président de Région, mes salutations distinguées.

Le Secrétaire Régional, Lionel LEROGERON

Comité Régional CGT de Normandie – 8, avenue Colonel Rémy 14000 Caen.

Tél : 02.31.83.34.19 – e-mail : normandie@cgt.fr – site : https://normandie.cgt.fr

Publié dans CGT UPM Chapelle Darblay | Pas de Commentaire »

 

ZONĂ LIBERĂ DE MA... |
Dekra Box - CFDT Industria... |
poureuxavanttout |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | corps des humbles
| PAIE ACTUALITY
| Ecole St Vincent de Paul de...